Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Docteur Parissa Zandi - Médecin Vasculaire / attaché à l'hôpital Européen Georges Pompidou de Paris - FRANCE

Articles avec #prevention tag

COMMUNIQUE ce jour du syndicat des Médecins Vasculaires

16 Mars 2020 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #corona virus,, #covid 19, #consultations, #rendez vous, #examen médical, #Echographie Doppler, #sclérothérapie, #laser, #prévention, #Urgences

COVID 19 : Comment adapter, à ce jour, nos pratiques et notre activité ?

Chers collègues et amis,

Chacun est libre de son attitude dans ces circonstances inédites et totalement exceptionnelles. Cependant nous devons avoir 2 choses essentielles à l'esprit :

  • Nous protéger, nous et nos collaborateurs, pour limiter notre risque d'être malade et de rapporter des virus à la maison ou à nos contacts à l'extérieur.
  • Impérativement protéger nos patients, pour eux-mêmes et pour éviter qu'ils ramènent des virus de nos cabinets et deviennent autant de réservoirs potentiellement contaminants. C'est le but des mesures gouvernementales drastiques prises depuis samedi.

Pour cela, outre les mesures d'hygiène du cabinet et les mesures de protection individuelle, nous devons veiller à ce qu'un minimum de patients se croisent dans le cabinet et surtout se côtoient en salle d'attente.

POUR LES RENDEZ-VOUS :

  • Annuler tous les rendez-vous non urgents ou indispensables ;
  • Annuler  les actes de sclérothérapie.
  • Annuler les examens vasculaires de suivi systématique ou qui ne sont pas en rapport avec l'aggravation d'une pathologie, surtout si patient âgé ou fragile.
  • Accepter les urgences (TVP, TVS, AVC, ischémies distales, etc…) mais avec une bonne gestion des horaires afin d'éviter les attentes et les embouteillages en salle d'attente.
  • Assurer une écoute téléphonique normale avec réponses aux questions et gestion des angoisses.
  • Dissuader les patients d'aller consulter inutilement aux urgences de l'hôpital ou d'appeler le 15.
  • Isoler un patient enrhumé ou qui aurait une toux sèche. Et l'équiper d'un masque chirurgical.
     

POUR LES MESURES D'HYGIENE :

  • Le masque chirurgical sert surtout à protéger les autres si l'on est éventuellement contagieux. Mais il protège aussi dans une certaine mesure des virus venus de l'extérieur. Donc pour le médecin le mettre systématiquement. De plus cela rassure les patients.
  • Fournir aussi un masque chirurgical à la secrétaire ainsi qu'aux patients fragiles.
  • Le masque doit être gardé tout au plus 3 heures, puis être changé.
  • Ne pas l'enlever puis le remettre, ni le toucher avec les mains en cours de consultation.
  • Lorsqu'on enlève le masque, le jeter immédiatement dans une poubelle dédiée et réaliser immédiatement une friction hydro alcoolique sur les mains, le visage, puis à nouveau les mains.
  • Désinfecter (comme toujours !) les sondes d'écho et doppler après chaque utilisation.
  • Désinfecter impérativement plusieurs fois par jour les poignées de porte, les tables d'examen, le stéthoscope et tout objet touché par les patients (robinets, sanitaires). Supprimer les revues.
  • Attention, l'alcool et la SHA ne fonctionnent pas sur ces surfaces. Utiliser impérativement une solution d'Eau de Javel à 0.1% (soit un berlingot de 250 ml à 4.8% dilué dans 10 litres d'eau). Cela est efficace immédiatement sur tous germes, spores, virus, et de plus ne coûte rien.
  • Fournir un masque chirurgical à tout patient suspect (toux, expectoration, rhinorrhée, fièvre) et lui prendre sa température frontale avec un appareil sans contact (Thermoflash ou autre)
  • Les masques FFP2 servent à filtrer les virus extérieurs et donc à protéger le soignant, mais nous n'en avons pas…
  • Changer de blouse après chaque demi-journée ou utiliser une sur blouse jetable.
  • Pas de contact aérien direct avec des vêtements qui retournent à la maison.
     

Pour les infos (sérieuses) sur votre région, consultez le site de l'ARS et les messages de votre URPS.

Pour les hospitaliers, suivez les consignes des commissions médicales d’établissement

Bon courage à tous et avec nos amicales salutations.

 

Christine JURUS

Présidente de la SFMV

 

ATTENTION, CE COMMUNIQUÉ ET LES INFORMATIONS QU'IL CONTIENT SONT SUCCEPTIBLES D'ÉVOLUER EN FONCTION DE L'ACTUALITÉ NATIONALE.

Lire la suite

CORONA VIRUS craintes

7 Mars 2020 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #coronavirus, #covid19, #immunité, #masque, #hygiène, #sécurité, #alimention, #recommandation, #OMS, #prévention, #maladie

 Bonjour,

Je voudrais écrire ici toute mon inquiétude par rapport à la propagation de l’infection par le Corona Virus en France.

J’ai une activité mixte libérale et à l’hopital publique et en tant que professionnel de la santé je me sens en désarrois:

  • Sur les chaines de télévision et aussi sur les réseaux sociaux nous sommes témoins de l’ampleur de cette contamination en Chine d’abord. Les images de l’ampleur des mesures prises : isolement, vie économique et sociale en quasi arrêt, des hôpitaux dépassés, des personnes mortes gisant dans les rues  et sur des brancards dans les hôpitaux en attente qu’on vienne déplacer…. La rigueur de la surveillance des déplacements de personnes dans un pays doté de caméra de surveillance et de traçabilité des personnes, et toutes les mesures d’hygiène à appliquer transmises aux populations…. Les images ne me rassurent pas car à Paris la vie continue comme si de rien n'était.
  • L'Iran, mon pays natal, est le second pays atteint par l’ampleur de la contamination, car les autorités avaient poursuivi les échanges avec la Chine et avaient minimisé l’épidémie de WUHAN. La source des contamination a été des travailleurs chinois qui collaborent à l’élaboration d’une ligne de chemin de fer en Iran et des pèlerins chinois en visite de la ville sainte de Quom en Iran, puis des religieux contaminés  partis de Quom au bord de la mer Caspienne …..
  • Je regarde chaque jour sur les réseaux sociaux, les messages de mes confrères médecins iraniens. Je suis effrayée de voir les mesures prises en Chine et en Iran par les autorités, les témoignages des gens du peuple dans ces deux pays et leurs messages de solidarité, de communion et de transmissions des gestes adaptés et la légèreté dans laquelle nous vivons ici à Paris où l’épidémie est estimée en phase 3 uniquement et seulement dans 15 jours en clair après les élections municipales. On n’a pas jugé nécessaire d’annuler un match de foot et on a permis à 3000 supporters italiens de venir pour ce match en France alors même qu'au moment où le match fut maintenu l’Italie se trouvait sous l’explosion de cas avérés. La ministre de la santé abandonne son poste dans des circonstances pareilles alors même que le système de santé était déjà en pleine crise avant même l’arrivé de cette épidémie pour poser sa candidature pour devenir peut être Maire de Paris où elle serait peut être plus utile que Ministre de la Santé….. A la télévision on nous montre soit disant pour nous rassurer des ambulanciers mis à contribution, aller en costume de cosmonautes avec masque lunettes gants chez une personne âgée qui aurait de la fièvre depuis quelques jours pour appeler de chez elle le SAMU et finalement entendre que son état lui permet de rester chez elle et de rester en contact avec son médecin traitant…..
  • Ce soir j'entends que l'Italie met en quarantaine toute la Lombardie et d'autres villes dont Venise et muscle son arsenal devant cette épidémie. 
  • Des amis, médecins et non médecins, certains restent sereins et disent tout cela politico économique pour occuper les peuples. Ils disent que c’est juste une grippe rien de plus qui ne devrait inquiéter que les personnes dont la santé serait des plus fragiles. Ces personnes continuent à serrer des mains, embrasser…. Et continuent leur vie comme si de rien n’était.
  • Pendant ce temps, comme des milliers de franciliens, j’utilise pour mes déplacements les transports publiques, sans masque ni gants étanches. Je vais travailler dans ma tenue habituelle. Des habitudes ont changé cependant pour moi: je suis circonspecte à l’extérieure pour détecter les potentiels enrhumés, grippés voire plus (atteints potentiellement de corona) sans masques - pour m’en éloigner de plus d’un mètre et si je le peux, dans le métro c'est loin d'être évident - je ne serre plus la main, n’embrasse plus, ne vais plus consommer un verre ou un repas à l’extérieure, ni à la cafétéria de l'hôpital (où je rentre et sors par la petite porte pour croiser le moins de monde possible) ne vais plus au cinéma spectacle et tout endroit de rassemblement de plus de 20 personnes, vais faire mes courses en dehors des horaires de pointe et prends des mesures drastiques d’hygiène (je vous expliquerais plus loin de quelle manière), et je ne projète aucun déplacement si ce n'est nécessaire ni ne prévois aucun voyage. Par rapport à la tenue des ambulanciers que j’ai vu à la télé, je suis comme tout le monde - avec des habits de ville. Je rentre chez moi avec mon manteau mes chaussures tout le textile habituel. Et même si j’enlève mes chaussures et que je me change en rentrant chez moi chaque jour, je n’ai pas de SAS pour me décontaminer en rentrant ni chez moi ni à mon cabinet ni cela n’existe à l’hopital. J’ai comme tout le monde du gel hydro alcoolique et deux boites de masque distribuée généreusement aux médecins pour que je distribue autour de moi aux personnes que je "suspecterais" malade???? parce que le message transmis est que les masques c’est pour ceux qui sont malades.
  • J’ai appris cette semaine que le corona virus aurait muté et que la forme mutante serait bien moins virulente que la forme initiale. Ce qui serait une bonne nouvelle. Cette nouvelle initialement rassurante publiée par les chinois serait réfutée d'après l'article que je viens de lire ici sur virological.org sorti le 05 mars 2020. 

Bref, j’avoue - je me sens perdue. J’aurais aimé que les médias mettent l’accent davantage sur des mesures utiles dans ces circonstances graves.

Heureux ceux qui n’y croient pas à la gravité de ce virus, ceux qui n'y pensent pas.

Bref, j’ai eu un besoin de partager ici mes craintes. Vivons l’instant présent et je vais vous énumérer les mesures qui me semblent utiles et accessibles étant donné les circonstances:

  • Si vous êtes enrhumé, les signes qui devraient vous inquiéter seraient: une forte fièvre, des sueurs, une toux et des difficultés respiratoires. Soyez bien attentifs à votre corps. Au moindre doute NE SORTEZ PAS de chez vous - appelez le 15 ou le numéro vert 0800 130 000 disponible 7 jours sur 7 et 24H sur 24 - on vous prendra en charge pour évaluer vos risques et vous orienter. N’allez ni aux urgences, ni chez votre médecin traitant ni ne le faites venir chez vous s’il vous plait. Ne reprenez pas votre vie habituelle sans avoir l’assurance par un professionnel de santé par téléphone que vous n’êtes pas dangereux ni pour vous même ni pour les autres - en particulier les personnes âgées, les personnes ayant des soucis de santé chroniques. La gestion de cette crise dépend de l'attitude responsable de tout un chacun.
  • La transmission de ce virus se ferait par les postillons. Donc rentrerait par les voies respiratoires si une personne contaminée postillonne ou éternue à votre proximité de moins de 1m SANS porter un masque ou bien que vous touchez sa main contaminée ou un objet qu’elle aurait touché. 
  • C’est pour cela qu’on vous demande de ne plus serrer les main ni embrasser pour le moment, de vous laver les mains régulièrement idéalement avec de l’eau et du savon ou avec une solution hydro alcoolique. De porter un masque en présence d'autres personnes si vous avez un syndrome grippal dans l'attente d'un avis médical AU TELEPHONE d'abord.
  • Evitez les voyages non nécessaires, les lieux de rassemblements confinés. Si vous avez une maladie chronique (des maladies respiratoires, cardio vasculaires, maladies du sang ...) vous êtes plus à risque de maladies infectieuses, prenez un avis auprès des médecins qui vous suivent habituellement pour connaitre l'attitude le plus adapté à votre état de santé. Pensez également de protéger les autres (personnes âgées souvent atteints de maladies chroniques, les femmes enceintes) ce n'est pas un service que d'aller leur rendre visite si vous même êtes en contact avec beaucoup de monde et potentiellement vecteur de ce virus. 
  • Pensez à fortifier votre immunité: une bonne nuit de sommeil, de l’activité physique régulière, et une alimentation équilibrée. Les aliments recommandées actuellement pour leurs vertues sur l’immunité et les infections sont les choux, brocolis, fruits secs, condiments tels que poivre, piment, gingembre, cannelle, ail, citron vert, thé vert. Privilégiez les repas chauds car la chaleur au dessus de 30 degré tuerait le virus: donc faite vous des repas cuits évitez les crudités. Consommez des boissons chaudes : thé, café, infusions - évitez les boissons froides. Evitez les aliments tel que le lait, les yaourts, les agrumes sauf citrons et mandarines. Faites vous des cures de Vitamine C.
  • Lavez vos vêtements  à 30 degré et plus, si vous avez un sèche linge utilisez le.
  • Pensez à désinfecter avec une solution hydro alcoolique en rentrant chez vous ou au bureau: vos clés, les cartes (bancaire, navigo, ….), le téléphone portable, le clavier de l’ordinateur, vos stylos, le porte monnaie, vos poignées de sacs.

Le corona virus est encore mal connu, et nos craintes viennent surtout de l'inconnu / il semble qu'il:

* ne traverserait pas la barrière cutanée et ne resterait sur la peau que 10 minutes et sur les surface que quelques heures:

Donc si vous n’avez pas de gants, ne portez pas votre main à votre bouche, à vos yeux et à votre nez. Lavez vous fréquemment les mains.

* resterait sur les textile de 6 à 12H / sur les métaux 12 à 20 H à 20 jours.

* résisterait à -60 degré et mourait au delà de 30 degrés.

Donc faite votre vaisselle et lavez votre linge à plus de 30 degrés.

Faites vous des lavages de nez au sérum physiologique et lors de vos douches à peau chaude. Prenez une douche chaude en rentrant chez vous. Aérez régulièrement vos lieu de vie et de travaille.

Ne rentrez pas chez vos avec vos chaussures. Portez des chaussures d’intérieure.

Changez de vêtements quand vous rentrez chez vous.

Il semblerait que n’importe quel masque en tissu pourrait convenir à condition qu’il ne soit pas mouillé. Donc dans les transports communs protégez vos narines avec votre écharpe au minimum.

 

En Iran, plusieurs villes sont en isolement. Les écoles, universités sont fermés pour une durée indéterminée et les gens sont priés d'éviter les sorties non indispensables et les rassemblements. Sur les médias, les professionnels de santé expliquent à la population par des vidéo comment désinfecter chez eux: jusqu'à expliquer de ne pas entrer avec le sac de course, de désinfecter chaque produit acheté avec la solution hydro alcoolique avant de le ranger chez soi et de cuire le aliments avant de les mettre au frigo, comment préparer soi même sa solution hydro alcoolique ...... de jeter les emballages dans une poubelle extérieure. Enfin des mesures drastiques incroyables. Ici on n'en est pas là au jour d'aujourd'hui.

 

Cette crise va peut être nous permettre de prendre du recul et penser à l'essence de nos vies. Apprécier toutes les petites choses de notre quotidien qu'on pourrait savourer en vivant l'instant présent, être attentif à soi mais aussi aux autres et à la nature. On voit bien qu'un tout petit virus met le monde à genou. Les officines ont maintenant la possibilité de préparer leur propre solution hydro alcoolique, c'est très bien je trouve qu'on commence à leur permette d'exercer leur métier comme cela a été durant des siècle auparavant en espérant qu'on en leur donne les moyens.... Il a du positif aussi dans cette crise sanitaire car elle changera peut être durablement notre façon de vivre à l'avenir.

 

Gardez le moral c'est important car le stress est en soi un déclencheur de beaucoup de soucis de santé. Pensons surtout à ce que nous pouvons gérer comme respecter les règles élémentaires d'hygiène et de bon sens ainsi qu'un sens de responsabilité vis à vis de soi et des autres et laissons faire la providence pour le reste.

 

Voici un lien avec des réponses aux  questions fréquentes concernant le corona virus sur le site de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Lire la suite

Hypercholestérolémie - recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) actualisées

23 Octobre 2017 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #santé, #hypercholestérolémie, #dyslipidémie, #prévention, #statines, #mode de vie

1. L'HAS recommande d'abord de fonder la prise en charge sur l'évaluation des risques cardio vasculaires: 4 niveaux de risque de faible à très élevé auxquels sont associés des tau cibles de LDL cholestérol (mauvais cholestérol) à ne pas dépasser.

 

Évaluation chez l'Homme de plus de 40 ans et ce jusqu'à 80 ans  et les femmes à partir de 50 ans ou ménopausées jusqu'à 80 ans , lors de la prescription d'ne contraception hormonae oestro progestative.

 

2. Risques modéré et faible: prescription de modification des habitudes de vie - pas de médication. A ré évaluer 3 mois et 6 mois plus tard.

Objectif LDL cholestérol <1.9 g/l pour risques faibles et 1.3 g/l pour risques modérés.

 

3. Risques élevé et très élevé: + STATINES ( SIMvastatine ou ATORvastatine) en première intention en complément des modifications des modes de vie.

Objectif LDL < 1 g/l pour risques élevé et < 0.70 g/l pour les risques très élevés.

 

4. Si objectif non atteint avec dose max de statines: association à EZETIMIDE ou en dernier lieu cholestiramine.

 

5. En cas de dysmipidémie mixte(triglycérides) association d'une prescription de fibrates.

 

Lire la suite

Bénéfice du dépistage d'un triple dépistage

23 Octobre 2017 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #santé, #hypertension artérielle, #artériopathie, #anévrysme, #aorte, #prévention, #seniors

Article paru dans EGORA n°151

Article paru dans EGORA n°151

article paru dans EGORA

Concernant le dépistage de l'hypertension artérielle, des artériopathies des membres inférieurs et de l'anévrysme de l'aorte abdominale entraîne une baisse de 7% de la mortalité chez les hommes de 65 à 74 ans.

Résultats d'une étude danoise - essai randomisé présenté lors du dernier Congrès de la Société Européenne de Cardiologie organisée à Barcelone du 26 au 30 août 2017:

suivi moyen de 4.4 ans

28074 hommes ayant été dépisté contre 25078 non dépistés.

 

 

Il faut juste préciser qu'en France l'accent est sur la PREVENTION des maladies cardio vasculaires. Au Danemark cette notion n'est pas de pratique courante ......

 

Lire la suite

Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)

22 Mars 2016 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Méditation, #MBSR, #Matthieu Ricard, #Christophe André, #Prévention, #Stress, #Jon Kabat-Zinn

Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)

La Méditation Pleine Conscience prend ses sources dans la tradition bouddhiste (Theravada Mayana Vajrayana – « Samatha » = développement de la tranquillité, « Vipassana » = vue profonde)

« La lumière intuitive apparaissant brusquement et révélant la vérité sur l’impermanence, sur la misère et sur l’impersonnalité de tous les phénomènes corporels et mentaux de l’existence ».

La Pleine Conscience est une forme d’attention spécifique, dans l’instant, soutenue par une intention, sans jugement et à priori, sans « critique », pour cultiver une attitude d’acceptation (avec observation) vis-à-vis de nos expériences. C’est un chemin vers le bien être.

Validée par de nombreuses études scientifiques, la méthode a démontré son efficacité dans les indications suivantes :

  • Gestion du STRESS (le stress étant la source du déclenchement de nombreuses maladies et un des facteurs de risques majeurs des maladies cardiovasculaires)
  • Prévention des rechutes dépressives.
  • Troubles de comportements alimentaires – comme la boulimie.

La méditation pleine conscience peut être également un traitement adjuvant dans les pathologies suivantes :

  • Colopathies fonctionnelles
  • Asthme
  • Douleurs chroniques (fibromyalgie, fatigues chroniques, céphalées chroniques, rhumatismes inflammatoires …)

  • La méthode MBSR (Mindfulness based stress reduction), a été mise au point par le Pr Jon Kabat Zinn pour apprendre à gérer durablement le stress et ses conséquences. Elle a été mise en place dans les hôpitaux et cliniques avant d’être proposée au public. Le terme « Mindfulness » traduit par Pleine Conscience signifie diriger son attention d’une certaine manière, c’est-à-dire délibérément, au moment voulu, sans jugement de valeur et avec bienveillance. L'entrainement a pour objectif, grâce à des exercices spécifiques et concrets, de vous apprendre à observer et sentir ce qui ce passe en vous. Les bénéficiaires rapportent le plus souvent les effets suivants :
  • – Diminution notable des symptômes du stress sur les plans physique, mental et émotionnel.

  • – Sentiment d’apaisement.

  • – Capacité accrue à faire face aux situations auparavant vécues comme difficiles.

  • – Développement de la confiance en soi , concentration accrue et amélioration des relations interpersonnelles.

Des séances individuelles se déroulent à mon cabinet et durent environ 1/2 heure.

Voici un très beau texte du Dr Christophe André (psychiatre) à propos de la méditation pleine conscience:

« Bonjour et bienvenu(e)s.

Merci d’être là.

Merci de faire l’effort de travailler à quelque chose d’important. Vous avez certainement beaucoup d’autres choses à faire plutôt que de vous assoir, de fermer les yeux et de méditer. Il n’est jamais urgent de méditer. Mais il est important de prendre le temps de le faire régulièrement. Méditer c’est comme marcher dans la nature, regarder passer les nuages, écouter le bruit du vent. Ce n’est jamais urgent. C’est juste important et très intéressant.

Nous allons travailler ensemble à développer ensemble nos capacités de pleine conscience.

Qu’est ce que la pleine conscience ?

C’est à la fois une manière de méditer pour apaiser certaines de nos douleurs et une manière de vivre qui peut donner plus de sens à notre existence.

Pratiquer la pleine conscience nous invite à faire un choix. Le choix d’arrêter d’agir et d’arrêter de courir pour simplement nous sentir vivant ici et maintenant. Elle nous invite régulièrement dans nos journées à prendre le temps de ressentir que nous existons. Pour cela la pleine conscience nous invite à lâcher pour un moment le futur et le passé souvent sources de tourments et de nous tourner doucement vers l’instant présent. Il y a dans la pleine conscience le renoncement à 3 automatismes qui emprisonnent notre mental. Lorsque nous méditerons :

  • nous renoncerons à JUGER si ce que nous faisons est bien ou mal, réussi ou raté, pour plutôt observer pour permettre à ce qui est là d’être là.
  • nous renoncerons à OBTENIR QUELQUE CHOSE DE PRECIS, pour nous rendre présent à ce qui se passe ici et maintenant.
  • nous renoncerons à CHOISIR à accueillir le bon et l’agréable pour repousser le désagréable pour plutôt nous efforcer de ne PAS choisir – de tout accueillir en nous.

La pleine conscience est bénéfique pour nous, pour notre santé, pour notre équilibre émotionnel. De très nombreuses études scientifiques nous le montrent aujourd’hui. Mais c’est la PRATIQUE de la pleine conscience qui nous fait du bien et non pas seulement la connaissance ou la conscience du concept de pleine conscience. Le concept du vélo est intéressant mais c’est la pratique du vélo qui nous fait du bien. Le concept de nourriture nous est agréable mais l’acte même de manger qui nous nourrit, pas la pensée de nourriture. Il en est de même pour la pleine conscience.

Le but des séances est de vous aider à pratiquer la pleine conscience. De vous aider à commencer. De vous aider à continuer. De vous aider à y revenir.

Tous les exercices proposés peuvent être pratiqués assis les yeux fermés mais il est possible aussi de s’y exercer debout ou allongé.

La pleine conscience n’est pas une activité de plus à ajouter à nos autres activités. C’est un état d’esprit. Une attitude de l’âme et du corps pour traverser la vie. Pas une attitude permanente bien sûr, mais une base, un refuge toujours disponible où nous pourrons toujours nous ressourcer. Une attitude qui consiste à être conscient et présent le plus souvent possible. Une attitude simple et importante, facile, d’autant plus facile qu’on se sera préparé et entraîné en pratiquant régulièrement tous les exercices proposés. »

Les ambassadeurs actuellement les mieux connus au monde de la méditation pleine conscience (la méthode méditative a cependant 5000 ans d'histoire dans l'humanité ....) étant:

- le moine bouddhiste Matthieu Ricard

- le Dr Christophe André (psychiatre)

- Pr Jon Kabbat-Zinn

Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Méditation Pleine Conscience ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)
Lire la suite

Risques cardio vasculaires et métaboliques chez les patients atteints de VIH

6 Décembre 2015 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #HIV, #risques cardio vasculaires, #traitements anti rétro viraux, #mortalité, #infection, #prévention, #carotides, #échographie doppler vasculaire, #effets indésirables des médicaments, #Huffpost

A l'heure actuelle les complications cardio vasculaires sont la 4ième cause de décès des patients infectés par le VIH.

Les explications possibles sont les suivantes:

- une fréquence élevée des risques cardio vasculaires chez les patients infectés par le VIH en particulier le tabagisme.

- les effets indésirables des traitements antirétroviraux de par leurs effets métaboliques (une résistance à l'insuline jusqu'au diabète type II, une modification du métabolisme des corps gras) en particulier concernant l'abacavir - controversé et toujours en cours d'évaluation. Ces effets peuvent perdurer même 6 mois après l'arrêt du traitement, ce qui suppose l'intervention d'autres mécanismes.

- les effets propres de l'infection par le VIH:

* inflammation (augmentation du taux d'Interleukine 6 et des D Dimères - associés aux risques cardio vasculaires),

* modifications des marqueurs d'activations endothéliales (cellules composants les parois des vaisseaux),

* un taux de CD4 bas qui serait une explication de l'épaississement de la paroi des artères et donc du rétrécissement de la lumière circulante. Les mesures sont prises au niveau des artères du cou: les artères CAROTIDES par échographie doppler. Ces artères sont directement sous la peau facile d'accès par la sonde échographique. On appelle cela la mesure de l'intima média des carotides PRIMITIVES. Cette mesure permet une estimation de l'états des autres artères de tout l'organisme plus en profondeur et pas facile à explorer par des méthodes peu coûteuses et anodines - en particulier les artères coronaires qui irriguent le cœur.

Dans la pratique:

Les patients infectés par le VIH ont en principe un suivi régulier généralement hospitalière.

Chez les patients infectés par le VIH et qui ne présentent PAS de symptômes cardiovasculaires, s'ils présentent des anomalies au niveau de l'électrocardiogramme OU s'ils ont au moins 3 facteurs de risques cardio vasculaires (**) 3 examens sont nécessaires:

- une échographie des vaisseaux du cou de l'aorte et des axes artériels des membres inférieurs avec l'angiologue (médecin vasculaire);

- une échographie cardiaque et un électrocardiogramme sous effort avec le cardiologue

pour adapter le traitement dans la perspective d'une meilleure qualité de vie.

(**) Facteurs de risques cardio vasculaires:

1- AGE (homme de plus de 50 ans, la femme ménopausée)

2- Antécédents familiaux de maladie coronaire: angine de poitrine, infarctus du myocarde

3- Infarctus du myocarde ou mort subite précoce (avant l'âge de 55 ans) chez un parent de premier degré de sexe masculin ou le père

4- Infarctus du myocarde ou mort subite précoce (avant l'âge de 65 ans) chez un parent de premier degré de sexe féminin ou chez la mère

5- tabagisme actif ou arrêté depuis moins de 3 ans

6- Hypertension artérielle permanente qu'elle soit traitée ou non

7- Diabète sucré

8- bon cholestérol (HDL) < 0.40 g/l quelque soit le sexe

source

Lire la suite