Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Docteur Parissa Zandi - Médecin Vasculaire / attaché à l'hôpital Européen Georges Pompidou de Paris - FRANCE

questions d'actualite

Pamplemousse - INTERACTION médicamenteuse

4 Avril 2009, 08:40am

Publié par Docteur Parissa Zandi



La consommation de pamplemousse est reconnu comme incompatible avec la prise de certains médicaments tels les anti choléstérolémiants et les oestrogènes (ex certaines pillules contraceptives).

Mécanisme: le jus de pamplemousse bloque un enzyme dit CYP3A4 , rendant certains médicaments potentiellement toxiques. Cet enzyme permet normalement de métaboliser ces médicaments dans l'organisme. La consommation régulière de pamplemousse accroît leurs effets, y compris leurs effets indésirables, comme le risque de caillot pour les oestrogènes en particulier pour les personnes ayant une prédisposition génétique aux phlébites.

A savoir en particulier pour les adeptes de REGIMES diététiques comportant une boisson quotidienne de jus de pamplemousse.

Voir dépêche d'AFP du vendredi 3 avril 2009: "Comment la consommation du jus de pamplemousse a failli coûter sa jambe à une femme."

Voir les commentaires

Lourdeurs des jambes

29 Mars 2009, 12:56pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

Si vous souffrez de lourdeurs de jambes,
la première démarche serait de consulter:
un Médecin Vasculaire c'est à dire un angiologue phlébologue
pour faire le point sur votre état circulatoire détaillé par un examen clinique et écho doppler.


 

Si ce premier bilan s'avère négatif
-> ces lourdeurs peuvent être en rapport avec une rétraction du triceps sural:
un muscle situé au niveau de votre mollet rendu paresseux au fils du temps par le port de chaussures inadaptées voir des talons trop haut... le diagnostique est clinique et révélé par des tests simples et une nette amélioration rapide et une guérison des douleurs
peut suivre avec des exercices quotidiens adaptés.

Ces explications précieuses m'ont été fournis par M. le Dr René CHOUKROUN - chirurgien orthopédiste - particulièrement sensible aux problème des pieds et de la statique plantaire.
Je le remercie du temps qu'il m'a accordé.


M. le Dr René CHOUKROUN (chirurgien orthopédique)
Adresse du cabinet:

73 ave Paul Doumer 75116 Paris -
tel: 01 45 04 65 81


http://www.chir-percutanee-pied.com/
Ce site est génial !
Vous avez des explications très simples et schématisées sur les différents problèmes usuels des pieds tels:

- Hallux Valgus et le traitement en per cutanné (sans ouvrir)
- Orteils en griffe
- Métatarsalgies (douleurs de l'avant pied)
- Deviations du Vième orteil
- Epine Calcanéenne
- Pathologies du tendon d'Achille
- Quintus Varus

- Traitement des tendinites et des calcifications par l'onde de choc
- ....

Voir les commentaires

Surpoids = Facteur de Risques Vasculaires - donc ... Régimes Régimes ...

29 Mars 2009, 11:11am

Publié par Docteur Parissa Zandi

Le Surpoids est reconnu indéniablement comme un facteur de risques vasculaires.

Une indice appelée Indice de Masse Corporel tenant compte de la Hauteur (cm) et de la mesure du Poids (kg) - cette mesure affinée par la mesure du Tour de taille (cm) permet grace à une table de mesure de classifier les personnes à faible - moyen et haut risque vasculaire. Il a été effectivement constaté que les personnes grossissant surtout au niveau de leur périmètre abdominal étaient plus exposées à des accidents cardio vasculaires que ceux grossissant soit plus harmonieusement soit au niveau de la culotte de cheval par exemple.

Pour exprimer avec des mots simples et très schématiquement:
- la surcharge de poids s'accumule non seulement en "surface" mais aussi dans vos tuyaux circulatoires en particulier les artères - et aussi "enveloppe le coeur" ...
- ce qui fait que pour un effort donné - le coeur d'une personne en surcharge de poids se fatiguera d'avantage pour permettre l'effort demandé et le sang circulera dans des tuyaux encrassés ... vous imaginez ....

De même, cela a également un impact sur le système circulatoire veineux. Ainsi, les personnes souffrant de varices ou même de varicosités auront d'avantage de symptomes qu'une personne variqueuse mais de poids normal pour sa taille ou une personne sans maladie variqueuse.

Pour ceux et celles qui ont un surcharge de poids
qui ont pris conscience que cette surcharge est un danger pour leur santé
et qui ont la volonté d'atteindre un poids idéal,
il n'y a pas de secret: il leur faut modifier leur façon de se nourrir.
Cela prend effectivement du temps: le temps de changer ses habitudes lors des courses au supermarché, demande à rechercher des recettes délicieuses mais cuisinées autrement - mais demande aussi de la patience pour ré éduquer son propre corps habitué à une alimentation inadaptée ...

Un suivi par un MEDECIN nutritionniste est indispensable en particulier pour les personnes ayant des désordres métaboliques tel les diabétiques ou les personnes ayant des désordres hormonaux gynécologiques ou thyroïdiennes et ceux ayant des soucis rénaux.

Voici deux adresses de Médecins Nutritionistes dont le travail sur le comportement alimentaire est remarquable:
- M. le Dr Pierre DUKAN
Adresse d'exercice: 7 rue BAYAD -  75008 PARIS
tel:
01 43 59 35 15
01 42 25 58 98
09 62 10 51 19
Il a ecrit un best seller "Je ne sais pas maigrir" - en Livre de Poche
Il propose un régime hyperprotéiné avec plusieurs phases (attaque /croisière/stabilisation ....)
vous avez un blog  (clickez) très bien conçu pour rechercher du soutien durant la période de régime et des recettes savoureuses proposées des gourmets qui ont perdu leur surcharge et ont fait travaillé leur imagination d'épicuriens avec d'autres ingrédients.

- M. le Dr Xavier De la Cochetière
Adresse d'exercice: 56 avenue Mozart - 75016 PARIS
te: 01 44 96 78 42
Il a également écrit également un livre "Jettez votre balance, vous êtes guéri(e)" - Editions Gastronomie et Santé
puis une série de carnets "Les carnet de l'Epicurien" en collaboration avec Serge Tchekov.
Vous y trouverez des explications sur comment agir sur son cholestérol grâce a la gastronomie.

Sachez donc que ... le surpoids est un risque pour votre santé - à prendre au sérieux et le seul pouvant intervenir pour le corriger - c'est VOUS.

Voir les commentaires

Consultations Médicales en supermarché - une avancée So British

3 Mars 2008, 23:16pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

 
 
Sainsbury propose des consultations médicales dans un supermarché
"Le Supermarché Sainsbury de Heaton Park à Manchester a ouvert ce lundi - un cabinet médical dans son département pharmacie pour une période de test de six mois, mettant à disposition des clients des médecins en journée en semaine, ainsi que deux soirs par semaine et le samedi, a indiqué une porte-parole.

"Nous savons que c'est pratique pour les gens. Cela leur économise du temps d'avoir tout sous le même toit", a déclaré la porte-parole.

Les médecins auront, via leurs ordinateurs, accès au dossier médical des patients et pourront les envoyer chez des spécialistes si besoin.

 

 

Le directeur général de la chaîne de distribution, Justin King, a souligné qu'il s'agissait "d'un partenariat pionnier qui va dans le sens des efforts du gouvernement visant à rendre les soins de santé plus accessibles".

msn Actualités - AFP - lundi 3 mars 2008, 20h26

cela me laisse sans voix .....
A moins que ce ne soit une
consultation de bobologie
C'est peut être dans un esprit Marketing de proposer très prochainement,
à l'intérieur du supermarché, 
tout un parcours:
commençant par 
Etape 1: "service de garde du cadix rempli" payant bien sûr,
Etape 2: " service de garde des mômes pour les p'tits et cours particuliers de rattrapage ou soutient scolaire pour les plus grands" payant bien sûr,
Etape 3: "service de blanchisserie minute" payant bien sûr,
Etape 4: "service de cirage chaussure minute" payant bien sûr,
ce qui permet de se trouver pieds nus - c'est plus hygiénique,
Etape 5: "service de massage détente" payant bien sûr,
pour avoir l'esprit plus clair pour la consultation - et surtout les mains libres - sans être encombrant pour rentabiliser la surface occupée par personne au maximum ....
Etape 6: "consultations avec tarifs divers fonction des soldes - à voir en tête de gondole du jour".....
Etape 7: "passage obligé par le drugstore" réplique à l'americaine du supermarché en plus petit mais avec aussi des médicaments en libre service.
Etape 8: on récupère succéssivement: les chaussures, les vêtements, les mômes, le cadix
Il ne manque juste qu'une chose mais ... cela ne saurait tarder .... pour remplir le cadix:
le compagnon ou la compagne idéale
avec service après vente et garantie 5 ans fournie.
Avec Etape 9 - passage facultatif: les réclammations et service juridique avant la sortie / service dans le même esprit que le service médical de consultation évidement.
Etape 10: bien sûr si vous ne voulez pas rentrer chez vous .... quelle qu'en soit la raison, le supermarché fournira aussi d'autres services (avant la sortie definitive évidement parce que on pourrait tellement s'y plair dans ce superbe supermarché - qu'on n'aurait peut-être même plus envie d'en sortir!) - services tous payants bien sûr!

Très sincèrement .... cela me laisse sans voix!


Voir les commentaires

Google et Microsoft sur la trace des Dossiers Médicaux Personnels

2 Mars 2008, 23:00pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

 
Les dossiers médicaux personnels, nouvel enjeu pour Google et Microsoft
 

 

"Les deux rivaux américains Microsoft et Google déploient chacun un système pour que les particuliers gèrent et stockent leurs données médicales personnelles sur internet, un enjeu d'avenir qui peut leur ouvrir la porte de l'énorme marché de la santé.

Le groupe internet Google a présenté cette semaine son futur site Google Health, où "dans quelques mois" chacun pourra stocker et centraliser ses données médicales, qu'il aura -- en principe-- pu télécharger auprès de son docteur, son hôpital, son laboratoire d'analyses, son pharmacien, etc.

Encore conservés sous forme papier par l'immense majorité des patients et des médecins, les dossiers médicaux, une fois mis sous forme électronique et en ligne, seront le support idéal de publicités ciblées, mais pourront aussi susciter de nouvelles formes de politiques de santé et de prévention.

De quoi aiguiser l'appétit aussi de Microsoft, qui a lancé début octobre un projet similaire, baptisé HealthVault, ou de concurrents comme RevolutionHealth, lancé en 2007 par le fondateur d'AOL Steve Case.

La mise en place de ces dossiers numérisés intéresse aussi la France, où un projet similaire, mais piloté par le gouvernement, a pris du retard, devant les difficultés techniques. L'objectif est de créer un outil informatique centralisant toutes les informations médicales de chaque assuré social.

Les deux groupes privés américains proposent, eux, déjà des solutions pratiques, même s'il faudra du temps avant que les données soient effectivement disponibles sous forme numérique.

Google promet une palette de services personnalisées (renouvellement automatique d'ordonnances, rappel automatique de prise des médicaments, gestion des rendez-vous médicaux...). Chacun pourra contrôler son dossier, y accéder partout et gérer facilement le transfert de données entre services médicaux. Google teste déjà son service avec la Cleveland Clinic, gros centre médical de Cleveland (nord), auprès de plusieurs milliers de patients. .

Microsoft propose une plate-forme plus large: un logiciel gratuit, HealthVault, qui se veut l'interface centrale entre particuliers et professionnels, ouvert aux programmeurs extérieurs. Ce service réunit déjà une série d'applications de partenaires tiers, pour gérer son dossier médical mais aussi surveiller son poids, sa pression sanguine, son endurance, obtenir des conseils, etc. Le leader mondial des logiciels a déjà réuni une centaine de partenaires -- associations professionnelles, entreprises, hôpitaux et fabricants de matériels, pour que les données soient directement transférées sur HealthVault. Par exemple, un diabétique pourra transférer automatiquement son taux de glucose, que son médecin pourra consulter, plutôt que d'apporter des résultats sur papier et sur rendez-vous.

