Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Docteur Parissa Zandi - Médecin Vasculaire / attaché à l'hôpital Européen Georges Pompidou de Paris - FRANCE

Articles avec #passionant tag

Anniverssaire de mon blog

28 Octobre 2015 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Passionant

Mon blog a 8 ans aujourd'hui

Anniverssaire de mon blog
Lire la suite

Arshid AZARINE concert au SUNSET à PARIS le 6 décembre 2013

3 Novembre 2013 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Passionant

 

Bannière Home nov 2013
SUNSET

Infoline +33 (0)1 40 26 46 60

 

http://www.sunset-sunside.com/2013/12/artiste/1254/1921/

 

 

 

 

Trio

Pour la sortie de l’album “Persian sketches for piano”

Arshid Azarine – piano ; HabibMeftah Boushehri – voix, percussions ; Hervé de Ratuld – basse

 

 

“Le jour, il exerce comme radiologue cardiovasculaire, la nuit, il compose au piano de douces mélodies aux intonations persanes, variations jazz et contemporaines, gravées en solo pour la première fois sur le disque Persian Sketches” Télérama Anne Berthod.

 

 

Persians sketches, c’est le jazz en filigrane de miniatures persanes empreintes de rêveries entre fugue et nostalgie. Le soleil d’Iran.        link

Lire la suite

Hyper Tension Artérielle Pulmonaire (HTAP) : découverte d’un marqueur génétique associé à une augmentation de risque

21 Mars 2013 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Passionant

Un marqueur génétique localisé sur le chromosome 18, serait associé à un doublement du risque d’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP). Un gène à proximité de ce marqueur est suspect d’être responsable d’une augmentation du risque de la maladie, selon une étude académique publiée dans Nature Genetics le 17 mars 2013.

htap43L’HTAP est une maladie rare et sévère qui touche spécifiquement les petites artères du poumon et entraine une défaillance cardiaque grave. Cette maladie touche préférentiellement la femme jeune et survient sans explication dans 50% des cas. En dehors des mutations identifiées principalement dans les formes familiales de la maladie, les autres facteurs de prédisposition génétique sont encore méconnus.

 

Ce résultat a été obtenu à l’issue d’un travail conduit par trois équipes françaises et qui a nécessité des collaborations en Europe et aux Etats-Unis. En étudiant des patients atteints d’HTAP pris en charge par les pneumologues du centre national de référence de l’HTAP de l’hôpital Bicêtre (équipe des Prs Gérald Simonneau et Marc Humbert, AP-HP, UMRS 999, Université Paris-Sud, INSERM, DHU-TORINO), les généticiens (équipe du Pr Florent Soubrier, UMRS 956) et biostatisticiens (équipe du Dr David Tregouët, UMRS 937) de l’hôpital Pitié-Salpêtrière (AP-HP, Université Pierre et Marie Curie, IHU-ICAN) ont mis en œuvre une analyse génétique portant sur plusieurs centaines de cas et de sujets contrôles. L’analyse a fait appel aux techniques de puces à ADN permettant d’étudier simultanément des centaines de milliers de marqueurs génétiques répartis sur tout le génome. Grâce à la collaboration internationale, ces chercheurs ont pu démontrer l’existence d’un marqueur génétique localisé sur le chromosome 18 dont la présence chez un individu multiplie par 2 son risque d’HTAP. Ce marqueur est situé à proximité d’un gène qui pourrait, d’après les travaux préliminaires de ces chercheurs, participer à un système de régulation vasculaire non encore décrit.

 

 

Références:

Lire la suite

Exposition "6 milliards d'Autres" à l'Hôpital Européen Georges Pompidou du 14 janvier au 28 février 2011

27 Janvier 2011 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Passionant

"Inaugurée au Grand Palais à Paris en 2009, l’exposition itinérante « 6 milliards d’Autres » de Yann Arthus-Bertrand est arrivée à l’hôpital européen Georges Pompidou le 14 janvier 2011.

Pour son ultime étape, après un tour dans les centres hospitaliers de huit grandes villes de France, l’exposition qui a vocation à être partagée par le plus grand nombre, est présentée jusqu’au 28 février au centre de la rue hospitalière de l’HEGP. Patients, personnels et visiteurs sont invités à découvrir les portraits d’habitants de la planète et leurs réponses à des questions universelles que nous nous posons tous. Une sélection de vidéos sera projetée sur des thèmes universels comme le bonheur, l’amour, les peurs, le sens de la vie, les épreuves ou encore les rêves.

« 6 milliards d’Autres » dresse le portrait de l’homme au début du 21ème siècle et met en lumière tant la part d’universalité que la part d’individualité. « Pendant l’exposition au Grand Palais en 2009, j’ai rencontré des visiteurs malades et j’ai été bouleversé par la manière dont le projet les a touchés. Il était donc important que ces témoignages d’hommes et de femmes du monde entier soient montrés dans des hôpitaux. C’est pourquoi cette installation itinérante a été conçue pour eux, pour vous », explique Yann Arthus-Bertrand. Qu’est-ce que le bonheur ? Que peut-on apprendre des épreuves que l’on traverse ? Que représente l’amour ? Plus de 5 600 interviews ont été tournées dans 78 pays pendant plus de 4 ans. Du pêcheur brésilien à l’avocate australienne, tous ont répondu aux mêmes questions."

 

Exposition vidéo du 14 janvier au 28 février 2011 de l’HEGP, 20 rue Leblanc, 75015 Paris.

 

link

Lire la suite

Une équipe d'HP-AP identifie la tête perdue d'Henry IV

13 Janvier 2011 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Passionant

link

 

Lire la suite

La montagne terrain de recherche vasculaire ...

11 Février 2010 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Passionant

Article apparu dans les écho du 12/01/2010

lire ici

Lire la suite

Les équipes d'HTA et de Radiologie Interventionnelle de l’HEGP ont traité pour la première fois, grâce à une nouvelle technique de dénervation rénale, un cas d'HTA résistant

11 Février 2010 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Passionant

pour lire l'article, cliquez ici


Dans le cadre du Centre d’Excellence en Hypertension Artérielle (HTA ) labellisé par l’European Society of Hypertension à l’HEGP et sous la direction du Centre d’Investigation Clinique de l’hôpital , les équipes d’Hypertension Artérielle et de Radiologie Interventionnelle ont traité le 9 décembre dernier, par cette nouvelle technique, le premier cas français d’HTA résistante.

Une proportion notable des personnes hypertendues gardent une pression artérielle trop élevée malgré la combinaison de nombreux médicaments antihypertenseurs. On parle alors d’HTA résistante. Cette situation expose à un haut risque cardiovasculaire et cérébrovasculaire. Le traitement actuel consiste, après avoir éliminé une HTA secondaire et une mauvaise observance du traitement, à poursuivre l’escalade du traitement antihypertenseur.

Une nouvelle technique de dénervation rénale, fondée sur le principe de la diminution de l’activité du sympathique rénal, a été développée pour traiter l’HTA résistante. Elle est en cours d’évaluation par un essai thérapeutique international (Allemagne, Australie, Belgique, France, Pologne, USA).

La technique consiste à chauffer brièvement le sympathique rénal par des ondes de basse fréquence. Le dispositif (Ardian Symplicity Catheter System) comprend un cathéter, une sonde de radiofréquence introduite dans les artères rénales et un générateur de radiofréquence. Après anesthésie locale et sédation, on insère un cathéter de faible diamètre (1,7 mm environ) dans l’artère fémorale puis dans les artères rénales principales. Une fois le cathéter en place et sous contrôle radiologique, la sonde de radiofréquence est insérée par la même voie dans l’une puis l’autre artère rénale. La radiofréquence est appliquée au cours de 4 à 6 séquences de 2 minutes dans chaque artère. Après avoir traité les artères rénales droite et gauche, le matériel est retiré. La procédure dure environ 60 minutes.

Les résultats préliminaires obtenus au cours d’une étude précédente montrent la faisabilité et l’innocuité à moyen terme de la technique, avec des résultats encourageants en termes de réduction de la pression artérielle. Avec un recul plus important, un plus grand nombre de patients, et par comparaison à des patients d’un groupe contrôle, l’essai en cours permettra d'analyser la place réelle de cette technique dans la prise en charge de l'HTA résistante.

Professeur PF Plouin et Dr G Bobrie, Service de Médecine Vasculaire et d’Hypertension Artérielle, Pôle CardioVasculaire
Professeur Marc Sapoval, Radiologie Vasculaire Interventionnelle, Pôle Imagerie et Explorations Fonctionnelles
Professeur Michel Azizi, Centre d’Investigations Cliniques, Pôle Activités Transversales

Communiqué de presse du 22 janvier 2010

Lire la suite
Lire la suite

Structure de l'ADN modèle d'inspiration pour les futurs microprocesseurs IBM

19 Août 2009 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Passionant

 
De l'ADN

 

"Le groupe informatique américain IBM a annoncé mardi qu'il étudiait la structure des molécules d'ADN, appelée "origami" ADN, en vue de s'en inspirer pour concevoir une nouvelle génération de circuits intégrés de taille extrêmement réduite.


Le groupe d'Armonk (nord-est) collabore avec des chercheurs de l'Institute of Technology, en Californie, pour développer des techniques permettant d'élaborer des circuits intégrés basés sur la structures de chaînes d'ADN, ce qui permettrait d'obtenir les puces les plus petites et plus puissantes jamais vues.

"Cette structure offre une manière potentielle de fabriquer des éléments d'une dimension mesurable en nanomètres. Le secteur s'efforce toujours de rendre les puces plus petites, car cela ouvre de larges perspectives", a souligné Bill Hinsberg, responsable de la lithographie au centre de recherche d'IBM d'Almaden en Californien.

L'industrie des microprocesseurs continue de se référer à la "loi de Moore", du nom d'un co-fondateur du groupe américain Intel, qui postule que le nombre de microprocesseurs pouvant être placés sur une seule puce double tous les deux ans, reflétant ainsi une croissance exponentielle de la complexité et de la miniaturisation des composants.

La lithographie est la technique utilisée actuellement pour fabriquer des microprocesseurs, dont la taille a été réduite jusqu'à 22 nanomètres (nm). Selon IBM, l'"origami ADN" pourrait permettre de fabriquer des composants de seulement 6 nm en accroissant leur capacité de stockage et leur rapidité.

Par ailleurs, la technique de fabrication pourrait être moins onéreuse que les techniques employées actuellement, assure le groupe.

"Cela prend plusieurs années, mais une fois que vous avez compris comment le faire (élaborer un microprocesseur par mimétisme avec l'ADN), cela n'est pas si difficile", a commenté un chercheur d'IBM, Greg Wallraff.

IBM prévoit que les premiers composants inspirés de l'"origami ADN" arriveront sur le marché d'ici à dix ans."

Source : AFP - mardi 18 août 2009

Passionnant!
L'être humain est un microprocesseur sofistiqué doué d'une intelligeance émotionnelle.
Un tout structuré par une précision mathématique. L'émotionnel étant peut être la variable statistique.
Les clés de l'exploitation de nos potentialités (dont nous ne faisons usage qu'en une infime partie) ... est sans doute en nous.
La VIE serait elle le chemin initiatique pour y accéder?

Lire la suite

Les pré biotiques .... une perspective interessante dans le traitement du surpoids

11 Juin 2009 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Passionant

Dans le registre "SUR POIDS" comme facteur de risque cardio vasculaire - un article récent dans la Revue Médical Suisse traite d'une nouvelle piste pour compréhension des mécanisme de prise de poids: plus particulièrement la composition de la flore intestinale.


La consommation de fibres, vitamines et oligo éléments modifierait la flore intestinale et permetterait d'augmenter la dépense énergétique. En effet des souris dépourvues de flore - colonisées par une flore intestinale de type obèse - augmentent leur masse grasse de 60% à nourriture égale! Un changement des habitudes alimentaire mofierait donc notre flore intestinale et permetterait une perte de poids.....

De même, lors d'un séminaire récent à l'institut COCHIN - Rémy Burcelin (INSERM unité 858, Institut de Médecine Moléculaire / TOULOUSE) a exposé ses travaux sur le métabolisme énergétique et le développement du diabète: impliquant l'interventon de la flore commensale intestinale dans la gestion du métabolisme énergétique par la sécretion d'endotoxines. 

Lire la suite
1 2 3 > >>