Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Docteur Parissa Zandi - Médecin Vasculaire / attaché à l'hôpital Européen Georges Pompidou de Paris - FRANCE

Structure de l'ADN modèle d'inspiration pour les futurs microprocesseurs IBM

19 Août 2009 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Passionant

 
De l'ADN

 

"Le groupe informatique américain IBM a annoncé mardi qu'il étudiait la structure des molécules d'ADN, appelée "origami" ADN, en vue de s'en inspirer pour concevoir une nouvelle génération de circuits intégrés de taille extrêmement réduite.


Le groupe d'Armonk (nord-est) collabore avec des chercheurs de l'Institute of Technology, en Californie, pour développer des techniques permettant d'élaborer des circuits intégrés basés sur la structures de chaînes d'ADN, ce qui permettrait d'obtenir les puces les plus petites et plus puissantes jamais vues.

"Cette structure offre une manière potentielle de fabriquer des éléments d'une dimension mesurable en nanomètres. Le secteur s'efforce toujours de rendre les puces plus petites, car cela ouvre de larges perspectives", a souligné Bill Hinsberg, responsable de la lithographie au centre de recherche d'IBM d'Almaden en Californien.

L'industrie des microprocesseurs continue de se référer à la "loi de Moore", du nom d'un co-fondateur du groupe américain Intel, qui postule que le nombre de microprocesseurs pouvant être placés sur une seule puce double tous les deux ans, reflétant ainsi une croissance exponentielle de la complexité et de la miniaturisation des composants.

La lithographie est la technique utilisée actuellement pour fabriquer des microprocesseurs, dont la taille a été réduite jusqu'à 22 nanomètres (nm). Selon IBM, l'"origami ADN" pourrait permettre de fabriquer des composants de seulement 6 nm en accroissant leur capacité de stockage et leur rapidité.

Par ailleurs, la technique de fabrication pourrait être moins onéreuse que les techniques employées actuellement, assure le groupe.

"Cela prend plusieurs années, mais une fois que vous avez compris comment le faire (élaborer un microprocesseur par mimétisme avec l'ADN), cela n'est pas si difficile", a commenté un chercheur d'IBM, Greg Wallraff.

IBM prévoit que les premiers composants inspirés de l'"origami ADN" arriveront sur le marché d'ici à dix ans."

Source : AFP - mardi 18 août 2009

Passionnant!
L'être humain est un microprocesseur sofistiqué doué d'une intelligeance émotionnelle.
Un tout structuré par une précision mathématique. L'émotionnel étant peut être la variable statistique.
Les clés de l'exploitation de nos potentialités (dont nous ne faisons usage qu'en une infime partie) ... est sans doute en nous.
La VIE serait elle le chemin initiatique pour y accéder?

Lire la suite

Centre de Médecine Préventive Cardio-Vasculaire - Hôpital Européen Georges Pompidou

17 Août 2009 , Rédigé par Docteur Parissa Zandi Publié dans #Liens utiles

Le CMPCV (Centre de Médecine Préventive Cardio – Vasculaire) a déménagé de Broussais en novembre 2008 pour rejoindre de Pôle Cardio Vasculaire d’HEGP sous une nouvelle dénomination : Service de Cardiologie Préventive. Ce service dirigé par M. le Pr Alain Simon – a pour visée le dépistage et la prise en charge des patients à haut risque cardio-vasculaire. Le recrutement des patients se faisait classiquement par l’intermédiaire de Médecins du Travail membre du réseau PCV Métra collaborant avec ce service depuis les années 1990. Depuis quelques années la collaboration s’étend à de plus en plus de généralistes et de cardiologues non hospitaliers ainsi qu’à d’autres spécialités comme la médecine interne dans le cadre de collaborations transversales pour des patients porteurs du VIH ou de maladies inflammatoires chroniques.

Si le dépistage :
- des patients à haut risque en particulier ceux ayant déjà eu un événement cardio vasculaire dans leur vie ou les diabétiques
- et des patients à faible risque
est facile pour tout praticien 
l’effort du service se concentre sur les patients à risque intermédiaire. Une série d’examens cliniques, biologiques et imageries tente de dépister le ou les paramètres qui permettraient de reclasser ces patients NON SYMPTPATIQUES (qui vont bien et ne se plaignent de rien) d’un risque intermédiaire à haut risque – dont la prise en charge en particulier en terme de médication et surveillance biologique et imagerie est plus vigoureuse et intensive.

Parallèlement, divers paramètres utilisés dans ce service pour l’évaluation du risque cardio vasculaire font l’objet de recherche physiologique (marqueurs du risque comme les microparticules dans la constitution de la plaque d’athérome) en collaboration avec l’unité 970 de l’INSERM, de recherche méthodologique (mise au point d’outils d’analyse d’image par exemple) en collaboration avec des ingénieurs sud américains (programme Ecos / entre l’université Paris V et la fondation FAVALORO de Buenos Aires), et de recherche thérapeutique dans le cadre d’essais cliniques avec des laboratoires pharmaceutiques.

Dans la pratique : Le service est organisé en consultations :
soit vous êtes adressés par un médecin,
soit vous prenez directement contact :
Tel : 01 56 09 54 44 ou 01 56 09 55 41


Après cette prise de contact qui comporte une consultation avec un médecin cardiologue ou médecin vasculaire– seront programmés éventuellement pour vous une série d’examen en hospitalisation de jour ainsi qu’une consultation avec une diététicienne.

Habituellement le suivi des patients à haut risque par la suite se fait 2 x/ an en hospitalisation de jour.
Pour les autres patients, le suivi se fait tous les 2-3 ans.

Je remercie M. le Dr Gilles CHIRONI (MCU-PH – Centre de Médecine Préventive Cardio-Vasculaire HEGP) pour le temps qu’il m’a consacré pour l’élaboration de cette petite page de présentation du service. Pour en savoir plus sur le service cliquez ici et ici (en cours de rédaction)

Lire la suite