Les deux géants pourraient bien au final s'avérer complémentaire, note Andrew Rocklin, de Diamond Management & Technology Consultants: 
Google s'adresse aux particuliers
Microsoft veut d'abord aider les professionnels à mettre leurs données sous forme électronique.

Ce créneau est porteur: plus de la moitié des adultes américains cherchent régulièrement des informations de santé sur internet. Mais selon le New York Times, seuls 20% des patients américains ont des dossiers informatisés, détenus par des médecins ou des assureurs, difficiles à récupérer.

Autre souci, même si Google et Microsoft affirment qu'ils ne laisseront aucune tierce partie accéder aux données sans consentement explicite du patient, les associations de défense de la vie privée s'inquiètent déjà des risques des dossiers médicaux sur internet, comme le World Privacy Forum dans un rapport paru fin février."

msn Actualités - AFP - dimanche 2 mars 2008, 11h10

Voir les commentaires

Diabète - craintes concernant la prise en charge à l'avenir

25 Février 2008, 21:12pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

 
Les diabétiques dénoncent une "hiérarchisation" des maladies chroniques
 

 

"L'association française des diabétiques (AFD) a déploré lundi une "hiérarchisation médicalement aberrante" des maladies, faisant référence à des propos de la ministre de la Santé Roselyne Bachelot sur la prise en charges des affections de longue durée (ALD): Interrogée sur une éventuelle réforme de cette prise en charge, qui représente autour de 60% des dépenses annuelles de l'assurance maladie, Mme Bachelot avait dit à Canal+ le 19 février que les ALD comprenaient des "choses très diverses".

"Il y a des maladies très graves comme le sida, le cancer, l'Alzheimer, puis il y aussi des maladies moins graves, le diabète, l'hypertension", avait-elle notamment dit, indiquant qu'une réflexion était en cours sur la manière de "mieux prendre en charge ces maladies".

L'AFD estime, dans une lettre ouverte à la ministre, que ces propos induisent implicitement que certaines des maladies chroniques actuellement prises en charge à 100% ne le seront plus à l'avenir.

"Cette façon de hiérarchiser les maladies est moralement inacceptable, mais aussi médicalement aberrante", ajoute l'association.

"Trouble métabolique majeur, le diabète exige une adaptation profonde, un suivi et un traitement permanents", ajoute-t-elle, estimant que si les diabétiques "vivent plus longtemps aujourd'hui en France qu'il y a 20 ou 30 ans, (c'est) grâce à une meilleure prise en charge de la maladie et de ses complications".

Elle relève que le diabète représente "la première cause de cécité avant 65 ans" et "plus de 8.000 amputations par an".

Les complications du diabète sont "la conséquence du mauvais suivi du traitement", rappelle l'AFD, qui craint qu'une moindre prise en charge conduise à une détérioration des pratiques de la part des patients en difficulté financière et à des "frais beaucoup plus importants pour la collectivité".

msn actualités - AFP - lundi 25 février 2008, 17h27

Voir les commentaires

Quelques corrections - article sur le site automesure

17 Février 2008, 09:29am

Publié par Docteur Parissa Zandi

ordinateur-1.gifJe vous invite à relire l'article sur le site automesure.com
auquel quelques modifications ont été apportées après relecture par M. le  Dr Nicolas Postel-Vinay ...
Je suis atteinte par le virus du wagon qui court qui court .... ne m'en voulez pas!
Il suffit de me rattraper et je ralentis le rythme .... mais .... pas pour longtemps ...

Voir les commentaires

Hypertension Artérielle - auto mesure / internet

14 Février 2008, 14:38pm

Publié par Docteur Parissa Zandi

 
 
Interview avec M. le Dr Nicolas Postel –Vinay
Directeur du site automesure.com   
Praticien Attaché à L'Hôpital Européen Georges Pompidou - Unité d'Hypertension Artérielle     

Le site automesure.com a été crée en 1999 et fait référence dans son domaine. 

Il a été répertorié :
 
- 25 à 30 000 visiteurs uniques (page d’accueil)/mois.
- environ 1000 personnes / mois qui mettent en application les systèmes d’auto mesures mises à disposition sur le site.      

Ce site est destiné au grand public mais aussi aux professionnels de santé.
Les informations ont été élaborées en collaboration avec des médecins hospitalo-universitaires. Les
informations sont scientifiquement valides et consensuels.
 L’inscription sur le site ainsi que l’usage sont entièrement gratuites.

Le comité scientifique et de surveillance est composé par : 
M. le Professeur Joël Ménard
Professeur de Médecine.
Service de Santé publique - Faculté de Médecine Broussais Hôtel-dieu
15, rue de l'École de médecine, 75006 Paris
Ancien directeur général de la Santé.


M. le Professeur Pierre Corvol
Professeur au Collège de France - chaire de Médecine Expérimentale.
Membre de l'Académie des sciences.
Directeur du Conseil Scientifique de l'Inserm
3, rue d'Ulm - 75005 Paris
 

M. le Professeur François Bernard Michel
Professeur à la Faculté de Médecine de Montpellier
Membre de l'Institut de France et de l'Académie de Médecine.
Hôpital Arnaud de-Villeneuve, 34295 Montpellier
 
Le comité de rédaction réunit :
M. le Dr Nicolas Postel-Vinay
Département de Santé Publique et Informatique Médicale
Faculté de Médecine Broussais Hôtel-dieu
15, rue de l'École de médecine, 75006 Paris


M. le Dr Guillaume Bobrie
Hôpital Européen Georges Pompidou.
Service d'Hypertension Artérielle
20-40, rue Leblanc. 75015 Paris
Responsable de la rubrique auto mesure de la pression artérielle


M. le Pr Bruno Housset
Centre Hospitalier Inter Communal de Créteil
Service de Pneumologie
40, avenue de Verdun 94010 Créteil Cedex 01
Responsable de la rubrique auto mesure du Souffle


M. le Pr Gilles Chatellier
Département de Santé Publique et Informatique Médicale
Faculté de Médecine Broussais Hôtel-dieu
15, rue de l'Ecole de Médecine 75006 Paris
Responsable de la rubrique auto mesure du risque cardiovasculaire
 
M. le Pr Gérard Reach
Service Endocrinologie, Diabétologie, Maladies métaboliques
Hôpital Avicenne - laboratoire pédagogique de la Santé - EA 3412 / UFR-SMBH - Bobigny
Responsable de la rubrique Glycémie, diabète
 
M. le Dr Jean-Marc BOIVIN
Faculté de Médecine de Nancy - Université Henri Poincaré
 
 
 

Dr Postel-Vinay expliquez nous le but de votre site ?
Actuellement il y a 1 foyer sur 2 en France qui possède une Connexion Internet - ce qui peut sembler pas mal ... mais nous sommes loin derrière l'Europe du Nord dont les taux de connexion dépassent 80%!  

Les en quêtes estiment qu' 1 patient sur 3 a surfé sur Internet pour recueillir des informations médicales AVANT de consulter un médecin.

Hélas - l'Internet Médical héberge le pire et le meilleur. Aussi, nous avons pris acte de la demande des patients et nous leur offrons une éducation thérapeutique que je qualifierai ici de "sérieuse" et aussi pertinente que possible. Le but est d'offrir des informations en langage clair et simple à la portée de tous - concernant la PREVENTION ou la SURVEILLENCE d'un certain nombre de maladies CHRONIQUES. La Médecine contemporaine doit autant que ce peut améliorer la compréhension et favoriser la participation active des patients pour la prise en charge de leur état de santé. C'est également un moyen de rendre les rendez vous de consultation plus interactives et plus dynamiques - les patients ont déjà des informations recueillies sur le net et leurs questions durant la consultations sont plus ciblées, plus précises - plus mûres.
 
Quelles sont les rubriques les plus avancées les plus utilisées sur votre site?
Tensiometre.jpg- Auto mesure de la Pression Artérielle.
- Auto mesure du Souffle destiné aux Asthmatiques.
- Auto mesure de la Glycémie pour les Diabétiques. 
- Auto mesure de l'INR pour les patients sous traitement anti coagulants.
 
Comment ça marche pour quelqu’un qui veut s’inscrire ou tester ce site?
C’est très simple :  
sur la colonne de Gauche - cliquez sur :Plan du Site 
Là plusieurs items sont proposés.
puis cliquez sur l'item de votre choix.
Vous cliquez sur : Pression artérielle, Dépendance au tabac, Excès de poids ….
Et vous vous laissez guider – le chemin à suivre est ludique et de compréhension simple.

Les données que vous entrez en ligne sont incorporées et des calculs vous concernant sont effectués par nos services. La réponse vous est transmise - ceci concerne plusieurs rubriques: indice de Masse Corporelle, Dépendance à la Nicotine, Résultat de l'auto mesure de la pression artérielle. Les patients sont aussi invités à répondre à des enquêtes.

Ce site peut –il être utile à l’usage des professionnels de santé ? 
Evidement les professionnels de santé peuvent trouver sur ce site des informations de base concernant la prévention des maladies cardio vasculaires. Ce site est recommandé pour la restitution des résultats d'auto mesure aux médecins traitants.
Signalons que les informations sont fournies à propos de divers appareils d'auto mesures accessibles sur le marché- sont fournies de façon indépendante vis à vis des fabriquants des appareils.

Mais surtout, ce site peut être considéré comme un outil d'aide pour l'apprentissage du patient:      
l'expérience nous a montré en particulier concernant l'auto mesure de la pression artérielle - un bénéfice en terme de compliance et de compréhension de la maladie hypertensive et également un outil d'ajustement thérapeutique pour les patients présentant une hypertension initialement difficile à contrôler.        
 
 
Je ne savais pas qu’il existait des matériels d’auto mesure d’INR !
Les appareils permettant l'auto mesure de l'INR existent et sont usités en Belgique, en Italie et en Suisse.        
En France
- ces appareils n'ont pas obtenu l'Autorisation de Mise sur le Marché.
Mais ... un réel besoin existe - l'AFSAPS étudie ce dossier - des évolutions sont à prévoir courant 2008.
 
Il y a un QUIZZ sur votre site:
Oui. Il s'agit d'un QUIZZ INR destiné aux personnes qui suivent un traitement anti coagulant. Il est fait pour que le patient teste sa connaissance par rapport à son traitement. Des informations qu'il est important qu'il ai compris et bien intégré et ce faisant améliore sa gestion de son taux d'INR. 

Comment participer à des enquêtes ?   
 
Les patients comme les professionnels de santé / que ce soit des médecins en particulier les médecins généralistes mais aussi les pharmaciens et les infirmières peuvent demander à participer à des enquêtes ou des essais cliniques:
Colonne de gauche: cliquez sur contact (
automesure@noos.fr
 
Pour connaître les enquêtes en cours ou à venir – ce n’est pas compliqué non plus:
Colonne de gauche: cliquez sur la rubrique essai clinique et se laisser guider
Nous sommes en effet parfois promoteurs ou experts pour certains travaux scientifiques - modestes souvent, qui ont les honneurs de publication dans les revues anglosaxonnes parfois.
 
Actuellement une enquête sur l’auto mesure de la pression artérielle est en cours à Nancy avec la collaboration de pharmaciens et du Conseil de l’Ordre des Pharmaciens de Nancy. Mais sur ce point, il existe un Intranet pour les professionnels.
 
 
 
 

NOTE:  Corrections en violet par rapport à la parution précédente.

 

Voir les commentaires

Formation Médicale Continue (première partie)

10 Février 2008, 11:17am

Publié par Docteur Parissa Zandi

Sujet d’actualité.

Un vrai casse tête pour les personnes qui cherchent à comprendre comment procéder pour cette obligation légale.

                           Hippocrate
 
Hippocrate.jpgL’idée est noble évidement, la science étant en perpétuelle évolution vers l’avant (parfois avec des retour en arrière) – il est indispensable pour tout médecin en exercice de se tenir informé - une sorte de garantie de soins diagnostiques et thérapeutiques qu’il serait à même de porter à ses patients.
 
Je ne souhaite pas rentrer dans la polémique de ce que sont les possibilités offertes à nous médecins - VALIDANTES actuellement – pour la bonne raison que cela reste assez nébuleux pour moi et dépasse ma sphère de compréhension modeste ...
 
Je partirais du principe de mon bon sens personnel.
 
Qui m’a appris ce que je sais faire ? La Faculté – mes Maîtres de Stage – ma pratique quotidienne – et les avis que j’ai dû demander en cas de questions épineuses. Ces avis je les ai toujours pour ma part demandé à mes Maîtres hospitaliers. Pourquoi ? Eh bien parce qu’une partie de leur temps est dédiée à l’enseignement, à la recherche et à la lecture des derniers nouveautés. Ils ont l’esprit critique et une expérience précieuse.
 
Ces nombreuses réunions associatives – conviviales certes – financées par les laboratoires pharmaceutiques sont sympathiques. Permettent de rencontrer d’autres confrères, de discuter avec eux de leurs pratiques mais bien souvent on découvre des diaporamas sortant à toutes les sauces d’une réunion à l’autre, un genre de copié collé que l’intervenant sort de son tiroir. Ces réunions sont organisées bien souvent par toujours les mêmes, une sorte d’ensemble de chaises musicales avec parfois – et je n’ai pas ma langue dans ma poche dans certaines associations des personnes peut être compétentes mais éthiquement et humainement sujets à surprises. Pour ma part, les interventions qui ont pu modifier ma pratique quotidienne dans ce type de réunions ont pratiquement toujours été l’intervention d’un expert hospitalo universitaire.
 
Une des difficultés dans les congrès organisées par les sociétés savantes réside le plus souvent de trouver une place dans les ateliers pratiques. Les places étant limitées dans chaque atelier – tout le monde n’a pas cette « chance » de pouvoir s’inscrire dans l’atelier de son choix, les places étant prises d’assaut par ceux qui se sont manifestés les premiers.
 
A combien d’associations, de sociétés savantes faut-il s’affilier, à combien de soirées ou de journées faudra-t-il consacrer son temps, à combien de revues faudra-t-il s’abonner, combien de cotisations faudra-t-il payer pour récolter le nombre de points nécessaires validant ? Et quelles critères garantissent que la personne avec le nombre de points requis est effectivement au fait d’une pratique consensuelle? Qui est juge dans cette affaire: la Caisse Primaire d’Assurance Maladie ? L’Union Régionale des Médecins Libéraux ? Le Conseil de l’Ordre?
 
undefinedIl arrive que les pouvoirs publics soient amenés à intervenir pour mettre de l’Ordre dans certains Désordre. Je pense à la dissolution récente du Conseil de l’Ordre de Paris par la personne même du Ministre de la Santé il me semble - avec des élections actuellement en cours. Un peu malheureux de ne pas savoir ce qui a pu provoquer une telle intervention. Nous avons le droit de savoir. Non seulement pour une question de présomption à l’innocence pour ceux qui sont impliqués mais bon Dieu, il s’agit d’élire parmi des personnes candidates celles qui sont supposées garantir l’éthique de notre profession!
Et combien d’autres Désordres existent-ils et restent étouffés ? Comment faire confiance si dans un pays qui se veut modèle de justice et de justesse – un malaise puisse régner du fait de non-dits, non-dévoilés auxquels nous avons droits ne serait ce qu'en tant que membres cotisants ... décourageants pour un dynamisme nécessaire à l’évolution saine de nos pratiques médicales ?
 
A suivre ….
 
  lien vers un site entièrement dédié à ce sujet: Blog FMC - le dialogue en continue

Voir les commentaires

Tourisme médical (2ième partie)

6 Février 2008, 00:03am

Publié par Docteur Parissa Zandi

Premières réflexions personnelles:
1/ si le tourisme Médical existe
avions-20-82-.gifc'est qu'il y a non seulement une Offre mais aussi une Demande.
Outre le côté mercantile des agences de voyages qui organisent ce type de "Tourisme",
Outre le côté attractif du coût, et en laissant de côtés les interventions de chirurgie esthétique ...
il est à prendre en compte que concernant les autres types de soins offerts ailleurs que le pays de résidence - je suppose que ceux qui sont piqués par le hameçon de ces offres sont peut être confrontés à plusieurs types de difficultés:

- d'une part une difficulté pécunière à s'offrir ces soins dans leur pays de résidence,
- d'autre part, le besoin peut être inconscient de dépasser l'angoisse de devoir subir ces soins. Un besoin inconscient de ne pas associer à soi une idée de "maladie". Parce que généralement quand on part en voyage touristique c'est qu'on est en forme - ou on cherche a retrouver la forme et on sait qu'on va la retrouver .... les vacances c'est fait à priori pour ça!
C'est aussi pour moi - la résurgeance de questions métaphysiques du genre ...  de l'individu face à une angoisse de mort qui est probablement en cause ici - avec un projection vers un Paradis promis ....
Donc très probablement inconsciemment - c'est un souhait de guérir, de finir avec son mal - et le terme "Tourisme Médical" - dans ce sens et non l'inverse (Médical Tourisme) est un terme rassurant permettant des projections d'agréments et de remise en forme  assurées par ce type d'offre qui sont clairments suggérées.

Maintenant il est clair que fortifiés de telles suggestions l'individu lamba est partant ... tout en sachant consciemment que si les suites opératoires ne s'avéreraient pas simples - si une surveillance dans le pays d'origine serait nécessaire .... eh bien .... carpe diem

Il y aurait sans doute d'autres systèmes qui seraient inventés d'ici là - d'autres offres verraient le jour et on verra bien au moment voulu. Typiquement une attitude "moderne" de consommateur "moderne" habitué à une avancée vertigieneuse des offres de services "modernes".

2/ Les "Touristes Médicaux"
ceux visés par ces offres - n'ont probablement pas voyagé - ni vécu dans des pays où le droit aux soins n'a pas cette chance d'ête considéré - comme dans les pays industrialisées européens telle la France - comme un DROIT - accessible au moins un minimum à tous.
Je suis d'avis qu'ils n'ont pas conscience des travers d'autres systèmes de santé où la médecine opère à plusieurs vitesses. Là où ces mêmes soins qui paraissent pour des étrangers offerts à des prix défiant toute concurrence et dans l'opulence ... à faire rêver de se faire opérer (puisqu'il s'agit le plus souvent d'interventions chirurgicales) .... ces sommes représentent des sommes astronomiques pour les résidents locaux.

avocats012.gifJe me demande même - si les adeptes de Tourisme Médical lisent les journaux .... qui ne cessent de crier aux traffics d'organes - aux ravages des maladies telles le sida, l'hépatite trois petits points ... dans ces pays offrant des séjours de tourisme médicaux "de rêve".
Qui leur garantie quoi mise à part un service hôtelier à plusieurs étoiles?
Auront ils des recours dans ces pays en cas d'erreur?

3/ Si c'est si bien dans ces pays où le Tourisme Médical fait rêver certains et certaines - pourquoi alors des résidents de ces pays qui peuvent s'offrir le "luxe" de se faire soigner en Europe, ne s'offrent pas ce luxe dans leur propre pays et viennent ici où les soins leur coûtent beaucoup beaucoup plus cher que dans leur propre pays? ... sans doute que ... pour ceux qui ont conscience, la santé n'a pas de prix .... la notion d'éthique n'a pas de prix ....

A suivre .....

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>