Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Docteur Parissa Zandi

Mon coucou Suisse
coucou-suisse.jpgL'arrivée du second interne aux Explorations Vasculaires fut une révélation pour moi.
Nous avons rapidement sympathisé. Il finissait sa formation de Médecine Interne en Suisse. Il m'a expliqué qu'il allait suivre la formation spécialisée de Médecine Vasculaire (Capacité d'Angiologie) en France - à Grenoble .... Il s'agit du Dr Jean François LUTHI angiologue - installé aujourd'hui à Lausanne.

C'est ainsi qu'à la fin de la première année que je venais de passer à Lausanne - partie dans l'objectif d'apprendre à transplanter des organes in fine .... j'ai pris encore une autre décision pour mon orientation professionnelle:


Chateau de Gruyère (source:www.chateau-gruyeres.ch)
chateau-de-gruyere02.jpg











La Suisse est un merveilleux pays. 
Les paysages sont magnifiques. 
Il y règne une sérénité apaisante.
Les Suisses sont courtois, carrés, précis et absolument charmants.

L'air est pure et on en sent la différence quand on revient de Lausanne à Paris où détoxiqué de la pollution à l'air de montagne on sent le gasoil dans les narines....

Mon salaire suisse de base (sans compter les gardes et les heures supplémentaires payés) en tant qu'interne était bien plus encourageante que ce qui est attribué aux internes en France....

Chateau de Chillon - Montreux
chateau-de-chillon---Montreux.jpgJ'avais un superbe appartement.
La vie était bien agréable également durant mes heures libres: 
la Suisse est un petit pays par rapport à la France et les distances se parcourent facilement de ville en ville en voiture.


La Riviera Suisse est magnifique - le Festival de Jazz de Montreux (juillet tous les ans) est à ne pas manquer.... 

Vignes - Vevey
vevey.jpgLes collines de vignes qui bordent les routes entre montage et le Lac Leman offrent un paysage de rêve .... 
Les Alpes sont là.
Pour ceux qui aiment skier - 
Il suffit de se chausser...



Bien que le CHU de Lausanne soit reconnu centre d'excellence dans le domaine cardio-vasculaire et de la transplantation, le système d'enseignement suisse ne me semblait pas aussi établi qu'en France. Pas de programme précis d'enseignement, ni de durée précise de formation. Pas de garantie de stages adaptés à la formation choisie. 

Matériel de Chirurgie Endoscopique
materiel-de-chirurgie-endoscopique.jpgJe me souviens avoir passé des heures interminables à m'entrainer avec des oranges et des alumettes placées dans une boite en carton à essayer de déplacer les alumettes et les piquer sur l'orange ou de les enlever pour les passer d'un bras de manivelle à l'autre afin d'obtenir une dextérité avec les appareils de chirurgie endoscopique (j'avais troué les faces latérales du carton pour faire rentrer les bras de l'appareil / comme dans un ventre humain dirons nous) ... mais tout ceci à ma propre initiative - encore fallait il persévérer pour avoir la possibilité d'un prêt d'un tel matériel et marchander sur le temps de prêt, le délire d'imaginer un système pour s'entrainer ....

On ne peut pas tout apprendre sur le tas et sans Maître. L'acquisition de bases solides et de qualité est pour moi le garant de ne pas prendre de mauvaises "habitudes" ou des "réflexes inadaptés" - bien qu'un système qui encourage la persévérance et le sens d'initiatives individuelles ait aussi des avantages indéniables.

Par ailleurs, je constatais qu'au CHUV, il y avait un certain nombre de Spécialistes Etrangers qui avaient été sollicités pour venir pratiquer et enseigner en Suisse voire de diriger des services.
La plupart des infirmières étaient également étrangères: beaucoup de françaises, des belges et des canadiennes.

D'autre part, il existait en Suisse une tradition qui faisait que tout descendance de Médecin ayant fait ses études de Médecine en Suisse, quelqu'en soit sa nationalité - avait le privilège de bénéficier de portes ouvertes à la faculté de Médecine pour suivre sa formation Médicale en Suisse. C'est ainsi que dans le service de chirurgie, il y avait des fils et petit-fils et arrière petit-fils et arrière-arrières-petits fils de chirurgiens ayant fait leurs études de chirurgie à Lausanne .....

J'ai alors pris la difficile décision de démissioner et de retourner et accomplir ma formation de Médecine Vasculaire (un coup de foudre Suisse) en France. Ce qui a fait la joie de mon petit ami de l'époque qui fut plus tard mon mari et le père de ma fille - alors même qu'il s'organisait pour translater sa vie professionnelle vers le Lac Leman.... 
De retour en France, j'ai pris le temps - en faisant un parcourt quasi à l'envers sans pour autant ressentir le feu ... au lac .... mais avec de la suisse dans les idées.

Je ne peux qu'encourager ce type d'expérience très enrichissanteJ'ai beaucoup appris. Je garde un souvenir merveilleux et des amis probablement à vie.

Apprendre et palper qu'à 4H de TGV de Paris - que dans un autre pays - même francophone - la vie est si diffiérente - le système d'enseignement est si différent - les pathologies ne sont pas les mêmes - les prises en charges des patients et les soins se font autrement avec d'autres raisonnements et d'autres savoir faire...


undefinedPour avoir un aperçu de Lausanne  
regards en clics sur un site helvétique bien conçu:
 
http://www.e-annuaire.ch/blog/lausanne-70

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :