Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Docteur Parissa Zandi

A l'heure actuelle les complications cardio vasculaires sont la 4ième cause de décès des patients infectés par le VIH.

Les explications possibles sont les suivantes:

- une fréquence élevée des risques cardio vasculaires chez les patients infectés par le VIH en particulier le tabagisme.

- les effets indésirables des traitements antirétroviraux de par leurs effets métaboliques (une résistance à l'insuline jusqu'au diabète type II, une modification du métabolisme des corps gras) en particulier concernant l'abacavir - controversé et toujours en cours d'évaluation. Ces effets peuvent perdurer même 6 mois après l'arrêt du traitement, ce qui suppose l'intervention d'autres mécanismes.

- les effets propres de l'infection par le VIH:

* inflammation (augmentation du taux d'Interleukine 6 et des D Dimères - associés aux risques cardio vasculaires),

* modifications des marqueurs d'activations endothéliales (cellules composants les parois des vaisseaux),

* un taux de CD4 bas qui serait une explication de l'épaississement de la paroi des artères et donc du rétrécissement de la lumière circulante. Les mesures sont prises au niveau des artères du cou: les artères CAROTIDES par échographie doppler. Ces artères sont directement sous la peau facile d'accès par la sonde échographique. On appelle cela la mesure de l'intima média des carotides PRIMITIVES. Cette mesure permet une estimation de l'états des autres artères de tout l'organisme plus en profondeur et pas facile à explorer par des méthodes peu coûteuses et anodines - en particulier les artères coronaires qui irriguent le cœur.

Dans la pratique:

Les patients infectés par le VIH ont en principe un suivi régulier généralement hospitalière.

Chez les patients infectés par le VIH et qui ne présentent PAS de symptômes cardiovasculaires, s'ils présentent des anomalies au niveau de l'électrocardiogramme OU s'ils ont au moins 3 facteurs de risques cardio vasculaires (**) 3 examens sont nécessaires:

- une échographie des vaisseaux du cou de l'aorte et des axes artériels des membres inférieurs avec l'angiologue (médecin vasculaire);

- une échographie cardiaque et un électrocardiogramme sous effort avec le cardiologue

pour adapter le traitement dans la perspective d'une meilleure qualité de vie.

(**) Facteurs de risques cardio vasculaires:

1- AGE (homme de plus de 50 ans, la femme ménopausée)

2- Antécédents familiaux de maladie coronaire: angine de poitrine, infarctus du myocarde

3- Infarctus du myocarde ou mort subite précoce (avant l'âge de 55 ans) chez un parent de premier degré de sexe masculin ou le père

4- Infarctus du myocarde ou mort subite précoce (avant l'âge de 65 ans) chez un parent de premier degré de sexe féminin ou chez la mère

5- tabagisme actif ou arrêté depuis moins de 3 ans

6- Hypertension artérielle permanente qu'elle soit traitée ou non

7- Diabète sucré

8- bon cholestérol (HDL) < 0.40 g/l quelque soit le sexe

source