Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Docteur Parissa Zandi

 

"Une étude à grande échelle sur l'anti-cholestérol Crestor (Rosuvastatine) d'AstraZeneca, en tant que traitement prophylactique des maladies cardiovasculaires, a été arrêtée précocement en raison des bons résultats qu'elle a mis en évidence, a annoncé le groupe lundi.

Cette étude était réalisée dans le cadre du programme JUPITER, un de ceux réalisés actuellement sur 64.000 patients dans le monde sous le nom générique de GALAXY, pour évaluer les qualités du Crestor.

JUPITER vise à démontrer l'utilité des statines comme médicament préventif et non seulement curatif des maladies cardio-vasculaires. La cible est la population présentant des niveaux de cholestérol bas mais un taux élevé de CRP (C-reactive protein), un marqueur connu de futurs problèmes cardiovasculaires.

Réalisée sur 15.000 patients, l'étude JUPITER "va être arrêtée précocement car il y a des preuves incontestables d'une réduction des maladies cardiovasculaires et de la mortalité liée à ces maladies parmi les patients ayant reçu du Crestor par rapport à ceux ayant reçu un placebo", s'est félicité le groupe AstraZeneca.

Une étude dont les résultats sont probants peut être arrêtée précocément afin, notamment, de permettre aux personnes recevant à titre comparatif un placebo (molécule sans principe actif) de bénéficier d'un médicament efficace.

Cette annonce a été faite par le groupe AstraZeneca, dont l'action était en hausse lundi à la Bourse de Londres, alors que plusieurs études sur les médicaments anti-cholestérol ont été ou doivent être présentées lors du 57e congrès annuel de l'American College of Cardiology (ACC), qui se tient du 29 mars au 1er avril à Chicago.

Les groupes pharmaceutiques commercialisant des statines rêvent de voir celles-ci en vente libre et comptent sur de telles études pour y parvenir. Parfois comparées à "l'aspirine du 21ème siècle", les statines ont été expérimentées récemment contre des affections aussi disparates que certains cancers, la maladie d'Alzheimer, les rhumatismes inflammatoires voire la cataracte, avec des résultats variés.

Leur extension dans la prévention des maladies liées au cholestérol a aussi ses détracteurs, qui estiment que l'industrie pharmaceutique n'a pas assez mis en valeur dans ses essais des traitements alternatifs comme une meilleure hygiène de vie ou du sport.

L'analyste de Nomura Code Mike Ward a estimé lundi que l'on pourrait constater une augmentation des prescriptions du Crestor dans les six à douze mois au fur et à mesure que les résultats de l'étude JUPITER propageraient dans le corps médical.

AstraZeneca gagnait 2,38% à 1.892 pence lundi vers 11H00 GMT (13H00) la Bourse de Londres, dans un marché en baisse de 0,05%."

msn Actualités - AFP - lundi 31 mars 2008, 14h03