Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Docteur Parissa Zandi - Médecin Vasculaire / attaché à l'hôpital Européen Georges Pompidou de Paris - FRANCE

MANGE MEDITE PROFITE

14 Décembre 2016, 12:28pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

MANGE MEDITE PROFITE

Ce livre est écrit par mon très cher ami le Dr Michel CHAST médecin généraliste, homéopathe, acupuncteur, gastronome et Mme Catherine BARRY , journaliste experte en bouddhisme. Très facile et agréable à lire, ce livre est un outil appréciable pour toutes les personnes qui adhèrent aux techniques méditatives pour prendre sa vie en main.

Ce livre - je l'ai avalé dès que je l'ai eu sous la main et le re feuillette régulièrement avec délice.

La démarche proposée repose sur le bon sens, l'observation et la pratique de la Pleine Conscience et vise à harmoniser le corps et l'esprit. La santé et la sérénité passent d'abord par l'assiette! La gestion des pulsions alimentaires peut aussi se faire par des techniques méditatives! A bonnes entendeuses .....

Communiqué:

"J'ai le plaisir de vous annoncer que le livre que j'ai écrit avec Catherine Barry, "Mange, médite, profite" paru aux éditions Flammarion a été récompensé. Il est le gagnant français des Gourmands Awards dans la catégorie des meilleurs livres de diététique. Il va concourir fin mai en Chine pour le titre de Best in the World." 

Dr CHAST 04/01/2016

Invité RMC de BOURDIN DIRECT le 26/12/2016: Dr Michel CHAST

Voir les commentaires

Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)

22 Mars 2016, 19:07pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)

La Méditation Pleine Conscience prend ses sources dans la tradition bouddhiste (Theravada Mayana Vajrayana – « Samatha » = développement de la tranquillité, « Vipassana » = vue profonde)

« La lumière intuitive apparaissant brusquement et révélant la vérité sur l’impermanence, sur la misère et sur l’impersonnalité de tous les phénomènes corporels et mentaux de l’existence ».

La Pleine Conscience est une forme d’attention spécifique, dans l’instant, soutenue par une intention, sans jugement et à priori, sans « critique », pour cultiver une attitude d’acceptation (avec observation) vis-à-vis de nos expériences. C’est un chemin vers le bien être.

Validée par de nombreuses études scientifiques, la méthode a démontré son efficacité dans les indications suivantes :

  • Gestion du STRESS (le stress étant la source du déclenchement de nombreuses maladies et un des facteurs de risques majeurs des maladies cardiovasculaires)
  • Prévention des rechutes dépressives.
  • Troubles de comportements alimentaires – comme la boulimie.

La méditation pleine conscience peut être également un traitement adjuvant dans les pathologies suivantes :

  • Colopathies fonctionnelles
  • Asthme
  • Douleurs chroniques (fibromyalgie, fatigues chroniques, céphalées chroniques, rhumatismes inflammatoires …)

  • La méthode MBSR (Mindfulness based stress reduction), a été mise au point par le Pr Jon Kabat Zinn pour apprendre à gérer durablement le stress et ses conséquences. Elle a été mise en place dans les hôpitaux et cliniques avant d’être proposée au public. Le terme « Mindfulness » traduit par Pleine Conscience signifie diriger son attention d’une certaine manière, c’est-à-dire délibérément, au moment voulu, sans jugement de valeur et avec bienveillance. L'entrainement a pour objectif, grâce à des exercices spécifiques et concrets, de vous apprendre à observer et sentir ce qui ce passe en vous. Les bénéficiaires rapportent le plus souvent les effets suivants :
  • – Diminution notable des symptômes du stress sur les plans physique, mental et émotionnel.

  • – Sentiment d’apaisement.

  • – Capacité accrue à faire face aux situations auparavant vécues comme difficiles.

  • – Développement de la confiance en soi , concentration accrue et amélioration des relations interpersonnelles.

Des séances individuelles se déroulent à mon cabinet et durent environ 1/2 heure.

Voici un très beau texte du Dr Christophe André (psychiatre) à propos de la méditation pleine conscience:

« Bonjour et bienvenu(e)s.

Merci d’être là.

Merci de faire l’effort de travailler à quelque chose d’important. Vous avez certainement beaucoup d’autres choses à faire plutôt que de vous assoir, de fermer les yeux et de méditer. Il n’est jamais urgent de méditer. Mais il est important de prendre le temps de le faire régulièrement. Méditer c’est comme marcher dans la nature, regarder passer les nuages, écouter le bruit du vent. Ce n’est jamais urgent. C’est juste important et très intéressant.

Nous allons travailler ensemble à développer ensemble nos capacités de pleine conscience.

Qu’est ce que la pleine conscience ?

C’est à la fois une manière de méditer pour apaiser certaines de nos douleurs et une manière de vivre qui peut donner plus de sens à notre existence.

Pratiquer la pleine conscience nous invite à faire un choix. Le choix d’arrêter d’agir et d’arrêter de courir pour simplement nous sentir vivant ici et maintenant. Elle nous invite régulièrement dans nos journées à prendre le temps de ressentir que nous existons. Pour cela la pleine conscience nous invite à lâcher pour un moment le futur et le passé souvent sources de tourments et de nous tourner doucement vers l’instant présent. Il y a dans la pleine conscience le renoncement à 3 automatismes qui emprisonnent notre mental. Lorsque nous méditerons :

  • nous renoncerons à JUGER si ce que nous faisons est bien ou mal, réussi ou raté, pour plutôt observer pour permettre à ce qui est là d’être là.
  • nous renoncerons à OBTENIR QUELQUE CHOSE DE PRECIS, pour nous rendre présent à ce qui se passe ici et maintenant.
  • nous renoncerons à CHOISIR à accueillir le bon et l’agréable pour repousser le désagréable pour plutôt nous efforcer de ne PAS choisir – de tout accueillir en nous.

La pleine conscience est bénéfique pour nous, pour notre santé, pour notre équilibre émotionnel. De très nombreuses études scientifiques nous le montrent aujourd’hui. Mais c’est la PRATIQUE de la pleine conscience qui nous fait du bien et non pas seulement la connaissance ou la conscience du concept de pleine conscience. Le concept du vélo est intéressant mais c’est la pratique du vélo qui nous fait du bien. Le concept de nourriture nous est agréable mais l’acte même de manger qui nous nourrit, pas la pensée de nourriture. Il en est de même pour la pleine conscience.

Le but des séances est de vous aider à pratiquer la pleine conscience. De vous aider à commencer. De vous aider à continuer. De vous aider à y revenir.

Tous les exercices proposés peuvent être pratiqués assis les yeux fermés mais il est possible aussi de s’y exercer debout ou allongé.

La pleine conscience n’est pas une activité de plus à ajouter à nos autres activités. C’est un état d’esprit. Une attitude de l’âme et du corps pour traverser la vie. Pas une attitude permanente bien sûr, mais une base, un refuge toujours disponible où nous pourrons toujours nous ressourcer. Une attitude qui consiste à être conscient et présent le plus souvent possible. Une attitude simple et importante, facile, d’autant plus facile qu’on se sera préparé et entraîné en pratiquant régulièrement tous les exercices proposés. »

Les ambassadeurs actuellement les mieux connus au monde de la méditation pleine conscience (la méthode méditative a cependant 5000 ans d'histoire dans l'humanité ....) étant:

- le moine bouddhiste Matthieu Ricard

- le Dr Christophe André (psychiatre)

- Pr Jon Kabbat-Zinn

Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)

Voir les commentaires

Risques cardio vasculaires et métaboliques chez les patients atteints de VIH

6 Décembre 2015, 19:07pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

A l'heure actuelle les complications cardio vasculaires sont la 4ième cause de décès des patients infectés par le VIH.

Les explications possibles sont les suivantes:

- une fréquence élevée des risques cardio vasculaires chez les patients infectés par le VIH en particulier le tabagisme.

- les effets indésirables des traitements antirétroviraux de par leurs effets métaboliques (une résistance à l'insuline jusqu'au diabète type II, une modification du métabolisme des corps gras) en particulier concernant l'abacavir - controversé et toujours en cours d'évaluation. Ces effets peuvent perdurer même 6 mois après l'arrêt du traitement, ce qui suppose l'intervention d'autres mécanismes.

- les effets propres de l'infection par le VIH:

* inflammation (augmentation du taux d'Interleukine 6 et des D Dimères - associés aux risques cardio vasculaires),

* modifications des marqueurs d'activations endothéliales (cellules composants les parois des vaisseaux),

* un taux de CD4 bas qui serait une explication de l'épaississement de la paroi des artères et donc du rétrécissement de la lumière circulante. Les mesures sont prises au niveau des artères du cou: les artères CAROTIDES par échographie doppler. Ces artères sont directement sous la peau facile d'accès par la sonde échographique. On appelle cela la mesure de l'intima média des carotides PRIMITIVES. Cette mesure permet une estimation de l'états des autres artères de tout l'organisme plus en profondeur et pas facile à explorer par des méthodes peu coûteuses et anodines - en particulier les artères coronaires qui irriguent le cœur.

Dans la pratique:

Les patients infectés par le VIH ont en principe un suivi régulier généralement hospitalière.

Chez les patients infectés par le VIH et qui ne présentent PAS de symptômes cardiovasculaires, s'ils présentent des anomalies au niveau de l'électrocardiogramme OU s'ils ont au moins 3 facteurs de risques cardio vasculaires (**) 3 examens sont nécessaires:

- une échographie des vaisseaux du cou de l'aorte et des axes artériels des membres inférieurs avec l'angiologue (médecin vasculaire);

- une échographie cardiaque et un électrocardiogramme sous effort avec le cardiologue

pour adapter le traitement dans la perspective d'une meilleure qualité de vie.

(**) Facteurs de risques cardio vasculaires:

1- AGE (homme de plus de 50 ans, la femme ménopausée)

2- Antécédents familiaux de maladie coronaire: angine de poitrine, infarctus du myocarde

3- Infarctus du myocarde ou mort subite précoce (avant l'âge de 55 ans) chez un parent de premier degré de sexe masculin ou le père

4- Infarctus du myocarde ou mort subite précoce (avant l'âge de 65 ans) chez un parent de premier degré de sexe féminin ou chez la mère

5- tabagisme actif ou arrêté depuis moins de 3 ans

6- Hypertension artérielle permanente qu'elle soit traitée ou non

7- Diabète sucré

8- bon cholestérol (HDL) < 0.40 g/l quelque soit le sexe

source

Voir les commentaires

Paris 16/11/2015 Tour Eiffel et siège de l'UNESCO photophone

16 Novembre 2015, 23:50pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

La Tour Eiffel debout aux couleurs de la RépubliqueLa Tour Eiffel debout aux couleurs de la République

La Tour Eiffel debout aux couleurs de la République

3 jours après les événements dramatiques du vendredi 13/11/2015 le monde entier pleure Paris. Paris un symbole : cité de l'AMOUR, de la JOIE, du BONHEUR, de la Liberté et du partage. La culture de la France est la culture du beau: beautiful people, Beaux-arts, belles causes. Le 13/11 la culture de la MORT arrache des jeunes à la culture de la JOIE DE VIE. Le regard de la planète toujours rivé sur cette ville pour la suivre dans ses élans est pour le moment rempli de larmes. Nous ne voulons pas la guerre - nous voulons la PAIX.​ Ce sont encore des innocents qui trinquent comme partout ailleurs dans le monde.

siège de l'UNESCO à PARIS le 16/11/2015siège de l'UNESCO à PARIS le 16/11/2015

siège de l'UNESCO à PARIS le 16/11/2015

Voir les commentaires

MERCI

16 Novembre 2015, 23:33pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

Le 13/11/2015 grève du corps médical contre les projets de Loi de santé de Mme Marisol TOURRAINE: grève de la permanence de soins - opérations escargots depuis la province vers PARIS. Merci à tous mes confrères - nous avons tous spontanément repris nos tabliers devant les évènements dramatiques de la soirée ....

Notre combat, cependant continuera pour préserver la qualité de notre exercice.

Voir les commentaires

Rôle des cellules INTESTINALES dans la régulation glycémique

9 Novembre 2015, 13:08pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

Rôle des cellules INTESTINALES dans la régulation glycémique

Chaque année l'obésité tue près de 3 millions de personnes dans le monde du fait de ses complications cardio-vasculaires, le diabète type 2 qu'elle engendre sans compter les problèmes d'ordre articulaires qu'elle occasionne affectant directement la qualité de vie.

La chirurgie bariatique est une solution proposée lorsque la santé est menacée. Cette intervention non dénuée de risques vise à réduire l'appétit du patient en réduisant la taille de l'estomac.

Une étude menée par l'INSERM et des médecin l'APHP BICHAT à Paris vient d'être publié dans la revue Gastroenteroly. Cette étude montre que chez les patients opérés - très rapidement avant même la perte de poids - le diabète est nettement amélioré avant même la sortie d'hôpital quelque soit la technique de chirurgie bariatique.

Des expériences de chirurgie bariatique ont été effectués sur des rats obèses montrant que le métabolisme des cellules intestinales change après chirurgie bariatique - mettant en évidence le rôle majeur des cellules intestinales dans la régulation glycémique .

Voir les commentaires

Anniverssaire de mon blog

28 Octobre 2015, 08:30am

Publié par Docteur Parissa Zandi

Mon blog a 8 ans 

 

Anniverssaire de mon blog

Voir les commentaires

Une étude révèle que chez des personnes malades du cœur ou des artères, le surpoids et l’obésité ne sont pas associés à une augmentation du risque d’infarctus ou d’AVC. Au contraire, l’excès de poids apparaît comme protecteur et la maigreur comme dangereuse!

4 Septembre 2015, 09:49am

Publié par Docteur Parissa Zandi

Une étude révèle que chez des personnes malades du cœur ou des artères, le surpoids et l’obésité ne sont pas associés à une augmentation du risque d’infarctus ou d’AVC. Au contraire, l’excès de poids apparaît comme protecteur et la maigreur comme dangereuse!

"Une équipe internationale de chercheurs coordonnée par des médecins de l’AP-HP et de l’Université Paris-Diderot, le Pr Gabriel Steg, du service de cardiologie et le Dr Boris Hansel, du service d’endocrinologie, diabétologie et nutrition de l’hôpital Bichat Claude Bernard (AP-HP) vient de démontrer que sur des personnes qui ont un cœur ou des artères malades, l’obésité ne semble pas augmenter le risque cardiovasculaire alors que la maigreur est de très mauvais pronostic. Ces résultats ont été publiés dans la revue European Heart Journal le 4 août 2015.

L’étude a été menée dans le monde entier auprès de plus de 54 000 patients à haut risque cardiovasculaire issus du registre internationale REACH2 répartis selon leur corpulence évaluée par l’indice de masse corporelle (IMC). La recherche a consisté à analyser l’incidence des décès et des accidents cardiovasculaires en fonction de l’IMC.
L’étude révèle que chez des personnes malades du cœur ou des artères, le surpoids et l’obésité ne sont pas associés à une augmentation du risque d’infarctus ou d’AVC. Au contraire, l’excès de poids apparaît comme protecteur et la maigreur comme dangereuse. Le risque de décès, par rapport aux personnes de poids normal, est multiplié par deux chez les personnes maigres alors qu’il est réduit de 22% chez les personnes en surpoids, de 28% chez celles en obésité modérée et de 37% chez celles en obésité sévère. C’est le paradoxe de l’obésité.
Dans REACH, les patients obèses reçoivent, plus souvent que les autres, les traitements recommandés dans la prévention cardiovasculaire. Cela pourrait donc expliquer un risque diminué d’événements cardiovasculaires chez ces personnes qui sont mieux protégés grâce aux médicaments. Mais l’analyse du sous-groupe des patients recevant le traitement médicamenteux optimal ne modifie pas les résultats : le paradoxe de l’obésité persiste. Cela écarte « l’hypothèse des obèses mieux traités et donc mieux protégés ». Pour le Dr Boris HANSEL, ces résultats ont des implications pratiques : « Chez des personnes qui sont malades de leurs artères, l’IMC ne semble pas être un bon indicateur pour présumer de la survenue future d’un infarctus ou d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Parmi les patients obèses, certains ont manifestement un excès de graisse corporelle qui n’est pas délétère pour la santé de leurs artères. Nous devons donc analyser plus en profondeur la signification de l’IMC chez chacun de nos patients : un IMC normal ne doit pas faussement rassurer. Inversement, un excès pondéral même important ne suffit pas à considérer une personne comme particulièrement exposée à l’infarctus ou à l’AVC. Il serait utile de pouvoir distinguer chez une personne donnée, la bonne de la mauvaise graisse corporelle. Ces résultats nous encouragent à poursuivre l’étude des mécanismes propres à l’obésité, les recherches sur le métabolisme et l’analyse des différentes sortes de graisses corporelles
Le Dr HANSEL précise : « Notre étude concerne des patients déjà cardiaques ou malades de leurs artères. On ne peut pas extrapoler nos conclusions aux personnes qui ont un cœur sain et des artères saines : la lutte contre l’excès pondéral reste une priorité médicale pour prévenir les maladies cardiovasculaires.»


Références :
1 Cardiovascular risk in relation to body mass index and use of evidence-based preventive medications in patients with or at risk of atherothrombosis Boris Hansel, Ronan Roussel, Yedid Elbez, Michel Marre, Michel Krempf, Yasuo Ikeda, Kim A. Eagle, Moses Elisaf, Deepak L. Bhatt, and Ph Gabriel Steg, on Behalf of the REACH Registry Investigators. Eur Heart J
2 À propos de REACH : REACH (REduction of Atherothrombosis for Continued Health trial) est un registre international constitué de plus de 67 000 patients à haut risque cardiovasculaire. Les sujets ont été recrutés en 2004 dans 5473 centres répartis dans 44 pays et suivis jusqu’en 2008. L’objectif de ce registre était de décrire les caractéristiques et la prise en charge des patients exposés à un risque élevé d’athérothrombose. Le professeur Gabriel STEG co-préside le registre REACH au niveau mondial avec le Dr Deepak Bhatt de Harvard Medical School.


Contact chercheur : Dr Boris Hansel, service d’endocrinologie, diabétologie et nutrition, hôpital Bichat Claude Bernard : boris.hansel@aphp.fr"

source: journal de l'aphp

Voir les commentaires

Classement des fruits selon leur teneur nutritionnelle en Vitamine K

18 Juillet 2015, 06:41am

Publié par Docteur Parissa Zandi

Classement des fruits selon leur teneur nutritionnelle en Vitamine K

Ceci concerne tout particulièrement les patients sous traitement anti coagulant type anti vitamine K (PREVISCAN , COUMADINE, WARFARINE...) du fait de nombreuses interactions alimentaires avec leur traitement:

A éviter plus particulièrement : pistache, avocat, kiwi, mûre, myrtille, concombre, fraise, prune, piment

cliquez ici

Pistache Vitamine K (en µg) : 70

Voir les commentaires

Faire baisser l'acide urique: CERISES et FRAISES

18 Juillet 2015, 06:13am

Publié par Docteur Parissa Zandi

Faire baisser l'acide urique: CERISES et FRAISES

Sachez que grâce à leur action spécifique enzymatique vous pouvez en cette période de l'année abuser des CERISES et des FRAISES tout particulièrement si vous avez un excès d'acide urique et/ou si vous souffrez de crises de goutte.

A noter que pour les patients sous traitement anti coagulants type PREVISCAN COUMADINE WARFARINE(anti vitamine K) la fraise est cependant plus riche en vitamine K.

De multiples recettes et conseils nutritionnels adaptés à de nombreuses maladies que vous pouvez trouver en feuilletant le livre du Dr Michel CHAST écrit en collaboration avec Guy MARTIN

lien utile

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>