Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Docteur Parissa Zandi

"A l’occasion de la semaine du cerveau du 15 au 21 mars 2010, l’AP-HP présente l’un de ses hôpitaux phares en matière de neurologie et plus particulièrement le Centre de Référence pour les Maladies Vasculaires Rares du Cerveau et de l’Oeil (CERVCO) de l’hôpital Lariboisière (AP-HP).

Labellisé en 2005 par le Ministère de la Santé et coordonné par le Professeur Hugues Chabriat, ce centre réunit les services de l’hôpital spécialisés dans la prise en charge des pathologies vasculaires rares de la rétine, du cerveau ou de la moelle épinière (neurologie, ophtalmologie, génétique moléculaire, neuroradiologie, neurochirurgie, anatomopathologie, et le centre d’urgence céphalées).

Si les missions du centre sont multiples, la préoccupation de ces équipes pluridisciplinaires est avant tout d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de diverses affections vasculaires rares familiales ou sporadiques du système nerveux central et de la rétine.

Les pathologies prises en charge par le CERVCO

Les pathologies suivies par le CERVCO répondent aux critères de maladies rares (moins de une personne sur 2000 concernées dans la population) ; pour plusieurs d’entre elles, l’épidémiologie reste actuellement très imprécise et parfois limitée à la découverte de quelques familles en France. Il s’agit d’affections vasculaires parfois graves pouvant compromettre les capacités fonctionnelles ou l’autonomie des patients.

Certaines de ces affections sont responsables de lésions limitées au cerveau (ex : CADASIL responsable de petits infarctus ou maladie de Moya-Moya à l’origine d’infarctus ou d’hémorragies cérébrales). D’autres maladies touchent principalement la rétine comme la maladie de Coats. Il existe aussi des maladies familiales qui peuvent être responsables d’une atteinte cérébrale et de lésions de la rétine comme la maladie du collagène de type IV qui fragilise les vaisseaux.

Le diagnostic de ces affections est parfois possible grâce à l’imagerie ou à la génétique, de nombreuses années avant l’apparition tardive des premiers symptômes neurologiques ou visuels, ce qui peut être à l’origine de difficultés de prise en charge très spécifiques au plan médical et/ou psychologique.

Un site d’information dédié : www.cervco.fr

Le centre a ouvert un site internet dédié aux professionnels de santé - médecins et non médecins – et patients.

Ce support d’information contribue à améliorer la prise en charge en relation avec l’ensemble des cliniciens et en coordination avec les associations de familles concernées. Des informations utiles aux malades, à leurs familles, aux médecins et soignants prenant en charge ces pathologies y sont disponibles. Enfin, il participe à améliorer les connaissances des mécanismes et des traitements de ces affections grâce aux recherches développées au sein et en dehors du centre.

Vous trouverez toutes les informations concernant le centre de référence et les pathologies concernées sur www.cervco.fr. Les détails pratiques et les feuilles de consentement pour réaliser les tests génétiques éventuels sont disponibles sur ce site."

Source: Magazine de l'APHP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :