Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Docteur Parissa Zandi - Médecin Vasculaire / attaché à l'hôpital Européen Georges Pompidou de Paris - FRANCE

Les Drainages lymphatiques

12 Septembre 2021, 11:34am

Publié par Docteur Parissa Zandi

Photo de Jeremy Bishop sur Unsplash

Photo de Jeremy Bishop sur Unsplash

En quoi consiste le drainage lymphatique ?

Le drainage lymphatique est une technique de massage destinée à relancer la circulation de la lymphe. Ce massage peut être fait par la main ou par des machines de pressothérapie.

Pour quelles indications est il prescrit? 

Dans toute circonstance provoquant un débordement du système lymphatique.

Le diagnostique de l’oedème lymphatique est clinique : c’est un oedème « mou »: le doigt s’enfonce sur la peau et la trace de l’appui reste un moment. 

La négligence de traitement entraine des dégâts définitifs et non récupérables.

L’indication est posé par votre médecin. Car il existe des contre indications: infection aigüe, thrombose veineuse, troubles cardiaques ou rénaux, hypertension artérielle non traitée, asthme sévère, tumeurs malignes, plaie ouverte au niveau du membre à traiter.

 

Comment se déroule une séance?

Les vaisseaux lymphatiques suivent au niveau des membres et du cou les trajets veineux superficiels - on peut donc facilement les stimuler soit par: 

 

  • Le drainage lymphatique manuel qui se fait sur une personne allongée sur le dos, avec les doigts et les paumes des mains une pression lente et douce avec des mouvements de palper / rouler, des mouvement circulaires et des pressions douces se font tout au long du trajet du retour lymphatique dans le corps. Le sens du massage va vers la direction du cœur.

 

  • Une machine de pressothérapie: le massage est mécanisé par une machine composée de larges bottes compartimentées (idéalement 6 à 7 compartiments chez les professionnels de santé - 4 au minimum pour le grand publique) remontant idéalement avec une ceinture abdominale pour le drainage lymphatiques des jambes, des manchons compartimentés pour les bras à revêtir dans une position allongée. Des tubulures relient les compartiments à la machine.Tous les appareils de pressothérapie fonctionnent sur secteur. La puissance de l’appareil dépend du mode d’usage et de la fréquence d’utilisation. Les fonctions supplémentaires, notamment les changements de températures ou encore les vibrations, qui peuvent accentuer les effets souhaités font également partie des critères de choix.Le drainage mécanique et pneumatique opère un massage par compression et décompression.Les paramètres importants du traitement sont : le mode de compression : séquentiel (gonflage d'une chambre à la fois, les unes après les autres), continu (gonflage des chambres les unes après les autres avec un maintient de la pression sur l'ensemble des compartiments) et des variantes disponibles sur les modèles haut de gamme d'appareils de pressothérapie. La pression : exprimée en millimètres de mercure, cette pression peut être supérieure à celle exercée au cours d'un massage manuel. La vitesse de gonflage. Le temps de repos entre 2 cycles.

Attention au niveau des membres supérieurs: Ne jamais utiliser deux manchons en même temps (risque de malaise), faire un bras puis l'autre dans un second temps.

 

Il existe 3 types d’appareils:

Les appareils de 1ière génération

1. Les appareils de 1ère génération qui induisent une compression dite « globale » de l'ensemble des membres inférieurs.

 

2. Les appareils de 2ème génération où la compression « globale » a évolué vers une compression dite « étagée ».: la compression s'installe progressivement de la partie distale à la partie proximale du membre inférieur.

 

3. Les appareils de 3ème génération réalisent une compression pneumatique physiologique dite « dynamisée », en déterminant non pas des compartiments segmentés arbitrairement, mais de véritables zones de pressions qui respectent parfaitement l'anatomie.

 

Les appareils de deuxième génération restent les plus usités et parfaitement efficaces.

Le séance devrait durer au moins 45 minutes.

La fréquence des séances est habituellement en moyenne deux fois par semaine.

Le nombre de séances prescrites par cure est en générale 15 à 20 séances.

 

Après la séances, idéalement le port d’une contention veineuse est recommandée au quotidien.

 

Pour les personnes souffrant de lymphoedèmes chroniques, on peut être amené de prescrire une contention par bagage superposé (fait par des kinésithérapeutes spécialisés car tous les kinésithérapeutes ne sont pas formés à cela). La position allongée ou demi assise est recommandée. Parfois une hospitalisation est nécessaire en vue de garder le patient allongé et effectuer des bandages étagées superposés efficaces .

L e centre de Référence à PARIS est l’Hopital COGNACQ-JAY : 15 rue Eugène Million Paris 15.

 

Par qui doit il être pratiqué? 

Les kinésithérapeutes, physiothérapeutes, masseuses et esthéticiennes formés spécialement à cette technique. 

Les séances prescrites par un médecin à faire auprès d’un professionnel de santé ne sont remboursés qu’après accord du Médecin Conseil de la Sécurité Sociale. C’est le kinésithérapeute qui effectue l’acte qui en fait la demande.

 

Les personnes souffrant d’oedèmes lymphatique chroniques qui nécessitent un traitement à vie peuvent se doter d’une machine à pressothérapie à domicile.

 

Voir les commentaires

Les oedèmes Lymphatiques

12 Septembre 2021, 10:27am

Publié par Docteur Parissa Zandi

Les oedèmes Lymphatiques

De quoi est composée la lymphe ? comment est elle produite ?

Les cellules dans notre corps baignent dans un liquide que l’on appelle liquide interstitiel ou liquide extra cellulaire. 

Pour qu’une cellule puisse fonctionner (on imagine une cellule commune usine) , elle a besoin d’apport des « éléments » qui sont nécessaires à sa fonction.

L’échange des « éléments » nécessaires au fonctionnement des cellules et la récupération de leurs productions ainsi que de des déchets produites par leur activités se fait au niveau des capillaires sanguins (artériels et veineux) et lymphatiques. 

 

Sur le plan fonctionnel, les capillaires lymphatiques, les capillaires sanguins et tissu conjonctif ou « interstitium », forment un tout indissociable. Le tissus conjonctif participe de manière active aux échanges entre les vaisseaux sanguins et les tissus et la formation de la lymphe.

Le système lymphatique a une répartition ubiquitaire dans l’organisme. Il débute par une réseau de micro canaux, dans les viscères, la paroi des cavités séreuses et dans les coulées conjonctives où il atteint son plein développement.

Les lymphatiques initiaux donnent naissance à un système de collecteurs, dans lesquels la lymphe atteint progressivement sa composition définitive . Ces collecteurs convergent pour former ce que l’on appel canal thoracique à  la base du cou qui achemine la lymphe vers le sytème veineux. 

Les Ganglions lymphatiques sont des relais intercalés sur le réseaux des collecteurs. Les principaux se trouvent à l’aine, sous les aisselles, dans l’abdomen et le thorax et de chaque côté du cou.

La lymphe est liquide, incolore et un peu visqueux . 

Elle  est composée de liquide interstitiel (composé d’eau et sels minéraux comme le sodium, potassium, chlore, … ) en excès, des agents infectieux, des toxines, des déchets comme des grosses protéines et des lipides qui ne peuvent traverser les parois des capillaires sanguins, ainsi que des cellules (lymphocytes, macrophages …..) qui interviennent dans les défense de l’organisme.

Un corps humain moyen contient environ 8 à 10 litres de lymphe, à comparer à ses 5 litres de sang.

 

Quels rôles joue t’elle dans l’organisme?

La partie initiale du réseau, assure le DRAINAGE des liquides extra cellulaires en excès et joue de ce fait un rôle important dans la régulation de la micro circulation périphérique. L’élimination se fait par les reins.

Outre ses fonctions de drainage, le système lymphatique intervient dans les DEFENSES IMMUNITAIRES contre les agents infectieux (virus, bactéries) et les cellules reconnues comme endommagées dont les cellules cancéreuses dont les principales étapes se déroulent dans les ganglions lymphatiques.

La lymphe a un rôle important dans l’ELIMINATION DES DECHETS comme des grosses protéines, des toxines. L’épuration se fait essentiellement au niveau du foie et des reins.

Elle assure aussi le  TRANSPORT DES LIPIDES  ingérés au niveau de l’intestin grêle ainsi que des vitamines liposolubles (A,D, E, K) jusqu’au foie.

 

Par quel procédé circule t’elle dans le corps? 

La circulation est lente au niveau des vaisseaux lymphatiques. 

Elle a besoin des mouvements de notre corps, des contractions de nos muscles, les pulsations artérielles adjacentes aux vaisseaux lymphatiques et de la contraction des fibres musculaires lisses de la paroi des vaisseaux lymphatiques pour pouvoir circuler.  

Il y a de nombreuses valvules  au niveau de ces vaisseaux qui empêchent le reflux.

 

Le réseau capillaire s’adapte dans notre corps aux besoins métaboliques dans les conditions normales. Ex : à l’effort, chez un adulte sain, la surface totale des échanges du réseau capillaire a été évalué à environ 1000m carrés, soit 10 fois environ la surface au repos.

 

Qu'est ce qui peut empêcher sa bonne circulation dans le corps?  

La sédentarité est nuisible à la bonne circulation de la lymphe.

De même si les lymphatiques sont bouchés par des agents infectieux, ou des cellules cancéreuses ou si elles sont endommagées.

 

Problématique du lymphoedème :  pourquoi se forme t’il? des personne sont elles plus à risque que d’autres?

(*) Il y a 2 type de dysfonctionnement du système lymphatique:

1/ dysfonctionnements ORGANIQUES

Les vaisseaux lymphatiques sont très fragiles et peuvent casser soit par traumatisme soit par surcharge:

  • Malformation des collecteurs lymphatiques (lymphoedèmes familiaux)
  • Les hypoplasies lymphatiques invoquées pour expliquer les lymphoedèmes primaires : diminution dans le temps du nombre des vaisseaux et ganglions lymphatiques dont le mécanisme reste encore non élucidé, qui entraine la surcharge du réseau restant.
  • Oedèmes par obstruction des vaisseaux lymphatiques: infections et cancers(exemple: érysipèles à répétition, lymphangites, parasitoses comme la filariose: les filaires bouchent les vaisseaux lymphatiques, et les cancers).
  • Oedèmes post traumatiques (exemple: entorse de cheville, traumatisme des chevilles, de la face interne des genoux, fracture osseuse, claquage musculaire, geste chirurgical).
  • Oedèmes dans les réactions inflammatoires intenses (exemple: brûlures, rhumatismes inflammatoires en phase de crise, eczema, sinusite, acnés).
  • Oedèmes après curage ganglionnaire,  traitement par radiations ionisantes (cobaltothérapie, curiethérapie).

 

2/ dysfonctionnements FONCTIONNELS

Sont assez rares/ parfois transitoires.

Cependant la surcharge de la fonction lymphatique peut aboutir à un débordements capacités maximales de ce système comme dans les dysfonctionnements organiques:

  • Oedème des paralysies.
  • Spasme des lymphatiques au contact des réactions inflammatoires.
  • L’exemple le plus connu est l’oedème de l’insuffisance veineuse. C’est ce que l’on observe dans les troubles trophiques de l’insuffisance veineuse chronique.
  • Les oedèmes observés chez les anorexiques ou dans les régimes strictement végétarien.
  • La fonction lymphatique peut diminuer avec l’âge.

 

Exemples courant dans la vie quotidienne :

Les personnes qui , voyagent fréquemment par avion (air comprimé), portent souvent des chaussures à hauts talons, restent debout longtemps, subissent une forte pression physique (manutensionaires, haltérophiles), les grands sportifs (activité physique intense), ou les personnes ayant des varices peuvent souffrir d’oedème lymphatique fonctionnels.

 

Que se passse-t-il si la lymphe circule mal? 

La diminution ou l’arrêt de la fonction lymphatique laisse sur place tout ou partie des liquides, substances et cellules qui ne peuvent repartir du tissu conjonctif QUE par le système lymphatique.

Cela entraine un déséquilibre de l’homéostasie des liquides de l’organisme mais aussi de l’immunité:

  • Une hyper pression dans le collecteur initial.
  • La stagnation des protéines de haut poids moléculaires entraine une rétention d’eau.
  • Une perturbation de l’immunité loco régionale favorise les poussées inflammatoires et infectieuses.

 

Pourquoi est ce difficile de s’en débarrasser? 

Les vaisseaux lymphatiques sont fragiles.

Si le dysfonctionnement est durable, le cercle devient vicieux et peut aboutir à une destruction définitive et irréversible.

 

Quels sont moyens les plus efficaces pour s'en débarasser? 
La Prévention des causes possibles de dysfonctionnement quand cela est possible.

 

Par quels moyens peut on l’aider au quotidien à mieux circuler? 

Une activité physique régulière telle que la marche.

 

Quelles activités physiques sont particulièrement indiquées pour la circulation lymphatique? Qu’apportent elles comme bénéfices? 

Tous les sports tout particulièrement la natation car la pression de l’eau lors de la nage sur le corps agit comme un drainage lymphatique manuel.

Eviter cependant tout accident: chutes, fractures, coups et micro traumatisme répétés comme dans certains sports de combat dont l’entraînement nécessite frappe, mais aussi le port de charges lourdes et haltérophilie qui provoque des pressions intenses sur le fragile réseaux lymphatique.

 

Peut on pratiquer aussi au quotidien quelques exercice simples pour la stimuler? 

voir ici

 

En quoi consiste le drainage lymphatique ?

Le drainage lymphatique est une technique de massage destinée à relancer la circulation de la lymphe. Ce massage peut être fait par la main ou par des machines de pressothérapie.

 

Pour quelles indications est il prescrit? 

Dans toute circonstance (voir*) provoquant un débordement du système lymphatique.

 

Le diagnostique de l’oedème lymphatique est clinique : c’est un oedème « mou »: le doigt s’enfonce sur la peau et la trace de l’appui reste un moment. 

 

La négligence de traitement entraine des dégâts définitifs et non récupérables.

 

L’indication est posé par votre médecin. Car il existe des contre indications: infection aigüe, thrombose veineuse, troubles cardiaques ou rénaux, hypertension artérielle non traitée, asthme sévère, tumeurs malignes, plaie ouverte au niveau du membre à traiter.

 

Comment se déroule une séance?

Les vaisseaux lymphatiques suivent au niveau des membres et du cou les trajets veineux superficiels - on peut donc facilement les stimuler soit par: 

  • Le drainage lymphatique manuel qui se fait sur une personne allongée sur le dos, avec les doigts et les paumes des mains une pression lente et douce avec des mouvements de palper / rouler, des mouvement circulaires et des pressions douces se font tout au long du trajet du retour lymphatique dans le corps. Le sens du massage va vers la direction du cœur.

 

  • Une machine de pressothérapie: le massage est mécanisé par une machine composée de larges bottes compartimentées (idéalement 6 à 7 compartiments chez les professionnels de santé - 4 au minimum pour le grand publique) remontant idéalement avec une ceinture abdominale pour le drainage lymphatiques des jambes, des manchons compartimentés pour les bras à revêtir dans une position allongée. Des tubulures relient les compartiments à la machine.Tous les appareils de pressothérapie fonctionnent sur secteur. La puissance de l’appareil dépend du mode d’usage et de la fréquence d’utilisation. Les fonctions supplémentaires, notamment les changements de températures ou encore les vibrations, qui peuvent accentuer les effets souhaités font également partie des critères de choix.Le drainage mécanique et pneumatique opère un massage par compression et décompression.Les paramètres importants du traitement sont : le mode de compression : séquentiel (gonflage d'une chambre à la fois, les unes après les autres), continu (gonflage des chambres les unes après les autres avec un maintient de la pression sur l'ensemble des compartiments) et des variantes disponibles sur les modèles haut de gamme d'appareils de pressothérapie. La pression : exprimée en millimètres de mercure, cette pression peut être supérieure à celle exercée au cours d'un massage manuel. La vitesse de gonflage. Le temps de repos entre 2 cycles.

Attention au niveau des membres supérieurs: Ne jamais utiliser deux manchons en même temps (risque de malaise), faire un bras puis l'autre dans un second temps.

 

Il existe 3 types d’appareils:

Les appareils de 1ière génération

1. Les appareils de 1ère génération qui induisent une compression dite « globale » de l'ensemble des membres inférieurs.

2. Les appareils de 2ème génération où la compression « globale » a évolué vers une compression dite « étagée ».: la compression s'installe progressivement de la partie distale à la partie proximale du membre inférieur.

3. Les appareils de 3ème génération réalisent une compression pneumatique physiologique dite « dynamisée », en déterminant non pas des compartiments segmentés arbitrairement, mais de véritables zones de pressions qui respectent parfaitement l'anatomie.

 

Les appareils de deuxième génération restent les plus usités et parfaitement efficaces.

Le séance devrait durer au moins 45 minutes.

La fréquence des séances est habituellement en moyenne deux fois par semaine.

Le nombre de séances prescrites par cure est en générale 15 à 20 séances.

 

Après la séances, idéalement le port d’une contention veineuse est recommandée au quotidien.

 

 

Pour les personnes souffrant de lymphoedèmes chroniques, on peut être amené de prescrire une contention par bagage superposé (fait par des kinésithérapeutes spécialisés car tous les kinésithérapeutes ne sont pas formés à cela). La position allongée ou demi assise est recommandée. Parfois une hospitalisation est nécessaire en vue de garder le patient allongé et effectuer des bandages étagées superposés efficaces .

Le centre de Référence à PARIS est l’Hopital COGNACQ-JAY  : 15 rue Eugène Million Paris 15.

 

Par qui doit il être pratiqué? 

Les kinésithérapeutes, physiothérapeutes, masseuses et esthéticiennes formés spécialement à cette technique. 

Les séances prescrites par un médecin à faire auprès d’un professionnel de santé ne sont remboursés qu’après accord du Médecin Conseil de la Sécurité Sociale. C’est le kinésithérapeute qui effectue l’acte qui en fait la demande.

Les personnes souffrant d’oedèmes lymphatique chroniques qui nécessitent un traitement à vie peuvent se doter d’une machine à pressothérapie à domicile.

Les oedèmes Lymphatiques

Voir les commentaires

Vaccins contre le COVID 19 en cours d'étude

29 Novembre 2020, 02:19am

Publié par Docteur Parissa Zandi

Voir les commentaires

Article apparu dans le journal Femme Actuelle Sénior en mai 2020

28 Novembre 2020, 12:33pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

Article apparu dans le journal Femme Actuelle Sénior en mai 2020
Article apparu dans le journal Femme Actuelle Sénior en mai 2020

suite à notre entretient avec Mme Sylvie Boitard Journaliste

 

Voir les commentaires

Informations destinées aux patients AVANT traitement par sclérothérapie

28 Novembre 2020, 12:09pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

source Société Française de Médecine Vasculaire

Voir les commentaires

24H/24, 7J/7, trouver facilement la pharmacie la plus proche à Paris et Ile de France

16 Avril 2020, 12:40pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

voici un lien pour trouver facilement

 

24H/24, 7J/7
la pharmacie la plus proche.

Voir les commentaires

Pharmacies fabriquant leur solution hydro alcoolique à PARIS

12 Avril 2020, 13:42pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

 

Voici deux pharmacies à PARIS qui fabriquent leur solution hydro alcoolique à ma connaissance:

- Pharmacie de SAXE 2 rue Léon Vaudoyer 75007 PARIS . Téléphone : 01 47 34 80 51

- Pharmacie Delpech 5 rue DANTON 75006 PARIS Téléphone : 01 43 25 93 93

Il y a en a d'autres certainement. Il aurait été bienvenu que les agences régionales de santé nous fournissent les adresses.

Je recommande que vous ayez un flacon sur vous quand vous quittez votre domicile pour l'hygiène de vos mains.

Certaines personnes mettent des gants. Ce n'est pas la bonne solution car le gant est une seconde peau qui va véhiculer potentiellement le corona virus surtout si votre gant n'est pas à usage unique. Le port du gant ne dispense pas du lavage des mains.

Ayez le réflexe lavage à l'eau savonneuse quand cela est possible ou le gel hydro alcoolique au cas échéant.

Voir les commentaires

Coronavirus COVID-19 : comment faire son masque de protection ?

12 Avril 2020, 13:17pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

Le corona virus  COVID 19 se transmet par les gouttelettes respiratoires, par contact étroit. Les gouttelettes jouent un rôle très important - d’où la nécessité de porter un masque, car lorsque l'on parle, il y a en forcément qui sortent de la bouche. De nombreux individus atteints sont asymptomatiques, ou ne présentent pas encore de symptômes. S'ils portent un masque, cela peut empêcher les gouttelettes porteuses du virus de s’échapper et d’infecter les autres. Face à la pénurie de dispositifs médicaux de protection, les masques chirurgicaux et FFP2 disponibles sont en priorité distribués aux personnels soignants.

Pour protéger les autres lors de vos déplacements, je recommande vivement le port d'un masque même artisanal fait maison. Voici un tutoriel que j'ai trouvé sur internet (sur DOCTISSIMO) et qui peut vous guider pour vous en fabriquer.
 

Voir les commentaires

Confinement / Télé travail: Quelques exercices pour soulager vos jambes au bureau ou à la maison

3 Avril 2020, 14:09pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

Plaquette proposée par DAFLON

Plaquette proposée par DAFLON

Voici quelques exercices physiques recommandés en cas d'insuffisance veineuse ou si stations assises prolongées / à effectuer en ces temps de confinements à la maison en raison de la pandémie de COVID 19  - pour éviter les jambes lourdes, impatiences et crampes.

Vous pouvez aussi prendre des veinotoniques en vente libre en pharmacie pour vous soulager (type DAFLON 500 jusqu'à 6/ jour en 3 prises).

 

Voir les commentaires

COMMUNIQUE ce jour du syndicat des Médecins Vasculaires

16 Mars 2020, 11:14am

Publié par Docteur Parissa Zandi

COVID 19 : Comment adapter, à ce jour, nos pratiques et notre activité ?

Chers collègues et amis,

Chacun est libre de son attitude dans ces circonstances inédites et totalement exceptionnelles. Cependant nous devons avoir 2 choses essentielles à l'esprit :

  • Nous protéger, nous et nos collaborateurs, pour limiter notre risque d'être malade et de rapporter des virus à la maison ou à nos contacts à l'extérieur.
  • Impérativement protéger nos patients, pour eux-mêmes et pour éviter qu'ils ramènent des virus de nos cabinets et deviennent autant de réservoirs potentiellement contaminants. C'est le but des mesures gouvernementales drastiques prises depuis samedi.

Pour cela, outre les mesures d'hygiène du cabinet et les mesures de protection individuelle, nous devons veiller à ce qu'un minimum de patients se croisent dans le cabinet et surtout se côtoient en salle d'attente.

POUR LES RENDEZ-VOUS :

  • Annuler tous les rendez-vous non urgents ou indispensables ;
  • Annuler  les actes de sclérothérapie.
  • Annuler les examens vasculaires de suivi systématique ou qui ne sont pas en rapport avec l'aggravation d'une pathologie, surtout si patient âgé ou fragile.
  • Accepter les urgences (TVP, TVS, AVC, ischémies distales, etc…) mais avec une bonne gestion des horaires afin d'éviter les attentes et les embouteillages en salle d'attente.
  • Assurer une écoute téléphonique normale avec réponses aux questions et gestion des angoisses.
  • Dissuader les patients d'aller consulter inutilement aux urgences de l'hôpital ou d'appeler le 15.
  • Isoler un patient enrhumé ou qui aurait une toux sèche. Et l'équiper d'un masque chirurgical.
     

POUR LES MESURES D'HYGIENE :

  • Le masque chirurgical sert surtout à protéger les autres si l'on est éventuellement contagieux. Mais il protège aussi dans une certaine mesure des virus venus de l'extérieur. Donc pour le médecin le mettre systématiquement. De plus cela rassure les patients.
  • Fournir aussi un masque chirurgical à la secrétaire ainsi qu'aux patients fragiles.
  • Le masque doit être gardé tout au plus 3 heures, puis être changé.
  • Ne pas l'enlever puis le remettre, ni le toucher avec les mains en cours de consultation.
  • Lorsqu'on enlève le masque, le jeter immédiatement dans une poubelle dédiée et réaliser immédiatement une friction hydro alcoolique sur les mains, le visage, puis à nouveau les mains.
  • Désinfecter (comme toujours !) les sondes d'écho et doppler après chaque utilisation.
  • Désinfecter impérativement plusieurs fois par jour les poignées de porte, les tables d'examen, le stéthoscope et tout objet touché par les patients (robinets, sanitaires). Supprimer les revues.
  • Attention, l'alcool et la SHA ne fonctionnent pas sur ces surfaces. Utiliser impérativement une solution d'Eau de Javel à 0.1% (soit un berlingot de 250 ml à 4.8% dilué dans 10 litres d'eau). Cela est efficace immédiatement sur tous germes, spores, virus, et de plus ne coûte rien.
  • Fournir un masque chirurgical à tout patient suspect (toux, expectoration, rhinorrhée, fièvre) et lui prendre sa température frontale avec un appareil sans contact (Thermoflash ou autre)
  • Les masques FFP2 servent à filtrer les virus extérieurs et donc à protéger le soignant, mais nous n'en avons pas…
  • Changer de blouse après chaque demi-journée ou utiliser une sur blouse jetable.
  • Pas de contact aérien direct avec des vêtements qui retournent à la maison.
     

Pour les infos (sérieuses) sur votre région, consultez le site de l'ARS et les messages de votre URPS.

Pour les hospitaliers, suivez les consignes des commissions médicales d’établissement

Bon courage à tous et avec nos amicales salutations.

 

Christine JURUS

Présidente de la SFMV

 

ATTENTION, CE COMMUNIQUÉ ET LES INFORMATIONS QU'IL CONTIENT SONT SUCCEPTIBLES D'ÉVOLUER EN FONCTION DE L'ACTUALITÉ NATIONALE.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>