Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Docteur Parissa Zandi

Une faible teneur sanguine en vitamine E liée au déclin physique au 3e âge
Des tournesols cultivés en Allemagne len juillet 2007

 

"La faible concentration sanguine en vitamine E, qui est généralement le signe d'une mauvaise nutrition, est liée au déclin des fonctions physiques chez les personnes âgées, selon une étude publiée mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

La vitamine E se trouve notamment dans les huiles végétales en particulier l'huile de tournesol, de soja, d'arachide ou d'olive, ainsi que dans les céréales, les amandes, le beurre , la margarine et certains légumes.

Cette recherche a été conduite sur 698 personnes âgées de 65 ans et plus en Toscane (Italie) de novembre 1998 à mai 2000. Elles ont également été suivies pendant trois ans de 2001 à 2003.

Ces scientifiques ont mesuré la teneur sanguine de plusieurs micronutriments dans ce groupe, dont les vitamines E, B6, B12 et D.

Mesurant les performances physiques des sujets par rapport à des tests standard, ces chercheurs ont pu établir une corrélation entre une faible concentration de vitamine E et une diminution de leurs capacités physiques.

Une autre analyse des données a montré qu'un manque de vitamine E était la plus grande cause de baisse des capacités physiques des personnes de 81 ans et plus.

"L'hypothèse selon laquelle les antioxydants comme la vitamine E jouent un rôle dans l'étiologie du déclin des fonctions physiques et des handicaps est confirmée par nos précédentes recherches et d'autres études", écrit le Dr Benedetta Bartali, de la faculté de médecine de l'université Yale (Connecticut, nord-est), co-auteur de ces travaux.

"Ces études ont montré qu'un accroissement du stress oxydatif entraîne des dommages musculaires ou de l'ADN, exacerbe l'athérosclérose et contribue à une dégénérescence des neurones", précise-t-elle.

Sous l'effet du stress, l'organisme n'est plus en mesure de neutraliser la production de radicaux libres qui oxydent les cellules et accélèrent leur vieillissement.

Les participants à cette étude ne prenaient pas de compléments de vitamine E et les auteurs de cette recherche, parue dans le JAMA daté du 23 janvier, ne le recommandent pas non plus.

"L'organisme a besoin quotidiennement de 15 à 30 milligrammes d'alpha tocophérol, un composant de la vitamine E, qui se trouve dans des aliments de base comme par exemple les amandes, la sauce tomate et les graines de tournesol", relèvent-ils."

AFP - mercredi 23 janvier 2008, 13h26 - msn Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :