Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Docteur Parissa Zandi

Troisième partie - de la Chirurgie à la Médecine Vasculaire

Le Système de Formation Médicale en Suisse est totalement différent du système de formation français - ce que j'ignorais. Du moins à l'époque où je partais dans l'objectif d'apprendre la Chirurgie et dans le rêve de pratiquer plus tard des transplantations d'organes ....

En Suisse les étudiants en Médecine ne commençaient leur stages hospitaliers au lit des malades qu'à partir de la 6ième année de leurs études. En France celà se fait dès la seconde année.

En Suisse, pour le choix des spécialisations - il n'y avait pas de numérus closus officiellement. Chacun serait libre de faire le choix d'une spécialité. Cependant, plusieurs difficultés:

- les demandes de stage étaient à formuler auprès des Chefs de Services - comme, je l'avais fait moi depuis l'étranger. L'acceptation est à l'appréciation du Chef de Service.

- il n'y avait pas de PROGRAMME DE FORMATON. Sibien que l'apprentissage d'une spécialité pouvait demander un temps indéfini.

J'ai rencontré dans le service des internes de chirurgie qui faisaient leur formation depuis plus de 10 voire 15 ans et qui ne savaient pas tout opérer parce qu'ils n'avaient pas eu la possibilité d'apprendre - et donc poursuivaient leur formation pour un temps encore non défini. Il y avait également des internes qui souhaitaient faire une spécialité médicale et qui attendaient en chirurgie - qu'une place se libère dans la spécialité de leur choix.
Par ailleurs, l'installation en ville ne demandait pas l'obtention d'un doctorat. Ce qui est impossible en France. On voyait en ville, des plaques de Médecins stipulant maladies de la gorge et du nez - maladies des varices, maladies des yeux .... ces médecins installés n'étaient pas toujours thésés.

Au service des Urgences - les différences avec un service d'Urgences Parisiens était également de taille. En France, le patient qui arrive aux Urgences est "bilanté" par le Médecin responsable des Urgences. Ensuite si nécessaire, l'avis de spécialistes est demandé. En Suisse, à l'arrivé d'un patient tous les spécialitstes concernés doivent examiner le patient puis se concerter pour sa prise en charge. Les plaies cutanées étaient suturées par le Chirurgien Plasticien en aucun cas par le Médecin des Urgences.

Les Hommes Suisses sont des militaires à vie: parallèlement à leur vie civile, ils suivent un entrainement militaire régulièrement - tout au long de l'année. Ce qui fait que  bien souvent leurs relations civiles et leur gradation militaire parallèle peuvent interférer.

Les Suissesses
n’ont le droit de vote que depuis 1972 (Dans un arrêt du 27 novembre 1990 dans la cause Theresa Rohner et consorts contre Appenzell Rhodes-Intérieures (ATF 116 Ia 359), le Tribunal fédéral juge anticonstitutionnel le suffrage exclusivement masculin tel que pratiqué dans le demi-canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures)1944 en France. Il en va de même pour l'accès aux études supérieures pour les femmes qui a été possible bien plus tardivement qu'en France. De même l'organisation d'une vie n'est pas aussi facilitée pour les femmes qu'en France. Je pense aux garderies d'enfants, aux crèches , aux transports scolaires et tout ce qui fait qu'une femme française peut s'organiser pour mener aussi bien sa vie professionnelle que sa vie de famille.
les-droits-de-l-homme-et-du-cioyen.jpg
C'est ainsi que Candide - alors que j'imaginais que durant la premère année de mon internat de Chirurgie Générale, j'allais apprendre - comme ce qui est de coutume en France - les interventions simples comme l'appendicectomie, la cholecystectomie, les hernies ..... Je me suis vue affectée au bloc opératoire pratiquement uniquement pour des interventions de VARICES.

Puis, je me suis vue affectée au Service d'Explorations Vasculaires pendant plusieurs mois. C'était le garage de l'interne du service de chirurgie qui ne voulait pas faire de chirurgie par la suite et qui attendait impatiemment l'acceptation de sa demande dans un service adapté à son souhait. Ce service était au carrefour de la Médecine Interne, la Radiologie, la Chirurgie Générale, la Chirurgie Thoracique et la Cardiologie. Il y avait deux internes affectés - l'un de Chirurgie Générale, l'autre de Médecine Interne.

 

  A suivre .... 
Quatrième partie: de la Suisse dans les idées.