Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Docteur Parissa Zandi - Médecin Vasculaire / attaché à l'hôpital Européen Georges Pompidou de Paris - FRANCE

WAFF* de Février 2008

31 Janvier 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #WAFF 2008

 
Vous trouverez en février sur 
Vaisseaux-de-communication.net :
 
  
 undefined
 
** l'Hypertension Artérielle: 
Un 
entretien avec 
M. le Professeur Pierre-François PLOIN
 
(
service de Médecine Vasculaire et HTA de 
l'Hôpital Européen Georges Pompidou
)
.
  
** un article sur la télé médecine
dans le cadre de la surveillance des patients atteints 
d'Hypertension Artérielle
- via internet .

** le QUIZZ des patients sous
 
traitement anti coagulant par AVK (anti vitamine k)



** je tâcherais de rediger ce que j'avais prévu de rédiger au mois de janvier sur
que faire en cas de suspicion d'Embolie Pulmonaire, en médecine de ville.
Mais je ne suis pas sûre d'avoir matériellement le temps de faire l'écritude promise à propos de la
THROMBOSE VEINEUSE des membres inférieurs  - le sujet étant vaste .... ce sera traité plus tard .... patience ....
  
 
** Les rubriques  consacrées régulièrement à une sélection d'articles scientifiques discutés lors des réunions de Bibilographie du Service Médecine Vasculaire et HTA de l'Hôpital Européen Georges Pompidou.     



**
et bien évidement
la  suite et fin du Carnaval des Blogs médicaux 
sujet : "Relation Soignant -  Soigné"


Vous pouvez vous abonner aux mises à jour – sans aucun frais – en vous abonnant au flux RSS (colonne en bas à droite).
* (Lexique: WAFF est l’aboyeur du blog)
 
Lire la suite

Reforme de la Recherche en France

30 Janvier 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #News 2008 - Recherche

Réforme de la Recherche en France

chaise019-copie-1.gif"La réforme de la recherche en France fait l'objet de nombreuses critiques visant notamment le rôle du CNRS, appelé à perdre une partie de ses prérogatives."Ce n'est pas à un organisme si grand, si respecté et si puissant soit-il de définir la politique scientifique de notre pays", a déclaré cette semaine Nicolas Sarkozy, lors d'un discours en l'honneur du prix Nobel de physique 2007 Albert Fert.

Le chef de l'Etat, qui a répété qu'il voulait porter l'effort de recherche à 3% du PIB d'ici 2012 grâce à 15 milliards d'euros supplémentaires dont 4 milliards à la charge de l'Etat, a ajouté qu'il appartient au gouvernement et au parlement "d'attribuer l'argent public et de fixer les orientations stratégiques".

Interrogé par l'AFP, M. Fert s'est dit en désaccord sur ce point avec le président. "Il manque un maillon dans le raisonnement qui dit que le ministère définit des priorités et ensuite les universités opèrent la recherche", a-t-il jugé, ajoutant que "le CNRS a un rôle important, que c'est un outil qui fonctionne".

"Détruire l'outil qui marche en espérant que l'outil créé marche mieux est un peu dangereux", selon le physicien. Il rappelle qu'aux Etats-Unis, la National Science Foundation est plus qu'une agence de moyens puisqu'elle "coordonne la répartition des instruments chers dans les universités", et qu'en Allemagne, ce n'est pas tant dans les universités que dans les instituts (Max Planck) que sont menées les recherches du plus haut niveau.

Le prix Nobel s'est toutefois dit en accord avec les propositions du gouvernement pour faire évoluer le statut de chercheur.

"La mise en place de postes de chercheurs communs aux universités et au CNRS me semble une bonne chose en permettant aux chercheurs lorsqu'ils sont jeunes de participer à l'enseignement à l'université", a encore dit M. Fert.

Chez d'autres scientifiques, les propositions de M. Sarkozy sur le statut des chercheurs ont soulevé un tollé. Pour le président du collectif Sauvons La Recherche, Bertrand Monthubert, le président de la République "annonce, de fait, "la disparition du statut de chercheur".

Selon lui, "le nouveau statut est totalement flou" et "suscite consternation, perplexité et crainte".

Alors que M. Sarkozy affirme que "si peu de brillants esprits sont attirés par notre pays", M. Monthubert objecte que le CNRS "recrute de 20% à 25% de chercheurs étrangers tous les ans".

"Après le rapport Attali, le discours de Sarkozy confirme que nous sommes face à une déstabilisation effective de notre système de recherche", estime Sauvons La Recherche dans un communiqué appellant la communauté scientifique à se mobiliser.

Le Syndicat national des chercheurs scientifiques (SNCS-FSU) dénonce pour sa part dans un communiqué un ministère de la Recherche et de l'enseignement supérieur "qui ne donne pas que des orientations, mais élabore (comment ?) une politique scientifique qu'il impose aux organismes, qui à leur tour l'imposent aux universités".

Ce syndicat craint "sous couvert d'élitisme, un retour de 50 ans en arrière", avec un "retour en force du mandarinat, des clans, de l'opacité".

Un élitisme défendu par le gouvernement etsoutenu par un groupe de chercheurs de divers disciplines, dans une tribune au Monde mardi. Ces chercheurs insistent toutefois pour que les décisions en matière de recherche soient prises par des comités scientifiques indépendants du pouvoir politique.

Ils dénoncent ainsi le fait que l'Agence nationale de la recherche (ANR), qui a la haute main sur le financement sur projets, ait "un conseil d'administration nommé par le gouvernement, mais nul conseil scientifique".

msn Actualités - AFP - mercredi 30 janvier 2008, 10h24

Lire la suite

Planches anatomiques tri dimentionnelles / les bonnes adresses du Dr Laurent MARTELLI

30 Janvier 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Liens utiles

 

Les bonnes adresses chinées sur le net 
de Mon Maître - un de mes enseignants
qui m'a beaucoup appris
qui reste un modèle pour moi 
tant par ses qualités humaines,
son humilité, que par son savoir faire
 M. le Dr Laurent Martelli 
Médecin Vasculaire - Explorations vasculaires 
Echographies Doppler 
Attaché à l'Hôpital Européen georges Pompidou 
Adresse de son cabinet:
 
14, place Adolphe Chérioux - 75015 paris
tel: 01 45 31 20 70


Il nous fait partager un site chiné sur le web:
visiblebody.com

 site en langue anglaise
qui met à disposition 
des planches anatomiques tri dimentionnelles
magnifiques

l'inscription est gratuite

très utiles en particuliers
pour ceux qui effectuent 
des Explorations Echographie / Doppler.

ludique en version simplifié
pour les cours de sciences de vos enfants ...


 

tie_interceptor-gif.gif

Lire la suite

Relation Soignant - Soigné / d'Asclépios à Hippocrate (Carnaval des Blogs) - deuxième partie

29 Janvier 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Pensées

  Un peu d'histoire ....

  Asclépios ( ou Esculape)

                  Klimt
undefinedDans la
mythologie grecque - Asclépios (Ἀσκληπιός / Asklêpiós), est le Dieu de la Médecine. Son équivalent romain est Esculape - son équivalent égyptien Imothep.

Il est fils d'
Apollon et de Coronis (Κορωνίς / Korônís, de κορώνη / korốnê, « corneille » - oiseau de la famille des corvidés). Celle-ci, enceinte d'Asclépios trompe Apollon. Un corbeau rapporte l'épisode croustillante à Appolon qui, furieux ... envoie sans tarder Artémis sa soeur (Diane pour les romains) pour punir l'infidèle. Artémis  fit cela comme une flèche! - je plaisante .... Coronis fut transpercée par la flèche d'Artémis. Asclépios est extirpé du corps de sa mère ou de l'oeuf ... on ne sait pas très bien en faite ...et confié au Centaure Chiron qui lui enseigne l'art de la Guérison. Chiron vivait dans une grotte sur le mont Pélion, en Thessalie. Il était réputé pour sa sagesse et sa science. Artémis et Apollon lui avaient enseigné la chasse, la médecine, la musique et la divination. Versé dans la connaissance des plantes, il en avait retiré l'art de guérir. 

      Caducé des Médecins
undefinedL'attribut d'Asclépios est un cadeau de son père Apollon: un bâton court surmonté du miroir de la prudence - autour duquel s'enroule un serpent - aujourd'hui caducée des Médecins. Dans le caducée de la pharmacie, le bâton est surmonté de la coupe d'Hygie (fille d'Asclépios) dans lequel le serpent crache son venin (le venin de serpent sert à la préparation de remèdes).
Chez les Grecs anciens, le serpent Python est l'hôte du temple de Delphes d'où Socrate tirera sa devise, « connais-toi toi-même », celle-ci étant écrite au fronton de ce temple. Il représente ici le symbole même de la sagesse philosophique, le pouvoir de la connaissance et du savoir.

    Amphithéatre d'Epidaure
undefinedLe temple principal d'Asclépios se trouve à Epidaure - dans le Péloponnèse. Les sanctuaires dédiés au traitements étaient généralement situées en marge des agglomérations si bien que pour s'y rendre - il fallait une excursion, toute une expédition tel un pélerinage. Car la Médecine n'était pas dissociée de la Religion à l'époque. Par ailleurs les sanctuaires étaient généralement situés près d'une source dont les eaux possédaient des vertus bienfaisantes. 

La plupart du temps, le dieu guérisseur agit par "incubation": le traitement - tout un rituel - commence pour le malade par un bain de purification, suivi par un sacrifice relativement modeste et donc accessible à tous. Ensuite, le pèlerin s'endort sous le portique sacré (ἅϐατον / ábaton) —  chaque sexe possède son propre portique. 

                Asclépios
Esculape-2.jpgLes plus chanceux bénéficient pendant leur sommeil d'une apparition d'un dieu : en touchant la partie malade du corps, celui-ci la guérit. Le dieu peut également se contenter de dicter au patient non seulement des règles d'hygiène de vie et des principes alimentaires mais aussi une liste de médicaments que celui-ci s'empressera de se procurer une fois réveillé.
Le traitement n'est pas gratuit. Une taxe de consultation est réclammée à l'entrée du sanctuaire pour tout patient désirant se faire soigner.

Dans la grèce antique ce n'est pas le rituel qui est adapté à la maladie mais l'inverse: si le malade réagit aux rituels de tel dieu, c'est bien que son mal était envoyé par ce dieu. En l'absence de réaction, on passe au dieu suivant - l'important, c'est que le rituel soit efficace....

Hippocrate
Le développement scientifique de la Médecine est traditionnellement attribué à Hippocrate (Ve siècle av. JC),  médecin grèc  qui apporte trois innovations à la Médecine Occidentale:
1/ les considérations religieuses sont écartées de la Médecine,
2/ la Médecine se fonde sur l'Observation et sur le Raisonnement,  tentant de se baser sur des théories,
3/ la Médecine se dote d'une certaine notion d'Ethique - la Déontologie Médicale.

Serment d'Hippocrate
Ce serment est un texte proposant un cadre éthique pour l'exercice de la Médecine. En France, il se prononce devant le buste d'Hippocrate, le jury de thèse et les proches présents qui peuvent assister - après avoir soutenu avec succès le Thèse de Doctorat. Il n'a aucune valeur légale mais représente un rituel de passage de l'état d'étudiant à Médecin titré.

«En présence des Maîtres de cette école et de mes chers condisciples et selon la tradition d'Hippocrate, je jure et je promets d'être fidèle aux lois de l'honneur et de la probité dans l'exercice de la Médecine. Je donnerai mes soins gratuits à l'indigent et n'exigerais jamais un salaire au dessus de mon travail. Admis à l'intérieur des maisons, mes yeux ne verront pas ce qui s'y passe, ma langue taira les secrets qui me seront confiés et mon état ne servira pas à corrompre les mœurs ni à favoriser le crime. Respectueux et reconnaissant envers mes maîtres, je donnerai à leurs enfants l'instruction que j'ai reçue de leur père. Que les Hommes m'accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses. Que je sois couvert d'opprobre et méprisé de mes confrères si j'y manque. Je jure! Je jure! Je jure!»

Ce serment serait modifié dans la fin des années 90 et réactualisé. 

these-001.jpg

Un des plus beaux jours de ma vie - le jour de ma soutenance de thèse
avec à ma gauche Mon Directeur de thèse - mon Maître M. le Pr. Didier Houssin
sujet: Transplantations hépatiques dans l'Histiocytose X.

A suivre .....
Troisième et dernière partie: Suite et fin
Lire la suite

Relation Soignant - Soigné / Préambule (Carnaval des Blogs) - première partie

29 Janvier 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Pensées

Dans le cadre du Carnaval des blogs - le sujet proposé est la "relation soignant - soigné"

Vaste sujet ....
j'ai pris l'option d'écrire à ce propos en une suite de plusieurs articles: tout d'abord ...
Voici le récit de mes pensées à propos de ce qui conditionne les relations soignant / soigné?

undefinedPour nous corps médical voir des patients qui viennent consulter pour avis (donc à priori des personnes qui ont des craintes ou des questions concernant leur santé), porter des soins (donc des patients qui justifient des soins du fait de leur état de santé), voir des patients dans un lit d'hôpital (donc des soucis de santé qui justifient des investigations diagnostiques, préventifs ou thérapeutiques) - voir des patients fanchement encore plus nécessiteux de soins (réanimation, soins intensifs, soins palliatifs ...) - voir même des patients qui décèdent ... celà fait partie de notre métier - de notre quotidien.

Ce qu'on souhaite - c'est d'avoir les moyens de recevoir ces patients dans un cadre digne - avec du matériel fonctionnel et approprié. C'est un minimum. 

Ce qu'on attend d'un patient c'est justement qu'il soit patient: si le médecin est en retard - le premier à en pâtir c'est lui - car celà le retarde dans toute sa chaine de consultation - ou ses chaines de consultations parce qu'il arrive qu'on ne consulte pas toute la journée au même endroit. En revanche, autant la ponctualité du médecin est souhaitée mais pas toujours possible car un examen peut demander plus de temps que prévu, parce qu'on peut avoir eu des Urgences à examiner entre deux consultations programmées - c'est la ponctualité du patient ...

Ce qu'on attend d'un patient - c'est qu'il pense un minimum pour une consultation pour avis en particulier - qu'il ai pensé à prendre ses examens précédants - et la liste des médicaments qu'il prend habituellement.


Pour les patients - c'est tout autre .... La pensée d'une maladie est une épreuve - ce n'est pas de gaité de coeur que le patient se rend chez un médecin - même s'il a RDV avec un médecin charmant sous tous rapports. Prendre RDV  chez le médecin génère un stress - l'attente dans la salle d'attente n'est pas une attente sereine - une exploration, une prise de sang, une hospitalisation encore moins ....

Tout commence donc par la prise de RDV: l'accueil du patient a toute son importance autant au téléphone que sur place. Quand il s'agit d'un acceuil dans un cabinet médical - bien évidement je pense que chaque médecin pense à la qualité de son secrétarait s'il en a un - et veille à ce que la personne ou les personnes choisies pour cette tâche soit qualifiée(s) et professionnelle(s).

Sur place l'accès du patient doit être adapté: ceci est bien évidement bien codifié pour les cabinet de ville (accès possible en brancard - ou en chaise roulante) mais bien malheureusement pas toujours prévu dans les hopitaux publiques...
Je suis ravie de constater qu'à l'Hôpital Europpéen Georges Pompidou à Paris - alors même que l'accès entre la rue et l'entrée de l'Hôpital ne demande qu'à peine 50 mètres à traverser et en légère pente déscendante -  l'administration ai prévu une sorte de voiture pour les patients qui ont du mal à se déplacer. Bien souvent l'accès de l'Hôpital est interdite aux voitures - il y a des personnes aux barrières parfois sans égard ni hospitalité qui ont des ordres et ne laissent passer personne - quand bien même une personne viendrait par ses propres moyens sans forcément en ambulance ni en vsl mais ne serait pas à même de faire la marche jusqu'au service où il se rend - ce trajet pourrait lui paraitre pire que l'Everest à grimper ou le Marathon d'Athène... eh bien ... le cas de ces personnes ce n'est assez souvent le soucis de personne car cela ne rentre dans les fonctions de personne - à moins que l'administration ai prévu!

Il arrive également des constatations combien regrettables
- le brancardage dans les hôpitaux est souvent un soucis - parce qu'il s'agit d'un métier mal rémunéré - et donc les candidats ne se précipitent pas. Mais c'est un véritable métier. Il faut avoir essayé de transporter un brancard ou un patient sur chaise roulante au travers de portes battantes, de portes d'ascenceurs pour se rendre compte qu'il faut un certain savoir faire. J'ai constaté quelques fois - non pas dans les hôpitaux et cliniques privés mais avec des ambulanciers de ville - un certain comportement très regrettable. Le patient est déposé comme un paquet de poste - la chaise roulante est reprise, les ambulanciers sont partis avec la chaise roulante ou le brancard et le patient est bien souvent en pyjama - mal en point - affalé sur une chaise et incapable de marcher .... ni dans un sens ni dans aucun sens. Le résultat aurait été le même si on vous aurait déposé le patient sur le lit d'examen - parce que les ambulanciers n'attendent pas et reprennent leur chaise parce que la chaise en question ou ze brancard en question rentabilise un maximun de déplacements de patients .... en un minimum de temps ....

- Concernant certains salariés que ce soit à l'hôpital ou dans des cliniques privés - on constate quelque fois le syndrome du salarié modèle - qui se restraint à remplir sa fonction stricto sensu - mais pas au delà. L'argument avancé est bien souvent: "je ne suis pas payé pour - cela ne rentre pas dans mes fonctions!". Si bien que c'est bien souvent le médecin qui se débrouille avec les malades en faisant fonction de tout ce qui faut sur le moment : secrétaire - prise de RDV - brancardier - aide soignante ... bien évidemment personne ne lui dit ni merci ... - ni non plus ne sera jamais payé pour.

- Concernant certains infirmiers et infirmières: combien de fois - il y a bien des années et peut être que celà a changé maintenant ... j'ai été appelé étant de garde parce qu'une infirmère ou un infirmier m'appellait le plus souvent en pleine nuit - mais ce n'est pas la question ce serait pareil en plein jour - pour : "je trouve M. Untel ou Mme Untel pas bien". Et lorsque je demandais en quoi est ce qu'il ou elle trouvait cette personne "pas bien" eh bien, il n'y avait pas de réponse objective : (vous avez pris sa température? - vous avez pris ses pulsations? - vous avez constaté un soucis de pression artérielle? - Vous semble-t-il essoufflé? - Est -ce qu' il s'est plaint de quelque chose ou semble-t-il souffrir? .... trois petits poitns ..." eh bien non! - (alors parfois tout était stable / parfois n'était pas contrôlé et on s'attendait à ce que j'en fasse la demande écrite de prise de température, pouls, pression artérielle, fréquence respiratoire ...)! "mais je le trouve pas bien!" et "pourquoi vous m'appelez si il n'y a rien d'objectif? eh bien "je me couvre au cas où". Un expression que je suis arrivée à ne pas supporter. Des comportements abhérants de soignants pour se couvrir - le médecins se doit de se déplacer parce qu'il ou elle a été appelé et la machine est lancée .... parce que bien évidemment il faut absolument chercher pour trouver un argument objectif pour trouver pourquoi le patient est constaté pas bien .... puisque l'infirmièr(e) l'a inscrite pour preuve sur le cahier de transmission .... et bonjour les examens complémentaires à mauvais escient - pour bien souvent ne rien trouver!

- Concernant certains confrères: il arrive aussi des comportements abhérants dans la communication autour d'un patient. Et ça - je dirais ce sont les limites du facteur humain ...

Ceci étant - je pense que quoi qu'en soient des conditions de travail - la relation du patient avec son médecin est une relation hautement intime. Une relation humaine avant tout - donc avec ses parts de subjectivité où interfèrent non seulement les compétances mais aussi le contact humain - le tact et peut être même les phéromones! Elle est basée sur la confiance. La confiance qu'un patient vous accorde pour vous soummettre son corps, son âme et à personne d'autre. Il fonde en vous tout son espoir. Et c'est ce qui est beau, ce qui est précieux dans ce métier. C'est à nous médecins de respecter le serment d'Hippocrate lequel nous avons tous prononcé le jour où nous avons pris ce titre de Docteur en Médecine ....

A suivre ....
 
Deuxième partie: Relation Soignant - Soigné (Carnaval des Blogs Médicaux) : d'Asclépios à Hippocrates

Lire la suite

Bibi Kasraï

26 Janvier 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Passionant

Bibi Kasraï est une de mes très chères amies d’enfance.
Pourquoi un article à propos d’elle sur Vaisseaux-de-communication ?
Tout d’abord – et très simplement je précise pour ceux qui ne me connaissent pas que j’ai partagé une enfance merveilleuse et exceptionnelle avec des êtres exceptionnels que j’ai eu la chance de connaître. La plupart d’entre nous sommes éparpillés - citoyens du monde. Mais le fantastique dans tout cela est que malgré l’espace qui nous sépare, malgré le temps passant – nous avons gardé contact et la communication n’est pas rompue – ce qui est rare dans les sociétés modernes individualistes d’aujourd’hui. Le cœur de ce lien est notre pays natal l’Iran – et les vaisseaux de communications sont les émotions que nous avons partagés, les épreuves que nous avons traversées et l’Amour qui nous relie encore et j’espère toujours.
Bibi a dû quitter l’Iran, contrainte et forcée à destination d’Afghanistan avec ses parents – en partie à pieds en traversant des déserts. Le père de Bibi, décédé actuellement est un des écrivains et poètes célèbres iraniens. 
astronautes-20-17-.gifEn Afghanistan, où elle s’est trouvée avec ses parents – ils ont été surpris par l’invasion d’Afghanistan par l’ex union soviétique. Elle a dû alors quitter ce pays en guerre pour la seule destination qui lui était possible à ce moment : l’Union Soviétique. Encore très jeune pour une telle épreuve – elle m’a confié avoir contesté cette décision de ses parents. Se séparer d’elle pour la mettre à l’abris d’une guerre en l’envoyant seule vers encore un autre pays dont elle ne connaissait pas ni ne parlait la langue … ne lui convenait pas …. Mais devant l’argument de son père : les russes ont envoyé le premier homme sur la lune ma fille ! Elle a cédé – le cœur serré.
Cette femme remarquable a fait ses études alors en URSS. Elle vit aujourd’hui sur la côte ouest des Etats Unis depuis plusieurs années...
Elle m’a confié que ce qui lui avait permis de trouver son premier travail aux états unis c’était justement le fait qu’elle parle russe ! L’anecdote est qu’elle avait distribué son CV sur le pare brise des plus grosses voitures – l’une de ces voitures était celle du responsable de recrutement de la Banque Mondiale et ce fut son premier embauche…. 
Bibi s’est consacrée toujours à des domaines avant gardistes en particulier dans le domaine de la santé.
Elle a côtoyé de près  Mme Anousheh Ansari, title sponsor of the Ansari X PRIZE et la première femme ayant effectué un voyage touristique dans l’espace (voir son space-blog).
… Maintenant elle travaille avec Craig Ventersavant américain génial dans ses idées avant gardistes – qui recherche dans le domaine de créations d’organismes vivants dans un objectif de bio carburants du futur.

Ce qui m’avait très émue – c’est un email venant de Bibi il y a 3 ou 4 ans maintenant. Cet email dont je n’ai plus accès et elle non plus malheureusement,  représentait tout d’abord une photo : il s’agissait d’une affiche publicitaire au premier plan : une publicité pour du thé avec un homme, une femme assis autour d’une table en train de déguster la boisson chaude. L’affiche était grande - tenue par des poteaux - sur une route en mauvais état avec à l’arrière plan – derrière le panneau publicitaire des ruines d’une maison dont on voyait les carrelages sur un pend de mur à l'étage - probable vestiges de qui fut un jour une salle de bain. Le mot de Bibi était à propos de l’absurdité de ce panneau resté en place –dans un Afghanistan en guerre, en ruines …. cet email m’était venu en mot de « bonne fin d’année et heureuse nouvelle année …. Où est leur cuisine à ces gens – où est leur maison … comment se nourrissent ils – quelle publicité pour quel thé ? » … 

Cette photo pourrait s’appliquer à tout pays en guerre n’importe où dans le monde,
elle pourrait s’appliquer à n’importe quel endroit touché par un drame :
un tremblement de terre, des incendies, 
le tsunamie, des cyclones, une éruption volcanique….
Un esprit profondément humain et sensible à tous ces écarts dans le confort de vie
sur une toute petite planète qui s’appelle Terre
et qui est le notre.
Pour être réceptif à ces disparités
dont on ne peut ignorer pour ne pas voir,
pour ne pas savoir,
parce qu’on s’imaginerait pas concerné –
il faut peut être avoir palpé le quotidien 
de ces hommes et ces femmes
qui subissent –
avoir traversé des épreuves –
et voir en tout être humain, un père, un frère, une mère, une sœur, un des siens. 
A tous et toutes celles qui ont fait de leurs idéaux, de leurs rêves,
des objectifs à atteindre –
sans oublier ni laisser pour compte les plus démunis –
en se donnant les moyens
quand bien même le chemin est long, la route minée ….
Très bonne et heureuse année. 

Voilà Bibi – cette fois c’est moi qui te renvoie l’email …
et à tous ceux qui nous lisent
l’espoir d’une conscience collective en alerte.

Tendres et Sincères Amitiés.

Carla Bruni - Click
Tout le Monde

undefined
 
A propos de Craig Venter 
source Wikipedia
John Craig Venter (né le 14 octobre 1946, Salt Lake City) est un biologiste et homme d'affaires américain.
Il débute sa carrière scientifique à l'université de Buffalo (New York), puis il rejoint les National Institutes of Health (NIH) en 1984.
Au sein des NIH, il travaille d'abord sur les récepteurs des neurotransmetteurs. Il cherche en particulier à isoler leurs gènes et les séquencer.
Il devient ce faisant un des pionniers du séquençage automatisé.
À cette occasion il invente une approche systématique nouvelle, qu'il appelle les EST, expressed sequence tags, ou étiquettes de séquences exprimées.
Il s'agit de fragments d'ADN complémentaires qu'il séquence de manière systématique, sans les caractériser au préalable. En 1991 et 1992, son équipe détermine la séquence de plus de 2500 EST associés à des gènes exprimés dans le cerveau humain, ce qui double d'un seul coup le nombre de gènes humains pour lesquels des données de séquence ADN sont disponibles. Avec les NIH, son employeur, il dépose des brevets sur tous ces gènes, ce qui déclenche un tollé dans la communauté des biologistes. James Watson (prix Nobel), co-découvreur de la structure de l'ADN sera parmi les plus farouches opposants à cette appropriation du vivant.
À la suite de la polémique, Venter quitte les NIH en 1992 pour monter une fondation privée appelée TIGR, The Institute for Genome Research et monte une plateforme de séquençage à grande échelle. Il débauche Hamilton Smith, prix Nobel de Médecine 1978 pour la découverte des enzymes de restriction. Avec lui, il va s'attaquer au premier séquençage complet du génome d'un organisme vivant, la bactérie Haemophilus influenzae, qui sera achevé en 1995. Après cet exploit, Venter et le TIGR seront impliqués dans les séquençages de génomes de plusieurs organismes.
En 1998, Venter quitte le TIGR et fonde la Celera Genomics avec le soutien de la société Perkin-Elmer. Il devient le président et le directeur scientifique de cette nouvelle société dont l'objectif est de séquencer le génome humain, entrant ainsi en compétition avec le consortium public international.
En 2000 Venter et Celera annoncent avoir fini de séquencer le génome, en même temps que le consortium international. On apprendra plus tard que le génome séquencé par Celera est le sien.
En 2002, Venter quitte Celera et monte le J. Craig Venter Institute. Ses nouveaux objectifs sont d'explorer la biodiversité génomique et de parvenir à recréer un organisme vivant synthétique en laboratoire.
Le 6 octobre 2007, il annonce au Guardian , « un pas philosophique important dans l'histoire de notre espèce » : la création en laboratoire d'un chromosome artificiel de synthèse, premier pas vers la possible création d'une forme de vie artificielle. Ce scoop intervient avant l'assemblée annuelle de son propre institut scientifique à San Diego le 8 octobre 2007. Ce chromosome, que Venter et son équipe scientifique, parmi lesquels Hamilton Smith, prix Nobel de médecine, copie des parts substantielles de l'ADN de la bactérie Mycoplasma genitalium (une bactérie qui vit dans les parties génitales de l'homme et des primates). Ce chromosome aurait été baptisé par ses créateurs Mycoplasma laboratorium. Dans la dernière étape du processus, ce chromosome devrait être inséré dans une cellule vivante dont il « prendrait le contrôle », devenant ce faisant une nouvelle forme de vie.
 
Lire la suite

Coup de colère!

25 Janvier 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Pensées

Juste une anecdote pour expliquer ce coup de colère.
J'ai reçu très recemment un cousin américain de passage à Paris. Il vit depuis plus de 30 ans aux états unis - il est citoyen américain et pharmacien de formation. Il a d'ailleurs une chaine de pharmacies en Floride où il réside. 

Il n'était jamais venu à Paris. Je ne suis jamais allée aux Etats Unis ....

Nous avons entre autres ... visité non pas la Tour Eiffel .... mais ....
la Grande Epicerie du Bon Marché ...
Mon cousin était épaté - émerveillé.
Quand nous sommes passé devant le rayon des pâtes alimentaires .... subjugué par toutes ces variétés de pâtes de toutes les formes et de toutes les couleurs et de toute provenance ... Il me dit: "il faut absolument que j'en commande parce que dans mes pharmacies ça va faire un tabac!"
- "Tu as une pharmacie ou une chaine d'épicerie??????" lui demandais-je les yeux écarquillées.
C'est ainsi que j'apprends que les pharmacies aux Etats Unis sont des "drogstores" où on y trouve TOUT même des pâtes alimentaires si on veut .... 

billets-20-14-.gif- "Aux Etats Unis tout est buisiness ma grande! Tu ferais un tabac là bas! Déjà tu ne viverais pas dans un appartement étriqué comme tu vis ... mais tu aurais les moyens de t'offrir une villa ....Tu sais que  les médecins ont plusieurs cabines dans leurs cabinet, passent d'une cabine à une autre trois minutes maximum par cabine - le reste est délégué à leurs assistants salariés..."

Effectivement en France si on veut faire du Buisiness - c'est certain que faire Médecine ce n'est pas le bon plan... Sans parler de buisiness - beaucoup de patients prennent leur carte verte pour une carte de crédit. Alors que cette carte n'est pas une carte de crédit mais un vecteur qui permet la transmission de la feuille de soin par ordinateur. La Caisse primaire d'Assurance Maladie a diminué ses effectifs: Les personnes qui épluchent les feuilles de soins sont localisés sur des plateaux devant des ordinateurs avec des listes de codifications et d'association de codifications -  renvoient les feuilles non remboursées s'ils ne trouvent pas l'association des codes CCAM inscrites par le médecin .... ce qui fait une utilisation +++ en timbres postes d'enveloppes de temps passé trois petits points et puis ... en fin de compte entre deux échanges de courriers la codification aura changé .... et c'est encore pire pour les médecins qui se sont investis en télétransmission de feuilles de soins parce que les logiciels n'ont pas le temps de s'adapter ....

Bon, je ne rentre pas dans les détails.

Retournons à la mentalité américaine. Quelle mentalité! 

Coup de colère avec certaines modifications qui sont en train d'être proposées dans le paysage de soins en France. C'est sur les Etats Unis qu'on voudrait prendre modèle????? Pourquoi pas mais ... pourquoi ne pas se focaliser sur des avancées plutôt que des régressions pour l'esprit français?

histoire_culture12.gifL'Histoire nous montre l'apogées et le déclin d'empires: la Perse, l'Egypte, la Grèce .... puis l'Occident et plus à l'Ouest les Etats Unis qui ont débuté par l'extermination de tous les Indigènes natifs pointés comme "sauvages" au passage .... Maintenant c'est le rayonnement de la Chine et l'Inde émergentes. Mais pour combien de temps?
Cette émergeance est dûe en grande partie du fait d'une volonté et un acharnement au travail - sans forcément de génie créatrice mais plutôt avec des méthodes de copier -coller.

Qu'est ce qui pourrait sauver l'Occident en particulier la France ... de son déclin? 

A mon sens - et cela n'engage que moi .... ce serait la conscience collective:

ecoliers005.gifL'esprit critique à deveoppler et laisser s'épanouir dès la tendre enfance - la possibilité de s'exprimer et d'être entendu. Une volonté de justesse et les moyens pour y parvenir. Une justesse qui permetterait à des génies de ne pas s'expatrier parce qu'on leur donnerait les moyens et un minimum de reconnaissance. Une justesse qui ne laisserait pas de libre cours a des dérives et qui metterait de l'Ordre dans les Désordres.

On critique beaucoup les français ... ce sont des râleurs! 
Mais encore heureux! C'est une maladie contagieuse - et c'est peut être ce qui permetterait la sélection naturelle garant de la survie des idéaux qui ont vu tant de sang versé, d'encres coulés et de têtes tombées et peut être d'oranges pressés.....

Voir époustoufflante scène avec AlPacino - cliquez www.youtube.com/watch!



En musique de fond - pour lire ce qui suit -
cliquez:
The Conquest of Paradise - 1492 - Vangelis

"Dieu est Américain"
statut-de-la-libert--.gifest le titre d'un livre écrit par Jean-François Colosimo aux éditions Fayard
"Tocqueville avait raison. Avec deux siècles de retard, le 11 septembre 2001, l'Europe a enfin découvert l'Amérique. Une Amérique dont la démocratie est religieuse et dont la religion est politique. Une Amérique que Dieu a prédestinée à la puissance et qui mène ses guerres au nom de Dieu. Une Amérique où le libéralisme et la sécularisation exaltent la nation et où le fondamentalisme est devenu culte national. Du Mayflower aux Twin Towers, de George Washington à George W. Bush, des puritains aux télévangélistes en passant par la Bible, Israël, les Lumières, l'Empire, le Messianisme, le Millénarisme, et l'Islam...Voici un voyage aussi inédit que crutial au coeur des états unis, de leur genèse et de leur histoire. Ainsi que de leur présent, annonçant des lendemains plus crépusculaires peut être qu'il n'y parait ...."
A lire absolument.


Lire la suite

Création d'un organisme vivant de synthése (25/01/2008)

25 Janvier 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #News 2008 - Recherche

 

Nouvelle avancée vers la création d'une vie artificielle

  Pour en savoir plus .... voir l'article suivant sur mon amie Bibi Kasraï - avec un petit encadré sur Carig Venter en fin d'article.                                                                                                                                                              

" Des chercheurs américains de l'Institut Venter ont fabriqué le premier génome synthétique d'une bactérie, étape cruciale pour la création du premier organisme vivant artificiel dont les applications potentielles sont jugées importantes, selon des travaux parus jeudi.

Il s'agit de la plus grande structure d'ADN, les éléments de base de la vie, jamais fabriquée par l'homme, soulignent les auteurs de cette recherche publiée dans la revue Science datée du 24 janvier.

"Ceci est une avancée enthousiasmante pour nos chercheurs et cette discipline", se réjouit Dan Gibson, principal auteur de ces travaux auxquels a participé Craig Venter , fondateur de l'Institut et pionnier controversé des biotechnologies.

"Toutefois nous continuons à travailler vers le but ultime d'insérer un chromosome synthétique dans une cellule et d'amorcer ainsi la création du premier organisme artificiel", ajoute-t-il.

Il s'agit en fait de créer de toute pièce une nouvelle bactérie en lui greffant un génome fabriqué sur mesure pour qu'elle puisse remplir une fonction spécifique.

"Nous avons montré qu'il est possible de créer artificiellement de grands génomes et d'en ajuster la taille, ce qui ouvre la voie à des applications potentielles importantes telles que la production de bio-carburants", explique le Dr Hamilton Smith, un des co-auteurs de ces travaux.

Cette recherche "représente la deuxième de trois étapes vers la recréation d'un organisme vivant entièrement artificiel", précise Dan Gibson.

La première étape avait été franchie en 2007 avec le transfert d'un génome d'une bactérie à une autre bactérie, devenue une espèce différente dans ce processus.

Pour l'étape finale, les chercheurs de l'Institut Venter vont tenter de créer une cellule artificielle de bactérie basée sur le génome synthétique de la bactérie Mycoplasma genitalium qu'ils viennent de reproduire.

Ces scientifiques expliquent être parvenus à "cette prouesse technique" en produisant chimiquement les fragments d'ADN de cette bactérie dans leur laboratoire, développant de nouvelles méthodes pour les assembler et les reproduire. Ils avaient préalablement dépouillé le génome des gènes inutiles, ne conservant que ceux nécessaires à sa survie.

Eckard Wimmer, professeur de biologie moléculaire au Département de Génétique Moléculaire à l'Université de New York, s'interroge néanmoins sur le fait de savoir pourquoi l'équipe de Venter n'a pas pu avec ce génome artificiel déjà récréer un organisme artificiel.

"Ils auraient dû être en mesure de recréer un organisme artificiel dès la seconde étape franchie", a-t-il dit à l'AFP.

Selon ce chercheur, qui n'a pas participé à cette recherche mais lu l'étude, "l'ADN synthétique recréé n'était apparemment pas viable pour des fonctions biologiques".

Il souligne une note des auteurs à la fin de l'étude indiquant que "le vecteur n'était peut-être pas viable pour des transplantation expérimentales".

Plusieurs groupes de surveillance éthique canadien et britannique ont aussitôt critiqué ces travaux en renouvelant leur appel pour un moratoire sur la production et la commercialisation d'organismes synthétiques.

"Nous pensons qu'il est inacceptable que des entreprises privées bricolent les éléments de base de la vie pour leur propre gain sans réglementation démocratique", a déclaré dans un communiqué Jim Thomas de l'ETC Group au Canada.

Pour Helen Wallace, une biologiste, porte-parole de GeneWatch en Grande Bretagne, "cette ingénierie génétique ouvre la possibilité de faire des changements beaucoup plus importants dans le code de la vie ....et de créer des organismes dont les conséquences sur l'environnement pourraient être inconnues".

msn - Actualités  - AFP - vendredi 25 janvier 2008, 08h25
Lire la suite

Voyage touristique avec Virgin Galactic en 2008

25 Janvier 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Passionant

Richard Branson présente son vaisseau spatial à New York
 

"Le milliardaire britannique Richard Branson (groupe Virgin) a présenté mercredi à New York - au Musée d'Histoire naturelle à Manhattan - son avion spatial touristique et a annoncé lors d'une conférence de presse les premiers vols expérimentaux pour cette année.

SpaceShipTwo, engin spatial de huit places et le vaisseau "porteur" White Knight Two (WK2), qui doivent être terminés en 2008, ont été présentés à la presse sous forme de maquettes et d'images virtuelles.

Si vous êtes interessé - sachez que:
- ce voyage touristique coûte environ 200.000 dollars,
- vous partirez avec un petit engin spatial (cabine spatiale à hublots) porté sur le dos d'un autre avion -transportant 6 passagers - 2 pilotes,
- vous irez à 110 Km au dessus de la planète Terre, où le petit engin décollera du dos de l'avion porteur pour vous faire découvrir l'apesenteur pendant 5 minutes,
- Surtout ! il faut vous y prendre à l'avance car
200 passagers sont déjà confirmés et quelque 85.000 sont intéressés ....

Il semblerait que ce qui fait retarder c'est l'aterrissage:
les candidats pour de tels vols sont pour la plupart des retraités de plus de 65 ans ayant les moyens de s'offrir le billet aller-retour
or
ces personnes sont le plus souvent atteints de maladies cardio vasculaires:
L'atterrissage avec l'engin spatial entrainne des secousses - pour le moment.
Ces secousses pouvant mettre en danger la santé de ces personnes.....

Aille!

AFP - mercredi 24/01/2008
Radio BFM - news

Lire la suite

Vitamine E et Vieillissement (23/01/2008)

24 Janvier 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #News 2008 - Sante Publique

Une faible teneur sanguine en vitamine E liée au déclin physique au 3e âge
Des tournesols cultivés en Allemagne len juillet 2007

 

"La faible concentration sanguine en vitamine E, qui est généralement le signe d'une mauvaise nutrition, est liée au déclin des fonctions physiques chez les personnes âgées, selon une étude publiée mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

La vitamine E se trouve notamment dans les huiles végétales en particulier l'huile de tournesol, de soja, d'arachide ou d'olive, ainsi que dans les céréales, les amandes, le beurre , la margarine et certains légumes.

Cette recherche a été conduite sur 698 personnes âgées de 65 ans et plus en Toscane (Italie) de novembre 1998 à mai 2000. Elles ont également été suivies pendant trois ans de 2001 à 2003.

Ces scientifiques ont mesuré la teneur sanguine de plusieurs micronutriments dans ce groupe, dont les vitamines E, B6, B12 et D.

Mesurant les performances physiques des sujets par rapport à des tests standard, ces chercheurs ont pu établir une corrélation entre une faible concentration de vitamine E et une diminution de leurs capacités physiques.

Une autre analyse des données a montré qu'un manque de vitamine E était la plus grande cause de baisse des capacités physiques des personnes de 81 ans et plus.

"L'hypothèse selon laquelle les antioxydants comme la vitamine E jouent un rôle dans l'étiologie du déclin des fonctions physiques et des handicaps est confirmée par nos précédentes recherches et d'autres études", écrit le Dr Benedetta Bartali, de la faculté de médecine de l'université Yale (Connecticut, nord-est), co-auteur de ces travaux.

"Ces études ont montré qu'un accroissement du stress oxydatif entraîne des dommages musculaires ou de l'ADN, exacerbe l'athérosclérose et contribue à une dégénérescence des neurones", précise-t-elle.

Sous l'effet du stress, l'organisme n'est plus en mesure de neutraliser la production de radicaux libres qui oxydent les cellules et accélèrent leur vieillissement.

Les participants à cette étude ne prenaient pas de compléments de vitamine E et les auteurs de cette recherche, parue dans le JAMA daté du 23 janvier, ne le recommandent pas non plus.

"L'organisme a besoin quotidiennement de 15 à 30 milligrammes d'alpha tocophérol, un composant de la vitamine E, qui se trouve dans des aliments de base comme par exemple les amandes, la sauce tomate et les graines de tournesol", relèvent-ils."

AFP - mercredi 23 janvier 2008, 13h26 - msn Actualités

Lire la suite
1 2 3 4 > >>