Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Docteur Parissa Zandi

Fibrillation auriculaire : un traitement à améliorer

"La fibrillation auriculaire est une maladie fréquente mais encore mal connue. Les 1ers résultats d’une nouvelle étude, le registre REALISE-AF portant sur plus de 10 000 patients, qui apportent un éclairage nouveau sur cette pathologie, sont présentés au Congrès Européen de Cardiologie à Stockholm.
Le GH Bichat-Claude Bernard (AP-HP)

La fibrillation auriculaire est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent et dont la prévalence augmente de façon régulière avec le vieillissement de la population. Elle est associée à une morbi-mortalité importante.


L’épidémiologie de la fibrillation auriculaire est imparfaitement connue. En effet, les données disponibles sont souvent issues d’essais cliniques randomisés hautement sélectionnés et proviennent généralement d’Amérique du Nord ou d’Europe de l’Ouest. Elles sont souvent collectées à l’occasion d’une hospitalisation ou d’un événement aigu, (tel qu’un accident vasculaire cérébral ou un choc électrique externe) Enfin, elles sont souvent déjà anciennes. Or, les pratiques cliniques et l’épidémiologie de cette affection sont rapidement évolutives. C’est pourquoi, des données représentatives, internationales et contemporaines concernant les caractéristiques et la prise en charge des patients souffrant de fibrillation auriculaire, étaient nécessaires.

 

Un registre comprenant plus de 10 000 patients

Le registre REALISE-AF* est une étude transversale contemporaine, réalisée en 2010, sur un plan international, ayant requis la participation de 26 pays. De grande taille, elle représente avec plus de 10.000 patients la plus grande étude clinique jamais réalisée dans la fibrillation auriculaire. Elle a recruté des patients ayant un antécédent de fibrillation auriculaire dans les 12 mois précédents, quel qu’en soit le type, à l’exception des fibrillations auriculaires post-opératoires de chirurgie cardiaque.

 

Les premiers résultats de ce registre qui viennent d’être présentés au Congrès Européen de Cardiologie à Stockholm par le Pr Philippe-Gabriel Steg du Service de Cardiologie du Groupe Hospitalier Bichat-Claude Bernard – Paris (AP-HP) montrent que plus de 40% des patients souffrent d’une fibrillation auriculaire non contrôlée, au sens où la fréquence cardiaque est supérieure à 80 ou le rythme n’est pas sinusal.

 

Le deuxième grand enseignement de ce registre est la fréquence des événements cardiaques, puisque 77% des patients en fibrillation auriculaire avaient au moins une comorbidité (telle qu’une maladie coronaire, une maladie cérébrovasculaire, une maladie valvulaire), que près de 30% avaient eu dans les douze derniers mois un événement cardiovasculaire grave requérant une hospitalisation (décompensation d’insuffisance cardiaque, syndrome coronaire aigu, accident vasculaire cérébral…) et que, malgré les traitements médicaux modernes, la grande majorité de ces patients restaient symptomatiques : 56% chez ceux qui avaient une fibrillation auriculaire considérée comme contrôlée, 68% chez ceux qui avaient une fibrillation auriculaire non contrôlée.

 

Enfin, il est mis en évidence que la prise en charge de ces patients était fréquemment non conforme aux Recommandations Internationales suggérant que des progrès importants restaient à faire dans l’éducation des patients et des médecins, ainsi que dans la prise en charge des patients en fibrillation auriculaire pour améliorer leur pronostic, réduire les hospitalisations et les événements cliniques, et améliorer la qualité de vie des patients concernés.

* Le registre REALISE-AF est soutenu par Sanofi-Aventis et piloté par un comité scientifique exécutif international indépendant

D’après une communication du Pr Philippe-Gabriel Steg du Service de Cardiologie du Groupe Hospitalier Bichat-Claude Bernard – Paris (AP-HP), chercheur au sein de l’unité Inserm 698 - Université Paris Diderot « Hémostase, bio-ingenierie, immunopathologie et remodelage cardiovasculaires » et Président du Comité Scientifique Exécutif du registre REALISE-AF"
Source: Web magasine de l'Assistance Publique / 2 septembre 2010
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :