Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Docteur Parissa Zandi - Médecin Vasculaire / attaché à l'hôpital Européen Georges Pompidou de Paris - FRANCE

Etude JUPITER: Rosuvastatine (CRESTOR°) en traitement préventif des maladies cardio vasculaires

31 Mars 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #News 2008 - Recherche

 

"Une étude à grande échelle sur l'anti-cholestérol Crestor (Rosuvastatine) d'AstraZeneca, en tant que traitement prophylactique des maladies cardiovasculaires, a été arrêtée précocement en raison des bons résultats qu'elle a mis en évidence, a annoncé le groupe lundi.

Cette étude était réalisée dans le cadre du programme JUPITER, un de ceux réalisés actuellement sur 64.000 patients dans le monde sous le nom générique de GALAXY, pour évaluer les qualités du Crestor.

JUPITER vise à démontrer l'utilité des statines comme médicament préventif et non seulement curatif des maladies cardio-vasculaires. La cible est la population présentant des niveaux de cholestérol bas mais un taux élevé de CRP (C-reactive protein), un marqueur connu de futurs problèmes cardiovasculaires.

Réalisée sur 15.000 patients, l'étude JUPITER "va être arrêtée précocement car il y a des preuves incontestables d'une réduction des maladies cardiovasculaires et de la mortalité liée à ces maladies parmi les patients ayant reçu du Crestor par rapport à ceux ayant reçu un placebo", s'est félicité le groupe AstraZeneca.

Une étude dont les résultats sont probants peut être arrêtée précocément afin, notamment, de permettre aux personnes recevant à titre comparatif un placebo (molécule sans principe actif) de bénéficier d'un médicament efficace.

Cette annonce a été faite par le groupe AstraZeneca, dont l'action était en hausse lundi à la Bourse de Londres, alors que plusieurs études sur les médicaments anti-cholestérol ont été ou doivent être présentées lors du 57e congrès annuel de l'American College of Cardiology (ACC), qui se tient du 29 mars au 1er avril à Chicago.

Les groupes pharmaceutiques commercialisant des statines rêvent de voir celles-ci en vente libre et comptent sur de telles études pour y parvenir. Parfois comparées à "l'aspirine du 21ème siècle", les statines ont été expérimentées récemment contre des affections aussi disparates que certains cancers, la maladie d'Alzheimer, les rhumatismes inflammatoires voire la cataracte, avec des résultats variés.

Leur extension dans la prévention des maladies liées au cholestérol a aussi ses détracteurs, qui estiment que l'industrie pharmaceutique n'a pas assez mis en valeur dans ses essais des traitements alternatifs comme une meilleure hygiène de vie ou du sport.

L'analyste de Nomura Code Mike Ward a estimé lundi que l'on pourrait constater une augmentation des prescriptions du Crestor dans les six à douze mois au fur et à mesure que les résultats de l'étude JUPITER propageraient dans le corps médical.

AstraZeneca gagnait 2,38% à 1.892 pence lundi vers 11H00 GMT (13H00) la Bourse de Londres, dans un marché en baisse de 0,05%."

msn Actualités - AFP - lundi 31 mars 2008, 14h03

Lire la suite

BioKinergie et soins dentaires (Entretien avec le Dr Hélène Catalaa - chirurgien dentiste)

31 Mars 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Passionant

J'ai trouvé que c'était une bonne occasion de parler de Biokinergie et soins dentaires avec le Dr Hélène Catalaa Chirurgien dentiste (Paris).


Etant donnée qu'à l'occasion de la 57ième Congrès du American College of Cardiology à Chicago - tout récement le stress vient d'être reconnu par A + B log 100 - avec la racine carrée dentaire de l'integrale du temps universel ... comme facteur de risque essentiel des maladies cardio vasculaires .... Il est peut être temps de considérer l'être humain comme une entité physicho chimico émotionnel - dont la sauvegarde de l'harmonie des composantes est essentielle à son bien être - à sa santé. Ne stressons nous pas avec nos dents? Ne grinçons nous pas des dents quand contraiés? Ne consommons nous pas nos repas (riches en sucres, en gras et en agresseurs de tissus comme le coca cola par exemple) et nos addictions buccales (cigarettes .... trois petits points) avec notre bouche et nos dents? .....

Ceux qui pratiquent le Yoga connaissent les chakras.

Ceux qui pratiquent la médecine chinoise et l'accupuncture vous parleront de méridiens.

Etant absolument non initée à cette conception - j'ai questionné le Dr Hélène Catalaa concernant la BioKinergie - pratique nouvelle en vogue en particuliers en soins dentaires:



1- Qu'est ce que la Biokinergie?
Il s'agit schématiquement d'une rééquilibration des os du crâne:
Chaque os du crâne a un mouvement rythmique primaire, ET un mouvement globale de vie (comme schématiquement un arbre et ses branches).
Il y a des adaptations naturelles des os entre eux en fonction du mouvment rythmique de chaque os. Cependant, des microblocages peuvent survenir.
La biokinergie permet, par des micro mouvments effectués par les doigts du praticien sur le crâne du patient, de ré équilibrer les os du crâne, de la face et des arcades dentaires. Ces mouvements permettent de travailler sur les fascia c'est à dire les aponévroses. L'action sur les fibres réticulaires des aponévroses permet de
rééquilibrer les tensions entre aponévroses.

Chaque dent est relié à un méridien d'accupuncture chinois. Par l'intermédiaire des mouvements crâniens sur le patient, nous travaillons sur l'équilibre de l'ensemble des méridiens - donc sur l'ensemble des tissus et organes du corps. Il s'agit donc d'une rééquilibration énergétique du patient.




2/ Quelles seraient les indications du recours à la BioKiergie en soins dentaires?
La biokinergie réharmonise l'équilibre du corps.
Il s'agit avant tout d'une technique de relaxation.
Cette technique peut être utilisée lors:
- de douleurs post opératoires,
- en post extraction dentaire,
- en post pose d'implants dentaires,
- suite à tout traitement de racines dentaire ou de dévitalisation,
- en occlusodonthie,
- chez les enfants.

(je dirais personnellement pour toute personne stressée de passer sur la chaise éléctrique ... même quand il s'agit de Dr Catalaa reconnue par la douceur de ses gestes et ses anesthésiants superbes dont mon préféré est arôme caramel ou fraise! - P. Zandi )



3/ Comment et par qui se pratique la Biokinergie?
sur le fauteuil - après les soins dentaires par le chirurgien dentiste ou l'orthodontiste.



Dr Hélène Catalaa - Chrirugien dentiste
85, rue du Ranelagh - 75016 Paris
Tel: 01 45 04 37 03

Lire la suite

Soins dentaires chez le patient cardio-vasculaire

31 Mars 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #News 2008 - Sante Publique

 

Les patients atteints de maladies cardio-vasculaires qui nécessitent une attention particulière lors de nécessité de soins dentaires sont:

 


1/ Les patients sous traitement anti coagulant oral:
En cas de nécessité d'extraction dentaire chez ces patients -
en accord avec le médecin traitant et le chirurgien dentiste,
le traitement par anti coagulants oral est arrêté quelques jours avant l'intervention,
pour être substitué par des héparines à bas poids moléculaires.

L'INR et le dosage des Plaquettes sont demandés avant l'intervention.



2/ Les patients sous anti agrégants plaquettaires:
En cas de nécessité d'extraction dentaire chez ces patients -
en accord avec le médecin traitant et le chirurgien dentiste,
le traitement par antiagrégant plaquettaire est arrêté quelques jours avant l'intervention.



3/ Les patients atteints de valvulopathies:
Avant toute intervention dentaire, une prévention oslérienne est à prévoir:
par traitement antibiotique systématique:
1H avant l'intervention dentaire

- 3g d'Amoxicilline
(si poids du patient < 45 Kg: 2g d'Amoxicilline)

- En cas d'allergie aux Pénicilline
substituer l'Amoxicilline par 600 mg de Pristinamycine.



4/ Concernant les patients Hypertendus:
La pression artérielle doit être équilibrée avant toute intervention dentaire.


5/ Chez les patients atteints de troubles du rythme cardiaque:
une attention particulière est faite par le chirurgien dentiste dans l'usage des anesthésiants. Les anesthésiants pour la plupart contiennent des faibles doses d'adrénaline ou de noradrénaline - mal tolérées par les patients arythmiques.
Dans ce cas la Lidocaïne ou la Xylocaïne ne sont pas préconisés
mais plutôt de l'Articaïne.


Entretien avec Mme le Dr Hélène Catalaa - chirurgien dentiste
adresse: 85 rue du Ranelagh - 75016 Paris
Tel: 01 45 04 37 03

 

Lire la suite

Vytorin et Zetia deux hypocholestérolémiants ... sans bénéfice avéré sur l'évolution des plaques d'athéromes - pour le moment

31 Mars 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #News 2008 - Sante Publique

 

"La publication des résultats complets de l'essai clinique sur le Vytorin, l'anti-cholestérol vedette des laboratoires Merck et Schering-Plough, a encore accru les doutes sur les capacités de ce médicament à traiter plus efficacement les maladies cardio-cardiovasculaires.

Un groupe d'éminents cardiologues a recommandé de s'en tenir surtout à des doses élevées de statines pour réduire le mauvais cholestérol avant de prescrire le Vytorin ou le Zetia seul.

L'essai clinique montre que le Vytorin n'a pas inversé le processus d'athérosclérose, la formation de plaque dans les artères, même s'il réduit davantage le cholestérol.

Vytorin "n'a produit aucun résultat", a déclaré dimanche le principal auteur de l'étude, le Dr John Kastelein, de l'Academic Medical Center à Amsterdam (Pays-Bas) lors d'une présentation devant le 57e congrès annuel de l'American College of Cardiology (ACC), réuni ce week-end à Chicago (Illinois, nord).

Depuis sa mise sur le marché en 2004, le Vytorin est prescrit à des millions d'Américains pour réduire plus agressivement le cholestérol.

Vytorin combine le Zocor (simvastatine) de Merck au Zetia (ezetimibe) du laboratoire Schering-Plough, commercialisé depuis 2002, qui neutralise le cholestérol dans l'intestin mais pas dans le foie comme les statines.

L'objectif de l'essai clinique, conduit en Europe sur 720 patients avec un taux de cholestérol très élevé dû à des facteurs génétiques, était de déterminer si le Vytorin était plus efficace que le Zocor seul pour réduire les plaques dans les artères.

Le Vytorin a fait baisser plus nettement le cholestérol sanguin de ces sujets que le Zocor seul mais aucun des médicaments n'a fait régresser les plaques de cholestérol dans leurs artères.

Bien que finie en 2006, l'essentiel des résultats de l'étude n'a été dévoilé par Merck et Schering qu'en janvier 2008, après des articles de presse faisant état de problèmes de nocivité de Vytorin, depuis démentis.

L'essai clinique présenté dimanche et publiée dans l'édition en ligne du New England Journal of Medicine, soulève la question de savoir si le mécanisme par lequel le Zetia abaisse le taux de cholestérol se traduit par de plus grands bienfaits pour les patients.

En 2007, Merck et Schering-Plough ont entrepris un essai clinique séparé portant sur 10.000 personnes, porté depuis vendredi dernier à 18.000, pour démontrer que la réduction du cholestérol obtenu par le Zetia se traduit par moins d'attaques cardiaques et cérébrales qu'avec les statines seules.

Les résultats de cette étude ne seront connus qu'en 2012.

Dimanche, le groupe de cardiologues nommé par le président de l'ACC n'a pas recommandé de modification pour poursuivre cet essai clinique.

Mais un des membres, le Dr Harlan Krumholz, professeur de médecine à l'Université Yale (Connecticut, est) a été particulièrement critique de Merck- Schering et de la FDA.

"Nous devons comprendre les effets de nouveaux médicaments sur les gens; s'appuyer (seulement) sur certains effets est loin de tout révéler", a-t-il dit.

"Nous avons déjà eu une leçon", a poursuivi le médecin dans une allusion au scandale de l'anti-inflammatoire Vioxx de Merck, retiré du marché en 2004 après une série de décès. "Il semblerait que nous pourrions en avoir une nouvelle", a-t-il dit.

Merck et Schering ont évoqué, dimanche, comme cause probable de l'échec de l'essai clinique, le fait que les participants avaient déjà été aggressivement traités avec des statines si bien qu'il était difficile de faire mieux.

Les ventes de Vytorin et de Zetia ont atteint quelque 5 milliards de dollars en 2007 grâce à une campagne publicitaire grand public sur les réseaux de télévision.

Mais après la divulgation des résultats de l'étude en janvier, elles ont diminué de plus de 10% et les titres de Merck et Schering ont fondu de 30%. "

msn Actualités   AFP - lundi 31 mars 2008, 09h12 

Lire la suite

Le Stress - facteur de risque des plus ciblés pour combattre les maladies cardio vasculaires

31 Mars 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #News 2008 - Sante Publique

Le Stress - facteur de risque des plus ciblés pour combattre les maladies cardio vasculaires
Le Stress - facteur de risque des plus ciblés pour combattre les maladies cardio vasculaires

"Le stress et l'anxiété paraissent devenir des cibles de choix de la médecine
pour combattre plus efficacement
les maladies cardio-vasculaires,
selon de nouvelles recherches publiées ce week-end
lors d'une grande conférence sur les soins cardiaques
réunie à Chicago


(57e conférence annuelle de l'American College of Cardiology (ACC)
qui se tient à Chicago (Illinois, nord) du 29 mars au 1er avril).

Les personnes qui réduisent le niveau de leur stress ou le maintiennent sous contrôle ont 60% moins de risque de subir une attaque cardiaque ou cérébrale que celles dont l'anxiété est élevée ou s'accroît, selon une étude dévoilée samedi.

Sur les 516 patients souffrant de maladies coronariennes suivis pour cette recherche, 44 ont subi une attaque cardiaque non fatale et 19 sont décédés durant les 3,4 années en moyenne de suivi, a précisé le Dr Yinong Young-Xu de la Lown Cardiovascular Research Foundation dans le Massachusetts (nord est).

"Des études ont déjà lié le stress psychologique, qu'il provienne d'une dépression ou de l'anxiété, à la progression de l'athérosclérose, au développement de thrombose et à un risque accru d'arhytmie cardiaque", relève le Dr Young-Xu.

Mais poursuit-il, "peu de recherches se sont concentrées sur le fait de savoir s'il est possible d'améliorer l'état cardio-vasculaire d'une personne en évaluant son état mental et en réduisant les symptômes de la dépression et de l'anxiété par des anti-dépresseurs ou des psychothérapies."

Cette dernière étude basée sur des questionnaires et un suivi médical, devrait renforcer chez les cardiologues le besoin de prêter une plus grande attention aux problèmes psychologiques de leurs patients en plus des seules maladies cardiovasculaires, souligne Dr Young-Xu.

Selon lui la prévalence de troubles de l'anxiété est d'environ 30% durant la vie des personnes atteintes de ces affections.

"Si nous pouvons réduire leur degré d'anxiété et de stress il serait alors peut-être possible de diminuer la probabilité d'attaque cardiaque ou cérébrale et de prolonger leur vie", estime ce cardiologue.

L'anxiété persistante peut accroître l'activité du système nerveux sympathique qui agit sur la mise en état d'alerte de l'organisme. Le stress peut aussi réduire la souplesse des fluctuations du rythme du coeur.

Une étude parue en juillet 2007 dans le Journal of The American Medical Association (JAMA) a aussi montré que le niveau de catécholamines, des composés organiques jouant le rôle d'hormone ou de neurotransmetteur, comme l'adrénaline, augmente avec le stress.

Une teneur élevé de catéchomamines contribue à accroître le taux de cholestérol et de sucre dans le sang, et fait monter la tension artérielle, selon cette même étude. Les auteurs préconisaient entre autre la méditation, le yoga et autres techniques de relaxation pour neutraliser le stress.

Les travaux présentés ce weekend par le Dr Young-Xu sont également un suivi d'une recherche publiée dans le Journal of the American College of Cardiology en 2007.

Celle-ci montre que les personnes très anxieuses atteintes de maladies cardiovasculaires ont un risque presque double de subir une attaque cardiaque ou de décéder comparativement à celles prenant la vie avec une plus grande sérénité.

Selon une autre recherche présentée ce week-end à Chicago, le stress émotionnel lié à l'anniversaire du décès d'un être cher peut provoquer une mort subite, surtout chez les hommes."

msn Actualités 

- AFP - lundi 31 mars 2008, 08h18



Yoga Egyptien



    
Yoga japonais


    
Yoga Indien                                 Yoga Indien





 

e-book




Commentaires:
La médecine d'aujourd'hui - suivant les concept d'evidence based médecine cherche à prouver par des équations statistiques savantes qui demandent des cohortes, des protocoles savantes, et une foule de participant à fournir la preuve scientifique de .... si possible TOUT. Ce qui est bien! Cela nous rassure de savoir que scientifiquement - ce qui a toujours été dit depuis des sciècles voire ce qui découle du bon sens - a vraiement un sens et une explication rationnelle.
Donc on en revient au Stress. Lors de ce 57ième Congré annuel de l'American College of Cardiology - on en est a reconanitre à mots couvert que l'infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux pourraient être la somatisation de troubles psychologiques - puisque le stress a lui seul est en mesure d'augmenter les catécholamines, l'adrénaline, augmenter la pression artérielle, augmenter le taux de cholestérol et du suce circulant dans le sang - et serait même source de thromboses vasculaires.

 

 

 

 

Reconanitre que des techniques de relaxations - quelqu'ils soient - dans cet article il est fait référence au Yoga ... mais il y en a d'autres - comme tout type de méditation ... serait un traitement préventif à tout désordre métabolique - en d'autres termes - c'est reconnaître qu'un équilibre psychologique permetterait une harmonie du corps et de l'esprit et que - du moins concernant certaines maladies cardio vasculaires - serait un traitement préventif à part entière.

Lire la suite

Protéines salivaires comme marqueurs diagnostics futurs de maladies chroniques

27 Mars 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #News 2008 - Recherche

"La salive, qui contient plus d'un millier de protéines différentes, pourrait supplanter l'analyse sanguine comme outil diagnostic pour traquer cancers, maladies cardio-vasculaires et autres affections chroniques, selon des travaux publiés mardi: Trois équipes de chercheurs américains travaillant dans cinq universités ont pu identifier l'ensemble des 1.166 différentes protéines de la salive et établir le protéome salivaire, précise une étude parue dans le Journal of Proteome Research.

Comme le génome qui répertorie l'ensemble des gènes d'un organisme, le protéome est une carte complète des protéines. Alors que les gènes codent des instructions, les protéines les exécutent pour assurer le fonctionnement cellulaire. L'élaboration du protéome salivaire pourrait bientôt conduire à de nouveaux tests plus simples, plus pratiques et moins onéreux que les analyses de sang, prédisent les auteurs, qui soulignent que plus d'un tiers des protéines de la salive se trouvent également dans le sang.

"Nos recherches comme celles de nos partenaires montrent que les protéines de la salive pourraient représenter de nouveaux outils potentiellement plus faciles à analyser que dans le sang pour détecter les maladies dans tout le corps", explique le Dr James Melvin, directeur du Centre de biologie orale de la faculté de médecine de l'Université de Rochester (New York, est), un des auteurs de ces travaux.

Nombre de protéines salivaires sont similaires à celles se trouvant dans le sang et dont le rôle a déjà été établi notamment dans les maladies d'Alzheimer, d'Huntington, de Parkinson, les cancers du sein, colorectal et du pancréas ainsi que dans les deux types de diabète.

Plus spécifiquement, ces chercheurs ont découvert qu'une majorité des protéines de la salive font partie du système central d'alerte du corps face aux maladies et représentent, de ce fait, un bon outil diagnostic.

Pour établir le protéome salivaire, ces scientifiques ont utilisé des échantillons de salive provenant de 23 hommes et femmes en bonne santé de plusieurs orgines ethniques.  Ils ont utilisé une technique de spectrométrie qui permet d'identifier chaque protéine en fonction de sa masse notamment.

La protéomique salivaire et ses applications en matière de diagnostic s'inscrivent dans le cadre d'un effort national aux Etats-Unis pour créer la première carte de toutes les protéines humaines et de leurs interactions pour déterminer comment elles contribuent à maintenir la santé ou au contraire à développer des maladies, soulignent ces scientifiques.

"Nous pensons que ces projets vont nettement accélérer et améliorer les diagnostics et permettre de traiter les maladies cardiovasculaires et le cancer aux premiers stades", souligne le Dr Mireya González Begné, professeur adjointe de dentisterie à l'Université de Rochester.

Des études ont déjà montré que des protéines de la salive peuvent être utilisées pour détecter des cancers de la cavité buccale et des infections par le virus du sida. Des recherches avaient aussi montré que les protéines de la salive guérissaient des plaies dans la cavité buccale, amplifiaient la voix, développaient le goût et détruisaient les bactéries et les virus.

Les travaux sur le protéome salivaire ont été financés par l'Institut national américain de recherche dentaire et craniofaciale (NIDCR), qui fait partie des Instituts nationaux de la santé (NIH)."



msn Actualités   AFP - mardi 25 mars 2008, 23h21

Lire la suite

Thérapie génique et interférences immunitaitres ... prudence!

27 Mars 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #News 2008 - Recherche

Le génome peut subir un certain nombre d'altérations - qui - si elles ne sont pas réparées peuvent provoquer des délétions - multations ou translocations géniques. L'expression des génes est alors modifiée ainsi que des protéines codées par ces gènes. Certaines de ces altérations aboutissent à la synthèse de protéines anormales ou sur exprimées. Ces altérations peuvent être à l'origine de maladies.

Les chercheurs ont étudié différents moyen d'hinhiber spécifiquement l'expression d'une proteine anormale. Différentes techniques permettent d'inhiber spécifiquement le gène codant pour ces protéines. Le principe d'ARN interférence est une de ces techniques decouverte en 1998 par deux chercheurs américains, Andrew Z. Fire et Craig C. Mello ( publication de leurs travaux dans la revue britanique Nature) - ce qui les a couronné de
prix Nobel de médecine et de physiologie en 2006. Le système de l'ARN interférence existe chez les plantes, les nématodes, les mamifères (y compris les hommes)  .... et les souris. Très schématiquement et sans rentrer dans les détails - ce système interfère en dégradant l'ARN méssager et inhibe ainsi l'expression du gène cible - mais provoque en même temps une réaction immunitaire de la cellule.

Cette thérapie génique est utilisée actuellement au stade de recherches cliniques dans divers maladies telle certains cancers - le diabète - et la forme humide de la Dégénérescence Maculaire de la Rétine liée à l'âge.

Selon les chercheurs (article apparu dans la revue scientifique britanique Nature le mercredi 26/03/2008) ces molécules d'ARNi de synthèse peuvent avoir un mécanisme d'action beaucoup plus général que prévu et pourraient de ce fait avoir des effets indésirables inattendus s'ils étaient administrés par voie veineuse. C'est à dire que le traitement n'agirait pas en inhibant un gène particulier pour stopper la prolifération vasculaire, mais en dopant le système immunitaire. Dans le cas de la Dégénérescence Maculaire de la Rétine liée à l'âge par exemple: Première cause de malvoyance chez les plus de 50 ans dans les pays industrialisés, la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) touche 50 millions de personnes dans le monde. Elle frappe la zone centrale de la rétine, appelée la macula. Elle se traduit d'abord par une perte de la vision centrale qui rend impossible la lecture. Une prolifération des vaisseaux ("angiogénèse") au niveau de la rétine l'empêche de fonctionner correctement.
Des essais cliniques prometteurs tentent de prévenir cette évolution en injectant directement dans l'oeil des molécules de synthèse très spécifiques, appelées petits ARN interférents (ARNi) afin de bloquer un gène (le VEGFA ou son récepteur) favorisant cette prolifération vasculaire anormale. Mais ! - par le biais du système immunitaire, ces petits ARNi peuvent non seulement déclencher le blocage de la croissance des vaisseaux sanguins dans l'oeil, mais aussi dans la peau et une grande variété d'organes.

Donc.... Génial mais .... PRUDENCE!


 msn actualites   AFP - mercredi 26 mars 2008, 19h37

Lire la suite

Réforme Hospitalière en France - les "territoires de santé"

22 Mars 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #News 2008 - Sante Publique

 

"La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a repris à son compte vendredi, dans un discours prononcé au CHU de Bordeaux, la notion de "territoires de santé", évoquée par la mission Larcher sur l'hôpital et qui pourrait fournir un nouveau cadre aux restructurations hospitalières.

Mme Bachelot participait à Bordeaux à la concertation régionale dirigée dans le cadre de la commission Larcher, menée par l'ex-ministre Gérard Larcher, qui doit remettre un rapport en avril sur les "missions de l'hôpital".

"La mission Larcher a évoqué la notion de communauté hospitalière de territoire", a-t-elle relevé, dans un discours à l'Institut des métiers de la Santé de Pessac, dépendant du CHU de Bordeaux.

"C'est en effet à l'échelle du territoire de santé que doit désormais se concevoir le projet médical", a-t-elle poursuivi, estimant que "les établissements d'un territoire doivent contribuer à répondre ensemble aux besoins de la population".

Mme Bachelot, qui prépare un projet de loi sur l'organisation de la santé pour l'automne, dont l'hôpital sera l'un des grands chapitres, n'a cependant pas précisé quelle pourrait être l'échelle de ces territoires.

Elle a souligné la nécessité de "mettre en commun certaines fonctions" des différents établissements de santé, "dans une logique d'efficience et de subsidiarité". Mais "il n'est pas question de regrouper artificiellement les établissements depuis Paris", a-t-elle ajouté.

"Les modalités de cette coopération territoriale ne sont pas encore fixées", a-t-elle dit.

La ministre a également souhaité que se poursuive la rénovation de la "gouvernance" des établissements, indiquant que la mission Larcher "fera des propositions pour renforcer (les) responsabilités" des directeurs d'établissements.

Elle a ajouté qu'elle souhaitait limiter "les contraintes réglementaires liées au statut d'établissement public de santé" et "dynamiser les carrières hospitalières"."

msn Actualités - AFP - vendredi 21 mars 2008, 16h39

Lire la suite

Semaine de la Veine - campagne d'information grand public (25 mars - 4 avril 2008)

22 Mars 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #News 2008 - Sante Publique

 

A l'occasion de la semaine nationale d'information et de prévention des maladies veineuses,
la société française de phlébologie (SFP)
ouvre le 25 mars et pour un mois
un forum sur le site internet semaine-maladiesveineuses.org,
où des phlébologues répondront aux questions.


La semaine d'information et de prévention des maladies veineuses (31 mars/4 avril)

vise à sensibiliser le grand public
à la nécessité d'un dépistage précoce.
Des réunions seront organisées
notamment à Sélestat, Bourgoin-Jallieu et Béziers.

Selon la SFP, environ 10 millions de personnes en France
souffrent de troubles de la circulation sanguine
(57% des femmes, 27% des hommes).
Ils consultent un médecin en moyenne vers l'âge de 47 ans,
alors que "trop souvent les maladies sont déjà installées",
et le plus souvent "à un stade avancé" .


Cette année - je ne participe ni au forum ni à la campagne de la semaine de la veine.



Lire la suite

La substance contaminante les Héparines des laboratoires Baxters fabriquée en Chine a été identifiée

20 Mars 2008 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #News 2008 - Sante Publique

USA: la FDA identifie la substance contaminante détectée dans l'héparine
 

 

"La FDA, l'agence américaine des médicaments, a annoncé mercredi avoir identifié la substance contaminante détectée dans des lots de l'anti-coagulant héparine produits en Chine, liés à des réactions allergiques sévères ayant provoqué 19 décès.

Il s'agit du sulfate de chondroïtine sur-sulfaté, une substance non-naturelle obtenue par modification chimique, a précisé le Dr Janet Woodcock, directrice du centre de recherche et d'évaluation des médicaments de la FDA (Food and Drug Administration) lors d'une téléconférence de presse.

"Nous ne pouvons pas encore dire si cette substance a été ajoutée accidentellement ou intentionnellement dans les lots d'héparine et nous continuons à enquêter", a-t-elle ajouté.

"Contrairement au sulfate de chondroïtine --une substance naturelle et abondante-- le sulfate de chondroïtine sursulfaté (SCS) mimique l'héparine et paraît être de l'héparine avec des tests standard", a précisé le Dr Woodcock.

Cette substance serait également moins coûteuse à produire que l'héparine, a indiqué un autre responsable de la FDA sans toutefois pouvoir dire quelle était la différence.

La FDA avait indiqué le 5 mars avoir détecté une substance contaminante non-identifiée dans des injections d'héparine vendues par la firme pharmaceutique Baxter International.

L'héparine contenant du SCS et liée à des centaines de cas de réactions allergiques était commercialisée par Baxter International.

Les ingrédients actifs de cette héparine étaient produits par Scientific Protein Laboratories (SPL), un fournisseur de Baxter, dans son usine de Changzhou en Chine.

Baxter a rappelé le 28 février l'ensemble de l'héparine sur le marché. Depuis ce rappel aucun nouveau cas de réaction allergique ou de décès n'a été signalé à la FDA, a indiqué le Dr Woodcock.

Elle a relevé que la FDA n'avait pas encore établi un lien direct entre le SCS et les réactions allergiques et les décès tout en notant qu'il s'agissait de la seule substance contaminante découverte dans les lots d'héparine incriminés.

L'héparine est dérivée des intestins de porc et la Chine est le plus gros fournisseur mondial.

La FDA avait décidé le 14 mars de retenir et de tester les anti-coagulants héparine importés.

"Nous retiendrons tout produit d'héparine importé aux Etats-Unis et nous nous assurerons que les fabricants les testeront ou que nous les testerons nous-mêmes", avait alors indiqué le Dr Janet Woodcock.

Le Dr Woodcock a aussi souligné mercredi que les autorités chinoises se montraient très coopératives dans l'enquête en cours, un contraste avec leur attitude un an auparavant dans l'affaire de la mélamine.

Cette substance contaminante avait été trouvée dans les aliments pour animaux importés de Chine et apparemment responsable de centaines de morts de chiens et chats aux Etats-Unis.

A la suite de cet incident, les Etats-Unis et la Chine avaient conclu un accord de coopération."

Msn actualités - AFP - mercredi 19 mars 2008, 19h09

Lire la suite
1 2 3 > >>