Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journée Nationale contre l'hypertension artérielle (HTA): 
plus de 14 millions de Français concernés.

Un homme prend sa tension dans une pharmacie de Caen, le 13 mai 2005

 

"L'hypertension artérielle n'est pas seulement un problème d'individu mais aussi une histoire de famille, ont souligné les spécialistes à l'occasion de la journée nationale dédiée mardi à cette maladie concernant plus de 14 millions de Français.

L'hypertension (HTA) touche plus de 14,4 millions de personnes en France, selon le Comité français de lutte contre l'hypertension (CFLHTA), organisateur de cette journée.

L'hypertension n'est certes pas contagieuse, mais on la retrouve fréquemment chez plusieurs membres d'une même famille: neveu, enfant, parent et même mari ou femme...

Selon une enquête réalisée pour CFLHTA, 44% des hypertendus traités ont un membre proche de leur famille soigné aussi pour de l'hypertension.

30% des couples en France sont concernés par l'hypertension avec un des conjoints au moins hypertendu.

Dans un couple sur dix, les deux conjoints sont hypertendus, selon cette enquête Flash 2007, réalisée par TNS Healthcare Sofres sur un échantillon de 4.500 individus de plus de 35 ans.

Après des années de vie commune en effet, chez des couples ayant peu de différence d'âge, les habitudes alimentaires et le mode de vie de chaque individu se ressemblent.

Ainsi, selon l'enquête, les 3/4 des couples interrogés partagent plus de 12 repas par semaine, 1/4 ont tenté de perdre du poids ensemble et 1/3 pratiquent une activité physique commune.

Mais 25% des hypertendus ignorent qu'ils le sont, selon le comité.

"Si votre conjoint vient d'apprendre qu'il est hypertendu ou si un membre de votre famille est concerné, il est important de s'interroger sur le risque de le devenir soi-même. C'est aussi le bon moment pour adopter avec lui de bonnes habitudes et l'aider dans la prise en charge de son hypertension; toute la famille va en tirer profit", conseille le Pr Xavier Girerd du CFLHTA.

Il s'agit d'adopter une alimentation équilibrée, sans excès de graisse et de sel, d'avoir une activité physique régulière, de réduire sa consommation d'alcool (2 verres de vin par jour maximum). Ne pas fumer, surveiller son poids, son cholestérol, sa glycémie (sucre sanguin) et sa tension font partie des conseils accessibles sur internet (www.comitehta.org), ainsi qu'un livret d'information pour l'hypertendu et sa famille.

L'HTA favorise le risque d'attaques cérébrales (AVC, accidents vasculaires cérébraux sources de mort et d'hémiplégie), d'insuffisance cardiaque ou d'infarctus du myocarde, selon les organisateurs de la campagne."


AFP - mardi 11 décembre 2007, 11h35 - msn actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :